Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Les échanges les plus marquants de Marc Bergevin dans la décennie (deuxième partie)


Par Zacharie Duchesne

Depuis son arrivée à Montréal, le directeur général des Canadiens a conclu 65 échanges comptabilisant les trois récents échanges qu’il a faits pour aller chercher les services de Marco Scandella et Laurent Dauphin. Il a notamment été finaliste au trophée Jim Gregory, remis au meilleur directeur général de la ligue, à deux reprises.

2017 :

27 février, Montréal fait l’acquisition du sympathique barbu, Jordie Benn, en retour de Greg Pateryn et d’un choix de 4ième tour en 2017 (Markus Phillips). Jordie Benn a été utile sur la troisième paire défensive du CH pendant 3 ans avant de quitter comme agent libre, vers Vancouver. Pateryn pour sa part a joué deux saisons à Dallas avant de quitter pour le Minnesota.  

15 juin, Bergevin joue d’audace en envoyant le jeune défenseur Mikhail Sergachev ainsi qu’un choix de 2ième tour à Tampa Bay en retour de Jonathan Drouin et d’un choix de 6ième tour en 2018. Cet échange est clairement bénéfique pour les deux équipes. Dans quelques années, nous pourrons dire quelle équipe a gagné cet échange, mais pour l’instant les deux joueurs donnent de bons services à leur deuxième équipe.

2018 :

Le 15 juin, Bergevin envoie le controversé Alex Galchenyuk dans le désert de l’Arizona en retour de Max Domi. Cet échange en a fait sursauter plus d’un. Au final, personne ne regrette le départ de Galchenyuk. Il a passé une saison au chaud avant de se retrouver aux côtés d’Evgeni Malkin, sans être en mesure de faire beaucoup de points.Tandis que Max Domi a connu une première saison à Montréal des plus merveilleuses en faisant 72 points soit son plus haut total de point en carrière.

Le 30 juin, Bergevin échange Simon Bourque contre Joel Armia, Steve Mason, un choix de 7ième ronde en 2019 (Kieran Ruscheinski) et un choix de 4ième ronde en 2020. Le Canadien de Montréal a été gagnant en mettant la main sur Joel Armia. Cependant les Jets sont aussi gagnants, car ils ont été en mesure de sauver de l’espace salarial pour signer leurs jeunes joueurs.

 

Le 10 septembre, le Tricolore échange leur capitaine, Max Pacioretty contre Tomas Tatar, Nick Suzuki et un choix de 2ième ronde en 2019. Ce choix de 2e ronde a par la suite été échangé contre un choix de 3ième tour en 2019 (Mattias Norlinder) et un choix de 5ième ronde (Jacob LeGuerrier). L’échange a été bon pour le Canadien de Montréal qui a regarni sa banque d’espoir, mais aussi pour les Golden Knights qui ont une des équipes les plus puissantes de la ligue. L’ajout d’un franc-tireur de la trempe de Pacioretty fait de Vegas une équipe très dangereuse.

2019 :

Le 11 février, le Canadiens a fait l’acquisition du vétéran de 34 ans Nate Thompson ainsi qu’un choix de 5ième ronde en 2019 (Frederik Dichow) contre un choix de 4ième tour en 2019 (Kim Nousiainen). Celui qui excelle au cercle des mises en jeu et en infériorité donne de fiers services aux Canadiens. C’est une très bonne acquisition de Marc Bergevin.

Le 30 juin, Andrew Shaw est rapatrié à Chicago avec un choix de 7ième tour en 2021 en retour Montréal met la main sur un choix de 2ième tour en 2020, un choix de 7ième tour en 2020 et un choix de 3ième tour en 2021. Malheureusement pour Chicago et Shaw, les commotions cérébrales commencent à le rattraper. La carrière d’Andrew Shaw est en péril. Les Canadiens vont forcément gagner cet échange en bout de ligne.

À Montréal, les échanges, sous le règne de Marc Bergevin, sont venus en grand nombre. Il ne faut pas être surpris si d’ici la fin de la présente saison, d’autres transactions ont lieu. Sachant que les Canadiens ne sont pas présentement en posture pour faire les séries, il y a quand même de fortes chances que des échanges soient effectués pour ainsi obtenir d’autre choix au repêchage.

crédits photo: RDS.ca TSN.ca radio-canada.ca hockeydb.com tvasports.ca

À lire aussi sur le 7e Match

Le programme de hockey canadien ne semble pas si mauvais ! Voyez l’analyse détaillé ici :

Le programme de hockey canadien est en santé

La signature d’Ilya Kovalchuk pourrait avoir encore plus de positif qu’on pouvait croire :

L’arrivée d’Ilya Kovalchuk pourrait aussi rassurer Alexander Romanov

Maxim Musorov a démontré son immense talent au dernier CMJ:

Maxim Musorov: la lueur Kazakhe

Mots clés: ,