Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Red Wings


Par Gabriel Asselin

Après avoir subi une sixième défaite consécutive il y a quelques heures contre les Jets de Winnipeg, le Canadien aura l’occasion de retrouver le chemin de la victoire en rendant visite à la pire équipe du circuit Bettman, soit les Red Wings de Detroit. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h30.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, aucun changement ne devrait être apporté, alors que Lukas Vejdemo et Matthew Peca devraient regarder le match depuis la galerie de presse.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, aucun changement ne devrait être apporté, alors que Brett Kulak devrait être le défenseur laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Alors que le Tricolore disputera une deuxième rencontre en 24 heures, il serait logique de croire que Carey Price obtiendra une soirée de congé au profit de Charlie Lindgren.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Dylan Larkin

Les Red Wings connaissent une saison atroce et le terme “reconstruction” est potentiellement inexact pour qualifier les changements qui s’effectuent au Michigan. L’équipe aura très certainement les meilleurs chances de sélectionner Alexis Lafrenière lors du prochain encan amateur alors qu’elle vient au dernier échelon du classement général de la LNH avec seulement 10 victoires et 23 points en 43 matchs. À titre comparatif, l’équipe qui occupe la 30e position, les Devils du New Jersey, revendiquent 36 points depuis le début de la campagne. Cependant, cela n’empêche pas plusieurs joueurs de connaître une saison respectable sur le plan individuel. L’un d’entre eux étant Anthony Mantha, mais il a été blessé par un geste fort discutable de Jake Muzzin, des Maple Leafs de Toronto, le 21 décembre dernier. En l’absence de Mantha, Dylan Larkin a pris la relève de son coéquipier québécois. En effet, les Red Wings ont disputé six matchs depuis cet incident et, après avoir été blanchi lors de la première rencontre, Larkin a récolté deux buts et trois mentions d’aide pour cinq points à ses cinq dernières joutes. Depuis le début de la saison, l’Américain de 23 ans revendique 10 buts et 17 mentions d’aide pour 27 points en 43 matchs, présentant cependant un difficile différentiel de -16. Bref, le Tricolore se devra de surveiller de près le numéro 71 des Red Wings s’il souhaite freiner sa glissade ce soir.

2- Éviter de prendre les Red Wings à la légère

Il est bien connu que les Red Wings connaissent une saison moribonde et qu’ils termineront assurément la campagne au dernier échelon du circuit Bettman. Un tel constat n’est pas surprenant lorsqu’on constate que les hommes de Jeff Blashill représentent la pire attaque et la pire brigade défensive de la LNH, à des années-lumières de l’équipe de 30e position dans chaque catégorie. Cependant, bien qu’ils n’aient remportés que dix rencontres depuis le début de la campagne, les Red Wings ont récolté les deux points lors de leurs deux affrontements au Centre Bell cette saison. En effet, ils sont tout d’abord venus jouer les trouble-fêtes lors du match d’ouverture en s’imposant par le pointage de 4 à 2, puis ils ont refait le coup il y a quelques semaines, le 14 décembre dernier, cette fois par la marque de 2 à 1. Cependant, les Red Wings représentent une équipe énigmatique. Malgré qu’ils perdent nettement plus de matchs qu’ils n’en gagnent, ils sont en mesure de tenir tête aux meilleures formations de la LNH, comme en fait foi la victoire de 5 à 2 devant les Jets de Winnipeg ou les défaites par un seul but, respectivement 5-4 et 2-1, à l’étranger devant les Panthers de la Floride et le Lightning de Tampa Bay. Bref, les Red Wings semblent une équipe facile à battre sur papier, mais la situation peut s’avérer différente sur la patinoire et le Canadien ne devra pas sous-estimer ses adversaires.

3- Inscrire le premier but du match

Lorsqu’une équipe ne joue pas avec confiance, cela se reflète plus souvent qu’autrement sur les statistiques qui concernent la capacité de la formation à gérer une avance ou à effectuer une remontée, et c’est exactement le cas avec les Red Wings. En effet, les hommes de Jeff Blashill ont concédé le premier but de la rencontre à 27 reprises depuis le début de la saison, ce qui les placent à égalité avec les Flames de Calgary au sommet de la LNH à ce chapitre. Cependant, contrairement à ces derniers qui ont remporté 11 rencontres en pareille situation, les Red Wings n’en revendiquent que quatre. Ces quatre gains en 27 tentatives leurs confèrent un pourcentage de réussite de seulement 14,8%, suffisant pour le 30e échelon du circuit Bettman, tout juste devant les 14,3% des Kings de Los Angeles. Pourtant, les Red Wings font plutôt belle figure au premier vingt avec seulement 35 buts concédés, soit le 12e échelon de la LNH. Cependant, la situation se gâte considérablement par la suite alors que leurs 127 buts accordés lors des deux dernières périodes équivalent presque aux 138 filets concédés par le Tricolore depuis le début de la saison, toutes périodes confondues. Bref, le Tricolore éprouve énormément de difficultés à inscrire le premier but du match depuis plusieurs semaines et le moment serait bien choisi pour inverser la tendance et relancer la saison contre la pire équipe du circuit Bettman.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait retrouver le chemin de la victoire.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et Yahoo! Sports

À lire aussi sur le 7e Match

Le programme de hockey canadien ne semble pas si mauvais ! Voyez l’analyse détaillé ici :

Le programme de hockey canadien est en santé

La signature d’Ilya Kovalchuk pourrait avoir encore plus de positif qu’on pouvait croire :

L’arrivée d’Ilya Kovalchuk pourrait aussi rassurer Alexander Romanov

Maxim Musorov a démontré son immense talent au dernier CMJ:

Maxim Musorov: la lueur Kazakhe

Mots clés: , ,