Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Les échanges les plus marquants de Marc Bergevin dans la décennie (première partie)


Par Zacharie Duchesne

Beaucoup de partisans du Canadien ne le réalisent probablement pas, mais Marc Bergevin a été l’un des Directeurs généraux les plus actifs dans la décennie avec un grand total de 62 échanges entre 2013 et 2019. Après la saison 2011-12 où les Canadiens ont terminé bons derniers dans l’Est et 28ième au classement général, Pierre Gauthier s’est fait pointé la porte de sortie au plaisir de Marc Bergevin. Voici une liste des échanges les plus marquants du DG du Canadiens.

2013 :

Le 14 février, les deux premiers échanges de l’ère Marc Bergevin sont conclus. Un échange de joueur calibre AHL pour commencer la journée suivie d’un échange de gardien de but avec le Lightning de Tampa Bay. Cedrick Desjardins a pris la direction de la Floride et Dustin Tokarski de Montréal. Cette transaction a été remportée haut la main par Bergevin, car rappelons-le, Tokarski n’a pas mal fait lors de son passage à Montréal, en remplacement de Carey Price qui était blessé.

Le 26 février, Montréal fait l’acquisition d’un de leur ancien joueur, Micheal Ryder et d’un choix de 3ième tour en 2013 (Connor Crisp) contre Erik Cole. L’échange des deux vétérans a été bénéfique pour Montréal. Ryder a cumulé 35 points en 46 matchs tandis que Cole en a fait 13 en 47 matchs en cette année de Lockout.  

2014 :

Le 5 mars, Bergevin échange un choix de deuxième tour en 2014 (Johnathan MacLeod) et Sebastien Collberg pour Thomas Vanek. Cette acquisition a été très utile lors des séries éliminatoires de 2014. En 17 parties, Vanek a fait 10 points. Collberg n’a jamais été en mesure de jouer dans la LNH.

Le même jour, le DG a effectué un échange des plus bizarres. Devan Dubnyk a quitté l’organisation pour un choix futur que je peine à trouver ce qu’il est devenu. Dubnyk ne jouait pas du bon hockey à cet époque, mais peut-être que s’il avait eu la chance d’évolué autre que dans la AHL, il aurait pu devenir meilleur. Je pense que Montréal aurait pu soutirer un meilleur choix au repêchage contre Dubnyk s’il l’avait fait jouer un peu. Mais bon, tout directeur général fait des erreurs.

Le 11 novembre, le Canadien a envoyé le dur à cuir Travis Moen se battre dans le désert en retour du vétéran défenseur Sergei Gonchar. C’est un échange qui n’est pas le plus extravagant cependant, le Russe a connu une bonne dernière saison à Montréal avant d’accrocher ses patins.

2015 :

Le 24 février, Marc Bergevin a échangé le jeune Jiri Sekac aux Ducks d’Anaheim en retour de Devante Smith-Pelly. Il est dur de trouver un gagnant dans cet échange, car les deux joueurs n’ont pas su se démarquer avec leur nouvelle équipe. Malgré que j’ai bien aimé le passage de Smith-Pelly à Montréal, je ne peux pas dire que Montréal a gagné.

Le 2 mars, Bergevin a fait, selon moi, l’un de ses meilleurs échanges à Montréal. Il a laissé partir un choix de 2ième tour en 2015 (Jonas Siegenthaler) et un choix de 4ième tour en 2015 (Caleb Jones) en retour des services de Jeff Petry. Le défenseur du Canadien est devenu un pilier à Montréal et joue du très bon hockey depuis son arrivée au Québec. Tandis que Siegenthaler n’a pas été repêché par les Oilers, mais joue tout de même une première saison très honnête à Washington avec 8 points en 38 parties en tant que défenseur. Pour Caleb Jones, le frère de Seth Jones, il a un départ plus tôt lent avec les Oilers, mais il a tout de même un très bon potentiel.

2016 :

Le 26 février, Bergevin effectue un échange avec son ancienne équipe, les Blackhawks de Chicago. Il leur envoie Dale Weise et Tomas Fleischmann contre Philip Danault et un choix de 2i;me tour en 2018 (Alexander Romanov). Pas besoin d’en dire plus, Bergevin a effectué un vol très bénéfique pour les Canadiens. Le DG des Hawks s’en est fait passer une petite vite.

Le 24 juin, le Canadien envoie Lars Eller sous les cieux de Washington, en retour Montréal met la main sur un choix de 2ième tour en 2017 (Joni Ikonen) et un choix de 2018 (Olivier Rodrigue) qui a été échangé au Oilers d’Edmonton en retour d’un choix de 3ième tour en 2018 (Jordan Harris) et un choix de 5ième tour en 2018 (Samuel Houde). Donc en résumé, Montréal a eu Ikonen, Harris et Houde pour Eller. Ce sont de très bons prospects qui n’ont encore rien prouvé dans la grande ligue. Lars Eller a gagné la Coupe Stanley à Washington. Au final, je dirais que les deux équipes ont eu ce qu’ils voulaient.

Le 24 juin, le DG des Blackhawks avait encore sur le cœur l’épouvantable échange qu’il avait fait avec son homologue montréalais 3 mois plus tôt. Il s’est donc mis de la partie en lui échangeant Andrew Shaw contre deux choix de deuxième tour, soit Alex DeBrincat et Chad Krys. Blague à part, Bergevin s’est fait avoir sur cet échange. Deux rangs après Chad Krys, le nom de Samuel Girard a été entendu du haut du podium. On peut croire que si le choix avait encore appartenu à Montréal, les Canadiens auraient préféré le jeune défenseur québécois.

Le 29 juin, bergevin fait LE TRADE, PK Subban plis bagage pour se rendre à Nashville en retour de leur capitaine et actuel capitaine du Canadiens, Shea Weber. Malgré la saison de misère que Subban connaît, il ne faut pas oublier qu’il a connu de bons moments lors de sa première saison avec Nashville. Subban a aidé son équipe à se rendre jusqu’en finale de la Coupe Stanley. De son côté, Shea Weber a amené du bon leadership que Montréal n’avait pas. Donc, au départ on ne pouvait pas dire nécessairement que Montréal avait gagné l’échange. Nous ne pouvions pas dire qu’ils l’avaient perdu non plus. Disons qu’au début les Preds ont obtenu ce qu’ils voulaient, mais que depuis, le Tricolore est plus que satisfait de l’acquisition de Shea Weber.

Voici qui vient conclure la première partie des transactions marquantes de Marc Bergevin. Demeurez au poste, la deuxième partie sera publiée au cours des prochains jours

crédits photo: NHL.com hockeydb.com lapresse.ca nhl.nbcsports.com dobberhockey.com notrehistoire.canadiens.com espn.com

À lire aussi sur Le 7e Match

La formation du CH et les 3 clés du match contre les Panthers ce soir:

Formation du CH – Match Canadiens vs Panthers

Voici 10 joueurs qui ont fait applaudir souvent les partisans du Canadien de Montréal !

10 joueurs du Canadien qui ont marqué la dernière décennie

Les Canadiens de Montréal et ses partisans doivent être patients avec Jesperi Kotkaniemi

Ne jetez pas la serviette trop rapidement avec KK !

Mots clés: , , , , , , , ,