Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Bruins


Par Gabriel Asselin

Quelques heurs après une septième défaite consécutive pour clore le mois de novembre, le Canadien amorcera son calendrier du mois de décembre ce soir alors qu’il recroisera le fer avec les Bruins de Boston. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, aucun changement ne sera apporté, Claude Julien utilisera les mêmes trios que lors du match contre les Flyers.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Victor Mete n’a pas fait le voyage avec ses coéquipiers et il sera remplacé dans la formation par Brett Kulak. Mike Reilly sera le défenseur laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera de retour à son poste devant la cage des siens et il sera secondé par Keith Kinkaid.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
David Pastrnak

Les deux rivaux croiseront le fer ce soir pour la deuxième fois en cinq jours et la troisième fois en moins de quatre semaines. Cependant, à cette occasion, David Pastrnak pourrait être le seul gros canon offensif en uniforme. En effet, il a déjà été confirmé que Patrice Bergeron ne disputera pas la rencontre et Brad Marchand, qui disputera le match de soir, a été affaibli par un virus au cours des derniers jours. Lors de la victoire de 8 à 1 des Bruins au Centre Bell mardi, Pastrnak s’était amusé aux dépens de la défensive poreuse du Tricolore en inscrivant un tour du chapeau, dans un match où Carey Price avait été chassé de la rencontre dès les premiers instants de la deuxième période. Le Tchèque a été blanchi le lendemain contre les Sénateurs d’Ottawa, mais il a récolté un but et une mention d’aide vendredi contre les Rangers de New York. Celui qui est largement le meilleur buteur du circuit Bettman depuis le début de la saison revendique 24 buts en 26 matchs et il pourrait devenir le premier joueur à atteindre le plateau des 50 buts en 50 matchs depuis le début du millénaire actuel. Douze de ses buts ont d’ailleurs été inscrits sur l’attaque massive. L’ailier droit de 23 ans revendique également 17 mentions d’aide pour une récolte de 41 points depuis le début de la campagne. Bref, le Tricolore ne devra pas concéder le moindre centimètre au numéro 88 des Bruins ce soir, malgré le fait qu’il n’aura pas le dernier changement et que Victor Mete manquera à l’appel.

2- Être discipliné

L’infériorité numérique du Tricolore connait des ratés depuis le début de la saison, mais la situation semble se replacer peu à peu. Malgré tout, les hommes de Claude Julien figurent toujours au 30e échelon avec une efficacité moribonde de 73,4%. Par contre, ils auront fort à faire pour la puissante attaque massive des Bruins, alors qu’elle la Ligue nationale avec une efficacité de 31,6%. Cette statistique s’élève à 34% lors des matchs à domicile, seul le Lightning étant meilleur à ce chapitre, ce qui peut expliquer en partie pourquoi les Bruins sont toujours la seule équipe du circuit Bettman à être toujours invaincue à la maison avec un dossier de dix victoires contre quatre revers en temps supplémentaire. Lors des deux matchs entre les deux équipes lors du mois de novembre, le Canadien n’a offert que quatre opportunités en attaque massive aux Bruins, soit deux à chacun des matchs, mais ces derniers sont tout de même parvenus à capitaliser à trois reprises. Le Tricolore a été quelque peu chanceux de s’en être tiré avec la victoire à la première occasion, mais il a passé un mauvais quart d’heure il y a quelques jours à peine. Bref, le Canadien devra éviter le banc des pénalités s’il souhaite retrouver le chemin de la victoire ce soir.

3- Avoir une bonne performance de Carey Price

Après un mois d’octobre respectable, au cours duquel il a enregistré six victoires en dix départs avec une moyenne de buts alloués de 2,59 et un taux d’efficacité de 0,914, Carey Price a connu, c’est le moins que l’on puisse dire, un mois de novembre plutôt ardu. En onze départs, le portier de 32 ans n’a récolté que quatre victoires, tout en conservant une moyenne de buts alloués de 3,77 et un taux d’efficacité de 0,883. Un autre fait très éloquent dans son cas est l’énorme différence dans ses statistiques lors des victoires par rapport aux revers en temps réglementaire. Lors de ses dix victoires cette saison, Price a conservé une moyenne de buts alloués de 2,27 et un taux d’efficacité de 0,924, soit d’excellentes statistiques. À l’inverse, par contre, lors des huit défaites en temps réglementaire, sa moyenne de buts alloués est plus que doublée, alors qu’elle se situe à 4,75. Quant à son taux d’efficacité, il est également doublé par rapport au taux irréprochable de 1,000, alors qu’il passe de 0,924 à 0,847. Plusieurs diront, avec raison, qu’une partie du blâme revient à la défensive du Tricolore, mais Carey Price n’est plus le gardien d’antan qui réparait systématiquement les erreurs de ses coéquipiers. Maintenant que le mois de novembre est chose du passé et derrière nous, le portier de la Sainte-Flanelle doit commencer le mois de décembre sur de meilleures bases si le Canadien souhaite participer aux séries éliminatoires et cette renaissance devra s’amorcer ce soir si les hommes de Claude Julien veulent enfin savourer la victoire.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait freiner à sept sa série de revers.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et CTV Montreal

À lire aussi sur Le 7e Match

Gustav Olofsson jouait bien à Laval et son rappel s’explique pour plusieurs raisons :

Les Canadiens ont rappelé le défenseur Gustav Olofsson du Rocket de Laval… Pour plusieurs raisons !

Marc Bergevin et Stan Bowman risquent de transiger bientôt :

Marc Bergevin devra bouger bientôt…Et ça risque d’être encore avec Chicago !

Des critiques encore plus dures envers Mike Babcock:

Si vous l’avez raté : Un autre ancien joueur de la LNH critique fortement Mike Babcock

Mots clés: , ,