Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Le Canadien se fait couper les ailes par la pire équipe de la LNH


Par Gabriel Asselin

Après avoir signé une troisième victoire consécutive contre les Sénateurs d’Ottawa mercredi, le Canadien de Montréal disputait son dernier match de l’année 2019 devant ses partisans, avant son traditionnel voyage du temps des Fêtes, en recevant la visite des Red Wings de Detroit, la pire équipe du circuit Bettman. Pour l’occasion, Claude Julien n’apportait aucun changement à sa formation, hormis devant le filet, alors que Carey Price retrouvait son poste, étant secondé par Charlie Lindgren, fraîchement rappelé du Rocket.

Le Tricolore a amorcé le match de la pire façon qui soit en concédant le premier but très tôt dans le match. Dès la quatrième minute de jeu, Dylan Larkin a subtilisé le disque sous les yeux de Shea Weber derrière la cage de Carey Price avant de remettre le disque dans l’enclave pour Tyler Bertuzzi. Ce dernier a ensuite dégainé sur réception, mystifiant le portier du Tricolore et inscrivant son onzième but de la campagne.

Malgré les 12 tirs décochés vers la cage de Jonathan Bernier au cours des 20 premières minutes de la rencontre, le Tricolore n’a pas été en mesure de remttre les pendules à l’heure, non sans obtenir quelques occasions. Tout d’abord, un peu plus de trois minutes après le but de Bertuzzi et pendant une pénalité à Brendan Gallagher, Phillip Danault a accepté la passe d’Artturi Lehkonen afin de se présenté en échappée devant le portier des Red Wings. Cependant, le beau repli défensif de Filip Hronek a empêché Danault de prendre un bon tir au but et Bernier a aisément eu le dernier mot.

Puis, en fin d’engagement, lors d’un jeu de puissance, Jordan Weal a accepté la remise de Joel Armia depuis le cœur de l’enclave avant de heurter de plein fouet la barre transversale.

Le Canadien a connu plusieurs passages à vide au deuxième alors qu’il a embouteillé dans son territoire à quelques reprises. Malgré cela, il a dominé les Red Wings 10 à 5 au chapitre des tirs au but et la meilleure occasion du Tricolore a appartenu à Nick Cousins, qui a été frustré à bout portant par Jonathan Bernier.

Le Canadien est venu bien près de créer l’égalité dès les premiers instants de la troisième période alors que Nick Suzuki avait une cage béante devant lui, mais ce dernier a directement tiré sur le bras gauche de Jonathan Bernier qui était déjà étendu sur la patinoire.

Quelques minutes plus tard, les Red Wings ont fait payé le manque d’opportunisme du Canadien en doublant son avance. Lors d’une pénalité à Riley Barber et quelques secondes après une occasion en or ratée par Artturi Lehkonen, Andreas Athanasiou a servi une longue passe à l’endroit de Mike Green et le lancer sur réception de ce dernier a abouti dans la lucarne, ne laissant aucune chance à Carey Price. L’ancien défenseur des Capitals de Washington inscrivait son deuxième but de la campagne.

https://twitter.com/HeresYourReplay/status/1206034786743140352

Tomas Tatar est finalement parvenu à tromper la vigilance de Jonathan Bernier lors de la dernière minute de jeu, mais ce fut trop peu trop tard et le Tricolore s’est incliné par le pointage de 2 à 1 contre la pire équipe de la LNH.

Le Canadien entreprendra son voyage de 7 matchs sur les patinoires adverses mardi alors qu’il rendra visite aux Canucks de Vancouver.

Crédit photo : NHL.com

À lire aussi sur Le 7e Match

Max Pacioretty est un des meilleurs de la LNH en prolongation :

Seulement 4 joueurs ont mieux fait que Max Pacioretty en prolongation depuis 2010-2011

L’ancien du Canadien est très actif au niveau des bagarres cette saison :

Si vous l’avez raté : Nicolas Deslauriers impliqué dans un autre violent combat

Le geste de Brady Tkachuk a fait beaucoup jasé:

Brady Tkachuk explique pourquoi il a pris la rondelle de la première victoire de Cayden Primeau