Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Marco Scandella et Ilya Kovalchuk : deux bons petits coups de Marc Bergevin


Par Daniel Vanier

Marc Bergevin a été très actif récemment. ila fait l’acquisition de 3 joueurs dans l’intervalle de 24 heures. Il a échangé le défenseur Mike Reilly ainsi qu’un choix de 4e ronde acquis des Sharks de San Jose et a obtenu en retour le défenseur Marco Scandella, l’ailier droit Andy Sturtz et un choix de 5e ronde en 2021. En plus de cela, il a signé l’ailier gauche Ilya Kovalchuk au prix dérisoire de 700 000.

Voyons un peu plus en détail ces trois nouvelles acquisitions, plus particulièrement celles de Scandella et Kovalchuk.

Andy Sturtz

Nous allons passer rapidement sur le cas de ce joueur de centre puisque nous le connaissons très peu. Disons simplement qu’il est âgé de 25 ans et qu’il a connu de bonnes saisons sur le plan offensif avec l’université de Pennsylvanie dans la USHL. C’est un petit joueur de 5 pieds et neuf pouces. Il n’avait pas réussi à s’imposer jusqu’ici dans la ligue américaine avec les Senators de Belleville. Il n’a cependant jamais disputé plus de 15 parties en une saison avec cette formation au cours des 3 dernières années. Il aura une chance de se faire valoir avec le Rocket puisque le club-école du CH compte présentement plusieurs blessés.

Marco Scandella

Scandella est un joueur très solide dans son territoire. Le neveu de l’ancien joueur du CH, Sergio Momesso, ne défoncera pas les filets ennemis lui qui n’a jamais compté plus de 11 buts en carrière, mais son efficacité défensive permettra à son coéquipier évoluant avec lui sur son duo de le faire. Il a un très bon gabarit avec ses 6 pieds et 3 pouces et 212 livres et il va s’en servir pour nettoyer le filet devant Carey Price, ce qui ne sera que très bénéfique. Scandella est un excellent joueur d’équipe, il pourra servir de mentor aussi aux jeunes défenseurs que sont Victor Mete et Cale Fleury. Il peut aussi jeter les gants à l’occasion, même si lorsqu’il le fait, il tient un peu plus du lutteur que du boxeur. Il se sert de sa grande force physique souvent pour renverser ses adversaires. Voici un de ses combats alors qu’il était venu protéger ses coéquipiers contre Brian Boyle du Lightning de Tampa Bay :

De plus, son contrat se termine à la fin de la saison, alors si jamais il n’est pas aussi efficace qu’on s’y attend, cela ne s’avèrera pas coûteux.

Ilya Kovalchuk

L’ancienne vedette des Trashers et des Devils n’a pas connu le succès escompté lors de son retour avec les Kings. Seulement il possède du talent. Il a compté seulement 3 buts et ajouté 6 passes en 17 parties avec les Kings cette saison avant de voir son contrat être racheté.Or, Charles-Félix Paquin de Sportlogiq apportait des points très intéressants dans un article publié sur RDS. Paquin nous informait que Kovalchuk se retrouvait au 4e rang chez les Kings pour les chances de marquer. Il serait 9e avec le Canadien. Voici les statistiques apportées par l’expert de Sportlogic :

Voici ce que dit Charles-Félix Paquin à propos de Kovalchuk :

«Dans l’uniforme tricolore, il ne faudrait pas se surprendre que Kovalchuk soit en mesure d’augmenter son volume de tirs dangereux, alors que la formation montréalaise aligne davantage de joueurs complétant des passes dans l’enclave que la formation californienne. Si Kovalchuk évolue avec des passeurs tels que Domi, Drouin ou Suzuki, ces combinaisons pourraient s’avérer très profitables. Chez les Kings, seul Anze Kopitar réalise cette action avec régularité.»

Voilà donc qui est de très bon augure. Non cela ne veut pas dire que Kovalchuk va redevenir un compteur de 40 buts instantanément, mais il représente un beau pari.

Le Canadien s’est amélioré à peu de risques

Si nous regardons cela rapidement, Scandella est un meilleur défenseur que l’était Mike Reilly. Il est aussi supérieur à Christian Folin et Brett Kulak. La défensive s’est donc définitivement améliorée avec son arrivée.

