Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Oilers vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Le Canadien est au cœur d’une nouvelle descente aux enfers alors qu’il a perdu ses sept derniers match, dont six en temps réglementaire, et il aura l’occasion de retrouver le chemin de la victoire ce soir alors qu’il recevra la visite des Oilers d’Edmonton au Centre Bell. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Brendan Gallagher attend toujours le feu vert des médecins, mais tout indique qu’il effectuera un retour au jeu ce soir. Si tel est le cas, Dale Weise et Matthew Peca seront laissés de côté.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Ben Chiarot ne sera pas en mesure de prendre part au match de ce soir en raison d’une blessure au bas du corps et Cale Fleury effectuera son retour dans la formation.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Après avoir obtenu une soirée de congé, Carey Price sera de retour à son poste devant la cage des siens.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Connor McDavid et Leon Draisaitl

Depuis la dernière rencontre entre les deux équipes le 21 décembre dernier, que le Tricolore avait perdu par le pointage de 4 à 3, les Oilers ont remporté trois de leurs six matchs, dont des victoires acquises lors de leurs deux derniers matchs à Boston et Toronto. Cependant, les deux meilleurs pointeurs de la LNH, Connor McDavid et Leon Draisaitl, ont quelques peu ralenti au cours de cette séquence. En effet, ils ont respectivement récolté huit et sept points à leurs six dernières joutes, dont trois buts chacun. Cependant, l’électrisant ontarien a récolté quatre points lors de son derniers match contre les Maple Leafs. Ces récoltes ne sont pas une mauvaise production en soi, mais elles sont loin de leurs rythmes à tout casser depuis le début de la saison. En effet, les deux acolytes de la formation albertaine viennent au sommet du circuit Bettman avec 69, pour McDavid, et 67 points, pour Draisaitl, en 45 joutes depuis le mois d’octobre. Étrangement, malgré cette production tonitruante, l’Allemand connaît quelques difficultés alors que son différentiel de -16 est parmi les pires de la LNH. Bref, le Tricolore devra avoir à l’œil les deux prolifiques marqueurs des Oilers s’il souhaite l’emporter ce soir.

2- Être discipliné

Le désavantage numérique du Tricolore représentait l’une des forces de l’équipe depuis plusieurs saison, mais on ne peut en dire autant lors de la présente campagne. Il est justifié de dire que les blessures à Paul Byron et Joel Armia n’aide pas la cause de Claude Julien, mais le Canadien vient tout de même au 23e échelon avec une efficacité de 77,7%. Cependant, la situation s’améliore légèrement alors que la formation montréalaise n’a toujours pas concédé le moindre but en neuf tentatives en pareille situation depuis le début de la nouvelle année. Par contre, du côté des Oilers, le jeu de puissance fonctionne à plein régime et le Tricolore aura fort à faire pour le neutraliser. En effet, la formation albertaine vient au sommet du circuit Bettman, à égalité parfaite avec le Lightning de Tampa Bay, avec 40 buts inscrits en 137 opportunités, ou 29,2% de réussite. De ces 40 buts, 17 ont été inscrits par Connor McDavid ou Leon Draisaitl, qui revendiquent respectivement 30 et 28 points avec un homme en plus. Bref, le Tricolore a tout intérêt à éviter le banc des pénalités s’il souhaite retrouver le chemin de la victoire.

3- Bombarder la cage adverse

La situation devant de filet est quelque peu nébuleuse à Edmonton alors que Mike Smith obtiendra un quatrième départ consécutif ce soir, tandis qu’il n’avait amorcé qu’un seul des huit derniers matchs de l’année 2019. On ne peut pas dire non plus que les statistiques militent en faveur de celui-ci au détriment de Mikko Koskinen. Alors que le portier finlandais revendique 14 victoires en 24 départs, ainsi qu’une moyenne de buts alloués de 2,85 et un taux d’efficacité de 0,912, le cerbère ontarien n’a que neuf gains en 21 départs, tout en maintenant une moyenne de buts alloués de 3,05 et un taux d’efficacité peu respectable de 0,897. Ces statistiques ne sont assurément pas dignes d’un gardien partant de qualité et le Tricolore devra en profiter pour mettre à l’épreuve à profusion le portier des Oilers. En ce sens, les hommes de Claude Julien dominent largement le circuit Bettman avec une moyenne de 35 tirs qui ont atteint le portier adverse par rencontre, loin devant les 34,2 lancers des Hurricanes de la Caroline. Bref, le Tricolore aura de meilleures chances de l’emporte s’il bombarde à profusion la cage des Oilers.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait retrouver le chemin de la victoire.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et Sportsnet

À lire aussi sur le 7e Match

Le Canadien de Montréal aura d’importantes décisions à prendre dans les prochaines semaines :

Le pourcentage d’ obtenir le premier choix est maintenant plus élevé que celui de participer aux séries pour le Canadien

La 2e partie des transactions marquantes de Marc Bergevin :

Les échanges les plus marquants de Marc Bergevin dans la décennie (deuxième partie)

Le programme de hockey canadien ne semble pas si mauvais ! Voyez l’analyse détaillé ici :

Le programme de hockey canadien est en santé

Mots clés: , ,