Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Sénateurs vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Au lendemain d’une belle victoire acquise contre les Penguins de Pittsburgh, le Canadien de Montréal retrouvera ses partisans ce soir en recevant la visite des Sénateurs d’Ottawa. L’affrontement s’amorcera sur le coup de 19h30.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Ryan Poehling, rappelé du Rocket de Laval plus tôt ce matin, disputera le match de ce soir en remplacement de Matthew Peca, qui n’a pas été en mesure de terminer le match de mardi.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, aucun changement ne devrait être apporté alors que Mike Reilly et Christian Folin devraient être laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Pour ce deuxième match en deux soirs, il est fort probable que Cayden Primeau soit le gardien partant, tandis que Carey Price le seconderait.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Jean-Gabriel Pageau

Les Sénateurs connaissent vraiment une saison en profondes dents de scie (voir la deuxième clé) et ils occupent la 14e position au classement de l’association Est avec 27 points en 31 matchs. Malgré ces difficultés, il a un joueur qui est littéralement tout feu tout flamme au sein de l’équipe et il s’agit du franco-ontarien Jean-Gabriel Pageau. Celui qui a joué son hockey junior dans la LHJMQ, principalement avec les Olympiques de Gatineau, est sur une lancée exceptionnelle depuis quelques semaines. En effet, depuis le 3 novembre, Pageau vient au premier échelon du circuit Bettman, à égalité avec Sebastian Aho, Connor McDavid et Jack Eichel, avec 13 tirs qui ont trouvé le fond du filet. À titre comparatif, le meilleur buteur de la LNH à l’heure actuelle, David Pastrnak, a inscrit 12 buts au cours de la même période. Depuis le début de la saison, l’attaquant des Sénateurs revendique déjà 16 buts, soit trois de moins que son record personnel établit lors de la saison 2015-16. Il a également enregistré sept mentions d’aide pour une récolte de 23 points. De plus, son différentiel de +19 est le deuxième meilleur de la LNH depuis le début de la campagne, tout juste derrière Ryan Graves de l’Avalanche du Colorado. Bref, le Tricolore devra surveiller de très près le numéro 44 des Sénateurs s’il souhaite signer une troisième victoire consécutive.

2- Éviter de prendre les Sénateurs à la légère

Comme mentionné dans la première clé, les Sénateurs connaissent une saison en profondes dents de scie, pour ne pas dire en montagnes russes, après deux mois d’activité. Après un début de campagne difficile, ne récoltant que trois victoires à leurs douze premiers matchs, les hommes de D.J. Smith ont rebondi avec huit victoires au cours de leurs onze affrontements subséquents. Ils ont cependant aussitôt replongé dans la noirceur avec six défaites, donc cinq consécutives, lors de leurs sept matchs avant celui de lundi. Cette victoire est d’ailleurs survenue contre les Oilers à Edmonton. Alors qu’on était en droit de s’attendre à une autre défaite des Sénateurs lors de leur dernière rencontre, ces derniers ont inexplicablement surpris les Bruins de Boston par le pointage de 5 à 2, grâce à deux buts dans des filets déserts en fin de match. Cependant, le deuxième filet des Bruins a été inscrit entre ces deux buts d’assurance. Lors de la rencontre entre le Tricolore et les Sénateurs le 20 novembre dernier, qui était le troisième match de la descente aux enfers, le Canadien avait baissé son niveau de jeu après une excellente première période, permettant aux Sénateurs de s’adjuger en prolongation. Bref, le Canadien connait quelques difficultés contre les équipes qui croupissent dans les bas-fonds du classement depuis le début de la campagne, tandis que les Sénateurs représentent une vraie boîte à surprises. Donc, le Tricolore ne devra pas prendre ces derniers à la légère s’il veut confirmer sa résurrection.

3- Espérer un réveil de Max Domi

Cette discussion fait rage autour du Tricolore depuis plusieurs semaine, mais force est d’admettre que Max Domi n’est plus l’ombre du joueur qu’il était au cours de la dernière campagne. En 31 matchs depuis le début de la campagne, le numéro 13 de la Sainte-Flanelle ne revendique que six buts et 12 mentions d’aide pour une récolte de 18 points. En comparaison, Domi revendiquait 14 buts à pareille date l’an dernier, mais il était tombé en panne sèche en étant incapable de faire scintiller la lumière rouge à compter du 11 décembre, qui coïncide avec la date d’aujourd’hui, jusqu’à son but contre les Panthers de la Floride le 15 janvier. Le plus inquiétant dans le cas de Max Domi est qu’il ne revendique que deux mentions d’aide à ses huit derniers matchs et seulement deux buts depuis le début du mois de novembre, les deux ayant été inscrits lors de la même rencontre contre les Rangers de New York le 23 novembre dernier. Domi et les partisans du Tricolore peuvent se consoler en se disant qu’Alex Galchenyuk évoluait sur le quatrième trio des Penguins lors du match de mardi, même s’il a permis aux Coyotes de l’Arizona de faire l’acquisition de Phil Kessel. Le match de ce soir à domicile pourrait être le bon moment pour Domi de relancer sa saison alors que les Sénateurs n’ont vraiment pas la meilleure brigade défensive, ni le meilleur gardien de but de la Ligue nationale.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait signer une troisième victoire consécutive.

Crédit photo : NHL.com (2 fois) et The Hockey Writers (2 fois)

À lire aussi sur Le 7e Match

Le Canadien signe une deuxième victoire consécutive en s’imposant à Pittsburgh :

Le Canadien confirme son retour sur la bonne voie

La nature de guerrier de Shea Weber inspire le Tricolore :

Si vous l’avez raté : Shea Weber est un vrai dur !

L’ancien des Voltigeurs de Drummondville domine dans tous les aspects :

William Leblanc: la ”révélation” des Patriotes de l’UQTR

Mots clés: , ,