Pour ce qui est de Kovalchuk, c’est un peu plus nébuleux. Nous ignorons ce qu’il sera vraiment en mesure de faire. Cependant, il risque de remplacer Jordan«The Real Deal» Weal sur le jeu de puissance. Juste pour cela, ça risque déjà d’être une bonne amélioration. Regardez son tir dévastateur avec les Kings lors de ces occasions. Comme le dit Yannick St-Pierre, avec Kovalchuk, le Canadien pourra même pratiquer des tableaux de jeux sur l’avantage numérique qui pourront être utilisés plus tard avec Cole Caufield :

De toute façon, Marc Bergevin a réussi à lui faire signer un contrat à 2 volets. Il n’y a donc aucun risque comme il le dit lui-même :
« Ce n’est pas le joueur qu’il a déjà été, mais il n’y a pas de risque à amener Kovy à Montréal »

Des critiques…Encore des critiques !

Évidemment, malgré tout cela, il se trouvera toujours des gens pour critiquer le travail de Marc Bergevin, peu importe ce qu’il fait. Déjà, ils sont plusieurs à voir seulement le négatif d’apporter ces deux vétérans dans la formation montréalaise. Principalement dans le cas d’Ilya Kovalchuk.
Tom Lapointe fait partie de ceux qui ne sont pas très enthousiasmés par la signature du gros attaquant russe. L’ancien journaliste de La Presse et du Journal de Montréal, est encore très actif sur les réseaux sociaux. Sa passion du hockey est demeurée omniprésente. Il a qualifié le geste de Bergevin de mouvement de panique Voici ses propos :

Bien que je respecte beaucoup Tom Lapointe, je ne suis pas d’accord avec ses propos cette fois-ci. Les acquisitions de Scandella et Kovalchuk ne sont pas des gestes de panique, mais plutôt des gestes d’un homme qui suit son plan à la lettre. Bergevin a déjà dit qu’il ne veut pas sacrifier son avenir juste pour faire les séries. Il suit donc ses dires. Scandella a coûter seulement un choix de 4e ronde sur une année où le Tricolore possède 11 sélections en tout. De plus, il a obtenu un choix de 5e ronde, 30 minutes auparavant, avec la transaction de Mike Reilly. Un choix de 5e pour 2021, mais c’est tout de même bon. Pour Kovalchuk, cela ne coûtera que 700 000$ et …aucun joueur ou prospect. Ce n’est donc pas des gestes de panique…et encore moins de l’improvisation. Nous sommes loin d’un George McPhee qui avait sacrifié Filip Forsberg pour acquérir Martin Erat pour participer aux séries et sauver son job alors qu’il était le DG des Capitals de Washington.

Les joueurs blessés ne reviendront probablement pas avant la pause du match des étoiles. Marc Bergevin est allé chercher de l’aide en attendant ces retours.Est-ce que cela sera suffisant pour prendre part aux séries éliminatoires ? C’est incertain. Sacrifier l’avenir juste pour prendre part aux séries aurait été un geste de panique. Bergevin ne l’a pas fait. Il tient bien les guides et demeure calme. S’il voit une autre occasion d’améliorer l’équipe un peu plus tard, surtout si elle est dans une position plus avantageuse, il va le faire :

“ En ce moment, je veux demeurer dans la course aux séries éliminatoires. J’essaie de donner à l’équipe des outils pour le faire, au moins jusqu’au retour des joueurs blessés. Ensuite, nous verrons où nous sommes lorsqu’arrivera la date limite des transactions le 24 février.”

Ce ne sont pas tous les DG qui auraient fait cela. Certains n’auraient pas hésité à sacrifier de l’avenir pour sauver leur peau. Marc Bergevin a plutôt pensé à l’équipe avant son poste.

Il a effectué deux bons paris. Les partisans du Canadien devraient plutôt le féliciter pour ces mouvements plutôt que de le critiquer une fois de plus.

Crédit photo : montage de Daniel Vanier avec photos de RDS et Sportsnet
Source : CHARLES-FÉLIX PAQUIN, SPORTLOGIQ

À lire aussi sur le 7e Match

Le CH doit absolument obtenir une formation de la ECHL:

Une situation ridicule pour Michael McNiven

Les Canadiens recevront maintenant l’aide d’Ilya Kovalchuk !

Les Canadiens s’entendent avec Ilya Kovalchuk

Jim Montgomery fait preuve de courage :

Jim Montgomery lève le voile sur les raisons de son congédiement