Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Bruins vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Après un effondrement total et une quatrième revers consécutif contre les Rangers de New York, le Canadien de Montréal tentera de sortir de sa torpeur ce soir alors qu’il recevra la visite des Bruins de Boston au Centre Bell. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, aucun changement ne sera apporté, Claude Julien utilisera les mêmes trios que lors du match contre les Rangers.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, aucun changement ne sera apporté, Brett Kulak et Christian Folin seront à nouveau laissés de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste devant la cage des siens et il sera secondé par Keith Kinkaid.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Brad Marchand et David Pastrnak

Le Tricolore aura fort à faire pour freiner sa série noire alors qu’il affrontera l’une des meilleures formations du circuit Bettman ainsi que les meneurs de la division Atlantique, les Bruins de Boston. Cependant, les hommes de Bruce Cassidy seront privée d’un élément très important, alors que le joueur de centre québécois Patrice Bergeron n’a pas fait le voyage avec ses coéquipiers en raison d’une blessure au bas du corps. Par contre, cela ne veut pas dire pour autant que ses deux acolytes, David Pastrnak et Brad Marchand, offriront du jeu décousu sur la glace du Centre Bell. Les deux formations se sont affrontées à Montréal le 5 novembre dernier et le match s’était soldé par une victoire du Tricolore dans un match où les deux gardiens de but ont été chancelants. Depuis ce match, les Bruins ont disputé huit matchs et le premier trio a poursuivi son rythme de croisière, accumulant les buts et les points à un rythme impressionnant. David Pastrnak, qui est le seul joueur du circuit Bettman à avoir franchi le plateau des 20 buts cette saison, a enregistré cinq buts et une mention d’aide au cours des trois dernières semaines, tandis que Brad Marchand a fait encore mieux avec six buts et cinq mentions d’aide en huit joutes. Ce dernier revendique d’ailleurs sept points, trois buts et quatre mentions d’aide, à ses trois dernières sorties. Bref, le trio de Phillip Danault ainsi que le duo composé de Shea Weber et Ben Chiarot ont fait de l’excellent travail pour neutraliser le trio principal des Bruins le 5 novembre dernier et ils devront répéter l’exploit ce soir s’ils souhaitent récolter les deux points.

2- Offrir une performance de 60 minutes

Rien ne va plus à Montréal et plusieurs sont prêts à appuyer sur la bouton “panique”, limoger Claude Julien ou échanger Carey Price à la vue des récents insuccès qu’on pourrait qualifier d’inexplicables. Cependant, le Canadien est capable du meilleur comme du pire en ce premier quart de saison alors qu’il a offert de superbes performances contre les Capitals de Washington, les Maple Leafs de Toronto (lors du match à Montréal), les Bruins de Boston, les Coyotes de l’Arizona et à deux reprises contre les Blues de St. Louis. Par contre, il est également en mesure de jouer un match nettement en-deçà des attentes comme échapper une avance de quatre buts contre l’une des pires équipes de la LNH. Si on se remémore chacune des quatre défaites récentes des hommes de Claude Julien, un fil conducteur se profile à l’horizon alors que le Tricolore a connu des moments forts à chaque occasion, plus souvent qu’autrement en début de rencontre, avant de se mettre à jouer sur les talons et offrir du hockey de moindre qualité, pavant la voie vers quatre revers consécutifs. Si le Canadien a été en mesure de s’effondrer de la sorte contre les Rangers, on peut aisément imaginer les conséquences qu’auraient un tel passage à vide contre l’une des meilleures équipes de la LNH. Bref, le Tricolore devra obligatoirement offrir un effort constant de 60 minutes s’il souhaite vaincre ses rivaux de longue date.

3- Inscrire le premier but du match et conserver l’avance

Lorsqu’une équipe détruit tout sur son passage, comme c’est actuellement le cas pour les Bruins, cela veut régulièrement dire qu’elle a plus souvent qu’autrement les devants rapidement dans le match et c’est exactement ce qui se passe à Boston. En 23 rencontres depuis le début de la saison, les hommes de Bruce Cassidy ont ouvert le pointage à 16 reprises et ils possèdent un dossier de 11 victoires contre deux revers en temps réglementaire et trois défaites en temps supplémentaire en pareilles circonstances. Également, la formation du Massachusetts est la seule équipe du circuit Bettman à avoir franchi le plateau des dix victoires en menant après vingt minutes de jeu. En effet, elle ne revendique qu’une seule défaite en temps réglementaire en 11 opportunités depuis le début de la saison. Leur fiche dans les mêmes circonstances après 40 minutes de jeu est également très reluisante, alors que les Bruins revendiquent dix gains contre deux revers en temps supplémentaire en 12 occasions. En conclusion, les probabilités d’effectuer une remontée gagnante contre les Bruins de Boston semblent très minces et le Tricolore devra éviter à tout prix de tirer de l’arrière s’il souhaite l’emporter ce soir.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait retrouver le chemin de la victoire.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et Zimbio

À lire aussi sur Le 7e Match

Jean-Gabriel Pageau pourrait donner un fier coup de main au Canadien :

Et si Marc Bergevin regardait du côté de Jean-Gabriel Pageau

Gilbert Delorme ne mâche pas ses mots envers les joueurs du CH pour le CH:

Gilbert Delorme fustige le Canadien !

Des critiques encore plus dures envers Mike Babcock:

Si vous l’avez raté : Un autre ancien joueur de la LNH critique fortement Mike Babcock

Mots clés: , ,