Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Penguins


Par Gabriel Asselin

Après une victoire obtenue en toute fin de rencontre contre les Rangers de New York vendredi, le Canadien de Montréal a profité d’un repos de quatre jours et il reprendra l’action ce soir en rendant visite aux Penguins de Pittsburgh. La joute s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Riley Barber, fraîchement rappelé du Rocket, disputera son premier match dans l’uniforme du Tricolore.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, aucun changement ne devrait être apporté alors que Mike Reilly devrait à nouveau être laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste devant la cage des siens, tandis que Cayden Primeau le secondera.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Evgeni Malkin et Jake Guentzel

En l’absence de Sidney Crosby, qui a joué son dernier match le 9 novembre dernier et manquera à l’appel ce soir, les Penguins de Pittsburgh ne se sont nullement écroulés, comme ce fut le cas avec le Tricolore après les pertes simultanées de Jonathan Drouin et Paul Byron. En effet, les hommes de Mike Sullivan affichent un dossier de sept victoires contre trois revers et trois défaites en temps supplémentaire en treize joutes depuis que leur capitaine est sur le carreau. Ils le doivent en grande partie aux excellentes productions offensives d’Evgeni Malkin et Jake Guentzel. Depuis la blessure de l’ancienne étoile de l’Océanic de Rimouski, le joueur de centre russe est tout feu tout flamme, alors qu’il revendique six buts et quatorze mentions d’aide pour une récolte de vingt points. Forcé de rater les onze derniers matchs du mois d’octobre en raison d’une blessure, Malkin fait très belle figure avec sa récolte de huit buts et 18 mentions d’aide pour 26 points en seulement 19 joutes. Ce dernier est également le cinquième meilleur pointeur du circuit Bettman depuis le 10 novembre. De son côté, Jake Guentzel n’est pas en reste, alors qu’il a amassé huit buts et neuf mentions d’aide depuis le 12 novembre dernier, soit le premier match en séquence raté par Crosby. La révélation des séries éliminatoires de la coupe Stanley en 2017 n’a pas dérougi depuis son ascension spectaculaire, alors qu’il revendique seize buts et quinze mentions d’aide en trente rencontres depuis le début de la campagne. Cependant, seulement six de ces points, dont quatre buts, ont été inscrits avec l’avantage d’un homme, ce qui signifie qu’il représente une sérieuse menace à forces égales. Bref, le Tricolore devra surveiller de près les numéros 71 et 59 des Penguins s’il souhaite signer une troisième victoire en quatre matchs ce soir.

2- Offrir une performance de 60 minutes

Malgré une infirmerie qui déborde depuis le début de la campagne, les Penguins font belle figure à plusieurs niveaux et ils occupent actuellement le premier échelon parmi les équipes repêchées, six points devant le Canadien, qui occupe le quatrième rang, tout en ayant joué le même nombre de matchs. Si on s’attarde d’un peu plus près aux statistiques de la formation de la Pennsylvanie, on constate rapidement qu’il ne font pas seulement belle figure au niveau des victoires et du classement, mais également à chaque période. En effet, même s’ils ont un piètre dossier de seulement 21 buts inscrits au premier tiers, soit le 25e échelon de la LNH, tandis que le Tricolore pointe en troisième position, les Penguins représentent l’équipe ayant concédé le moins de buts en première période avec seulement 17 filets. La situation est similaire en deuxième période, mais inversement, alors que les hommes de Mike Sullivan viennent au deuxième échelon, avec 38 buts au compteur, tandis qu’ils sont au 22e échelon, à égalité avec le Canadien, en ayant accordé 34 buts à l’adversaire. Pour ce qui est du dernier engagement, les Penguins font belle figure des deux côtés alors qu’ils occupent respectivement les deuxièmes et neuvièmes positions avec 40 buts inscrits et 26 filets concédés. Bref, le Tricolore devra éviter le moindre relâchement, ou il risque d’en payer le prix, s’il souhaite l’emporter ce soir.

3- Inscrire le premier but du match

Au cours de sa séquence de huit revers consécutifs, qui s’est conclue la semaine dernière, le Canadien avait inscrit le premier but du match à cinq reprises, s’inclinant en prolongation à trois reprises et en temps réglementaire à deux occasions, soit contre les Rangers et lors de la dernière rencontre contre les Bruins. En revanche, le Tricolore est parvenu à inscrire le premier but de la rencontre lors de ses deux récentes victoires et il aura tout intérêt à le refaire ce soir. En effet, les Penguins de Pittsburgh présentent l’une des meilleures fiches du circuit Bettman lorsqu’ils ouvrent le pointage, remportant 11 matchs en 14 occasions, dont deux revers en temps supplémentaire. La récente descente aux enfers a, bien sûr, fait chuté le Canadien au niveau de sa fiche en marquant le premier but, mais ils affichent un dossier peu reluisant d’une seule victoire, soit celle contre les Blue Jackets de Columbus le 12 novembre dernier, en 11 occasions en concédant le premier filet à l’adversaire. De plus, les Penguins représentent l’une des neuf formations de la LNH à n’avoir toujours subi aucune défaite en temps réglementaire en menant après 20 minutes de jeu. Considérant le fait, comme mentionné dans la deuxième clé, que les hommes de Mike Sullivan affichent le meilleur rendement défensif en première période, il serait extrêmement ardu pour les hommes de Claude Julien de niveler le pointage avant de retraiter au vestiaire advenant un but rapide des Penguins. Également, la formation de la Pennsylvanie possède l’un des meilleurs dossiers du circuit Bettman à domicile avec une récolte de douze victoires et deux revers en temps supplémentaire en 17 rencontres. Bref, le Tricolore augmentera grandement ses chances de l’emporter s’il parvient à inscrire le premier but du match.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait signer une deuxième victoire consécutive.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et The Hockey Writers

À lire aussi sur Le 7e Match

La nature de guerrier de Shea Weber inspire le Tricolore :

Si vous l’avez raté : Shea Weber est un vrai dur !

L’assaut sauvage de Brady Tkachuk ne sera pas sévèrment pénalisé apr la LNH:

VIDÉO:Brady Tkachuk attaque Scott Laughton…Et s’ en sort trop bien !

L’ancien des Voltigeurs de Drummondville domine dans tous les aspects :

William Leblanc: la ”révélation” des Patriotes de l’UQTR

Mots clés: , ,