Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Sénateurs vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Quelques heures après un revers contre les Blue Jackets de Columbus, le Canadien reprendra l’action ce soir en recevant la visite des Sénateurs d’Ottawa au Centre Bell. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h30.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, aucun changement ne sera apporté puisqu’il n’y a que 12 attaquants en santé à Montréal.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, la situation est moins évidente à prédire, mais on peut supposer que Claude Julien conservera les mêmes paires défensives, ce qui signifierait que Mike Reilly et Christian Folin seraient laissés de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Keith Kinkaid obtiendra vraisemblablement le départ devant la cage du Tricolore et Carey Price le secondera.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Jean-Gabriel Pageau

Malgré que les Sénateurs connaissent un début de saison difficile et qu’ils ne seront assurément pas des prochaines séries éliminatoires, ils possèdent un joueur qui se classe parmi les meilleurs de sa profession dans deux catégories très importantes, soit Jean-Gabriel Pageau. En effet, le joueur de centre de 27 ans originaire d’Ottawa revendique 12 buts depuis le début de la saison, soit une égalité au dixième échelon du circuit Bettman. De plus, il revendique un différentiel impressionnant, si on tient compte des déboires de l’équipe, de +16, ce qui représente le meilleur rendement de toute la Ligue nationale. Cependant, il a compilé un différentiel de -4 contre les Sabres de Buffalo samedi dernier. Outre ses 12 buts, Pageau revendique également quatre mentions d’aide pour une récolte de 16 points, en plus de deux buts à court d’un homme et trois buts gagnants. Auteur d’un trou du chapeau contre les Devils du New Jersey mercredi dernier, Pageau a amassé huit buts et quatre mentions d’aide en 19 joutes en carrière contre la formation montréalaise. Bref, le Tricolore devra surveiller de très près le numéro 44 des Sénateurs ce soir.

2- Profiter de ses occasions en jeu de puissance

L’attaque massive du Tricolore, qui était l’une de leurs forces en début de saison, commence à ressembler à celle des dernières saisons alors qu’elle est en pleine léthargie depuis plusieurs semaines. En effet, à ses 12 derniers matchs, le Tricolore n’a capitalisé que quatre fois en 33 opportunités, dont à deux reprises uniquement lors du match contre les Kings de Los Angeles. Par contre, l’équipe qui se présentera devant les hommes de Claude Julien ce soir est très indisciplinée depuis le début de la saison. Effectivement, les Sénateurs se classent au deuxième échelon, derrière les Flames de Calgary, avec 81 opportunités offertes à l’adverse en jeu de puissance, tandis qu’ils se classent également deuxièmes, tout juste derrière les Rangers de New York, avec 3,85 occasions offertes par rencontre. Les Sénateurs sont particulièrement indisciplinés au premier vingt alors que 104 de leurs 226 minutes de pénalité ont été écopées au cours de l’engagement initial. Cependant, les hommes de D.J. Smith font belle figure afin de se défendre à court d’un homme alors qu’ils occupent de 14e échelon avec une efficacité de 82,7%. Ils ont également inscrit quatre buts en désavantage numérique, dont deux sont l’oeuvre de Jean-Gabriel Pageau. Bref, le Tricolore devra profiter de ses occasions en jeu de puissance, mais il devra être prudent pour ne pas concéder de buts en pareille situation comme cela a été le cas contre les Devils du New Jersey samedi.

3- Avoir les devants après 40 minutes de jeu

L’une des nombreuses difficultés des Sénateurs depuis le début de la saison réside dans le fait qu’ils ont plusieurs problèmes à inscrire des buts au troisième vingt depuis le début de la saison. Leurs 19 buts au dernier tiers leur confèrent le 23e échelon du circuit Bettman, tandis qu’ils occupent respectivement les 15e et 18e positions à ce chapitre au cours des deux premiers engagement. Également, la fiche des Sénateurs lorsqu’ils tirent de l’arrière après 20 minutes de jeu est très respectable avec trois victoires et sept points en huit matchs, mais on ne peut en dire autant au terme du deuxième tiers. En effet, la formation de la capitale fédérale ne revendique qu’une seule victoire contre huit défaites en temps réglementaire et un revers en temps supplémentaire en pareilles circonstances, tandis qu’ils montrent un dossier de sept gains contre un seul revers en temps réglementaire lorsqu’ils ont les devants au même point de la rencontre. À l’inverse, le Tricolore montre une fiche de six gains contre deux défaites en temps supplémentaire lorsqu’il mène après 40 minutes de jeu. Bref, le Canadien augmentera considérablement ses chances de l’emporter s’il possède les devants au terme du deuxième engagement.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait retrouver le chemin de la victoire.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et The Hockey News

À lire aussi sur Le 7e Match

La série de matchs avec au moins un point du Tricolore s’est arrêtée à 6 :

Le match glisse entre les doigts du Tricolore en troisième période

De longues absences à prévoir pour les deux attaquants du Tricolore :

Jonathan Drouin et Paul Byron seront opérés | Charles Hudon rappelé à nouveau

Max Domi doit revenir à son style :

Max Domi manque d’implication selon Dany Dubé

Mots clés: , ,