Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Luke Henman: une pièce importante… et un pari intéressant


Par Guillaume Arcand

Dans la LHJMQ, il y a deux grandes catégories de joueurs. Il y a la catégorie de joueurs populaires que tout le monde, même ceux qui sont moins familiers avec le hockey junior, connait, et les moins populaires, qui, malgré leur travail acharné soir après soir, sont seulement reconnus par les partisans de leur équipe. Les meilleurs exemples de joueurs populaires sont Alexis Lafreniere, Xavier Parent, Samuel Poulin ou encore Alex Beaucage, Xavier Simoneau, Raphaël Lavoie et Jared McIsaac. Curieusement, Luke Henman fait partie de la catégorie des joueurs moins populaires.

Un joueur qui a permis à son équipe de rêver

Henman est un espoir des Hurricanes, lui qui a été choisi au 4e tour en 2018 par la formation de la Caroline. Aussi, il joue pour une des équipes populaires du circuit Courteau, l’Armada de Blanville-Boisbriand. Pourtant, le numéro 16 ne figure pas parmi les joueurs les plus connus de la LHJMQ.

Le marché des transactions du circuit Courteau vient tout juste de se conclure et la formation d’Henman, à l’exception de quelques transactions mineures, a décidé de garder la formation assez identique à ce qu’elle était avant l’ouverture de la période de transactions. La raison qui a poussé la direction de la formation des Laurentides a conservé le statuquo, en dehors de la transaction de Samuel Bolduc, est que la formation n’était pas aspirante aux grands honneurs, mais elle était suffisamment garnie en talent pour faire possiblement un bon parcours en séries éliminatoires.

Une des raisons derrière cette décision est le numéro 16 de l’Armada. Si ce n’était pas de l’espoir des Hurricanes, l’Armada aurait probablement pris des décisions différentes durant le temps des fêtes. Si celui qui a récemment été nommé capitaine de l’Armada n’était pas avec le noir et blanc cette année, ça laisserait un trou assez béant à l’attaque de la formation de Bruce Richardson, et l’organisation aurait probablement considéré que la saison 2019-20 n’en vaudrait pas la peine.

Un tandem Bouchard-Richardson qui aura été payant

Ayant récolté 48 points en 42 rencontres jusqu’ici cette année, l’attaquant de 19 ans aura profité d’un bon duo d’entraîneurs durant ses 3 années dans le junior majeur. En effet, le très connu Joël Bouchard (1 an) et Bruce Richardson (2 ans) ont, tous les deux, eu la tâche d’entraîner Henman, et les deux hommes de hockey ont eu un rôle à jouer dans l’ascension du joueur de centre Néo-Écossais.

Pouvoir côtoyer des figures aussi importantes du hockey junior durant son parcours dans la LHJMQ est déjà une chance, le numéro 16 a pu être dirigé par pas moins de deux excellentes têtes de hockey! Alors que Bouchard a pu superviser le développement du joueur de centre de 6’0” lors de son année recrue, en 2017-18, Richardson a continué le beau travail en 2018-19 et en 2019-20.

Sous les ordres de l’actuel entraîneur-chef du Rocket de Laval, en 2017-18, l’attaquant natif de Dartmouth en Nouvelle-Écosse a récolté 47 points en 61 matchs. L’année suivante (2018-19), sous les ordres de l’ancien instructeur des Tigres de Victoriaville, il a maintenu une production offensive similaire à l’année précédente, avant de finalement connaître sa grosse année lors de la présente saison, en 2019-20, affichant présentement une récolte de 48 points en 42 matchs.

Ayant été sous les ordres d’entraîneurs dans le même ordre que les instructeurs du monde du hockey professionnel, Henman est déjà quelque peu préparé au rudiment du hockey professionnel ainsi qu’aux réalités du niveau supérieur.

Habiletés et qualité

En observant le jeu d’Henman, on peut facilement deviner quel genre d’homme derrière le banc a pu l’entraîner. Le numéro 16 de l’Armada est, tout d’abord, un très bon fabriquant de jeu.

Ayant un très bon maniement de rondelle, il fait profiter ses coéquipiers par ses superbes passes. Le capitaine de l’Armada est aussi capable de belles feintes, en plus de ne pas hésiter à foncer vers le filet malgré la présence de défenseurs adverses.

Étant capable de déjouer un ou parfois même plusieurs joueurs adverses essayant de lui barrer la route, l’attaquant de l’Armada attire les joueurs adverses vers lui afin de libérer ses coéquipiers, pour ensuite leur remettre la rondelle.

Étant un vrai générateur d’occasions de marquer, Henman devient dangereux chaque fois qu’il touche à la rondelle.

En bout de ligne, récoltant finalement le fruit de son travail et des conseils d’hommes de hockey ultra compétents, Henman a pu enfin, cette année, laisser parler son talent et son potentiel intéressant. Arriva-t-il à franchir la prochaine étape et évoluer dans l’ AHL l’an prochain? L’avenir le dira, mais chose certaine, il fait tout en son pouvoir pour pouvoir le faire !

Crédit photo: Journal Nord Info, Twitter, GettyImages

À lire aussi sur le 7e Match

Mathieu Perreault tient des propos durs et violents :

Mathieu Perreault est furieux envers la LNH et ne se gêne pas pour le dire !

C’est vraiment drôle de voir les deux joueurs côte à côte!

À voir : c’est hilarant de voir le petit Nathan Gerbe (5 pieds et 4 pouces) affronter le géant Zdeno Chara !

Les Golden Knights prennent tout le monde par surprise en congédiant leur entraîneur:

Gerard Gallant démit de ses fonctions

Mots clés: , , ,