Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Jets


Par Gabriel Asselin

Après avoir baissé pavillon devant les Oilers d’Edmonton, le Canadien de Montréal reprendra l’action ce soir en disputant son dernier match avant la pause de Noël. Pour l’occasion, il rendra visite aux Jets de Winnipeg sur le coup de 20h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Claude Julien ne devrait apporter aucun changement, alors que Jesperi Kotkaniemi et Lukas Vejdemo regarderont certainement le match depuis la galerie de presse.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Victor Mete devrait revenir au jeu, si on en croit les propos de Claude Julien tenus il y a quelques jours. Si tel est le cas, Mike Reilly et Christian Folin devraient être laissés de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste devant son filet et Charlie Lindgren le secondera.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Mark Scheifele

Les Jets en surprennent plus d’un avec leur fiche de 21 victoires en 36 matchs depuis le début de la campagne, compte tenu du fait que leur général à la ligne bleue, Dustin Byfuglien, a décidé de s’éloigner du hockey avant le début de la campagne et qu’il n’est toujours par revenu dans l’entourage de la formation manitobaine. Les Jets occupent actuellement le troisième échelon de la division Centrale, huit points derrière les Blues de St-Louis, mais les hommes de Paul Maurice occupent le sixième échelon du circuit Bettman depuis le 1er novembre avec une récolte de 15 victoires en 23 joutes. Une des principales raisons des succès des Jets réside dans la production importante et constante de Mark Scheifele. En effet, celui qui a maintenu une moyenne égale ou très légèrement supérieure à un point par match au cours des trois dernières campagnes poursuit dans la même veine cette saison alors qu’il a enregistré 17 buts et 20 mentions d’aide en 36 joutes. Six de ces buts ont été inscrits sur le jeu de puissance,mais il n’a décoché que 87 tirs au but depuis le début de la campagne, ce qui lui donne une excellente efficacité de 19,5%. Également, Scheifele connait du succès en carrière contre le Tricolore comme le démontre sa récolte de sept buts en douze matchs. Bref, le Tricolore se devra de surveiller de près le numéro 55 des Jets s’il souhaite l’emporter ce soir.

2- Profiter de ses rares opportunités en jeu de puissance

Les Jets pourraient avoir une meilleure saison encore s’ils parvenaient à résoudre une grave lacune, soit leur désavantage numérique. En effet, les hommes de Paul Maurice viennent au 30e échelon du circuit Bettman, tout juste devant les Red Wings de Detroit, avec une efficacité peu impressionnante de 73,9% à court d’un homme. Cependant, la situation se complique encore plus sur sa propre patinoire. Alors que les Jets représentent la troisième équipe la plus disciplinée de la LNH devant ses partisans, avec une moyenne de 2,44 opportunités en jeu de puissances offertes à l’adversaire par match, la formation manitobaine se classe au dernier échelon avec une efficacité atroce de 68,2%, accordant 14 buts filets en 44 occasions. Malgré tout, les Jets ont conservé un dossier de 10 victoires en 18 rencontres dans le confort de leur domicile, tout en conservant un différentiel de buts de +2. Bref, le Tricolore risque d’avoir peu d’occasions de se faire valoir avec un homme en plus ce soir, mais il devra en profiter s’il veut récolter une troisième victoire en quatre matchs dans l’Ouest canadien.

3- Éviter de tirer de l’arrière après 40 minutes

Lors du match à Edmonton, le Canadien a été en mesure de surmonter un très mauvais début de match en créant l’égalité en milieu de deuxième période. Malgré une domination complète lors de l’engagement médian, une légère erreur dans les dernières minute a permis aux Oilers de retraiter au vestiaire avec une avance d’un but, pavant la voie vers une victoire de 4 à 3, même après le but égalisateur de Max Domi en début de troisième vingt. Les hommes de Claude Julien devront impérativement éviter de tirer de l’arrière à nouveau après 40 minutes de jeu ou ses chances de victoire seront réduites, à toute fin pratique, à néant. En effet, les hommes de Paul Maurice sont l’une des quatre formations du circuit Bettman à avoir une fiche immaculée en ayant au début du troisième tiers de jeu. Les trois équipes sont les Hurricanes de la Caroline, les Sabres de Buffalo et, étonnamment, les Sharks de San Jose, qui sont pourtant au dernier échelon au classement de l’association Ouest. Les Jets ont récolté 13 gains en autant d’occasions, tandis que les trois autres formations ont réussi l’exploit respectivement à 15, 14 et 12 reprises. Bref, le Canadien devra absolument éviter de tirer de l’arrière après 40 minutes de jeu s’il souhaite quitter pour son congé de Noël sur une bonne note.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait retrouver le chemin de la victoire.

Crédit photo : NHL.com (4 fois)

À lire aussi sur Le 7e Match

Cette signature est tout simplement un coup de maître de la part de Marc Bergevin!

Ben Chiarot : le nouveau numéro 8 du CH est beaucoup plus efficace que l’ancien!

Le capitaine des Mooseheads change d’adresse :

Benoit-Olivier Groulx échangé aux Wildcats

Les 2 joueurs méritent maintenant une suspension

Un geste très dangereux de Jake Muzzin|Tentative de blessure d’Andreas Athanasiou

Mots clés: , ,