Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Sénateurs


Par Gabriel Asselin

Le Canadien a subi une huitième défaite consécutive pour la deuxième fois de la saison jeudi, ce qui représente une première depuis la campagne 1939-40. Il aura l’occasion de rebondir ce soir alors qu’il rendra visite aux Sénateurs d’Ottawa dans la capitale fédérale. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Brendan Gallagher ne disputera pas le match de ce soir en raison de maux de tête qu’il a ressentis suite au match de jeudi. Matthew Peca, qui a obtenu le feu vert des médecins vendredi, devrait effectuer un retour au jeu, tandis que Dale Weise devrait être l’attaquant laissé de côté.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Ben Chiarot ne sera pas en mesure de reprendre l’action, ce qui signifie qu’aucun changement ne sera apporté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste et il sera secondé par Charlie Lindgren

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Jean-Gabriel Pageau et Anthony Duclair

La situation des Sénateurs n’est guère plus reluisante que celle du Tricolore alors qu’ils se sont inclinés 3 à 2 en tirs de barrage contre les Red Wings de Detroit vendredi, subissant ainsi un sixième revers consécutif. Les hommes de D.J. Smith occupent actuellement le 14e échelon de l’association Est, tout juste derrière le Tricolore, tout en ayant un match en main sur la formation montréalaise. Malgré ces déboires, plusieurs joueurs connaissent une bonne saison dont l’Ottavien Jean-Gabriel Pageau et le Montréalais Anthony Duclair. Il s’agit ici de deux des trois produits de la LHJMQ de l’équipe, l’autre étant Thomas Chabot, qui connait cependant des moments très difficiles avec un différentiel de -10 à ses cinq dernières sorties. Pageau et Duclair connaissent également des moments ardus au cours de cette séquence de six revers, alors qu’ils revendiquent respectivement un but et une mention d’aide, ainsi que deux passes durant ce passage à vide. Cependant, ils font belle figure depuis le début de la saison alors que Pageau, qui est au cœur de nombreuses rumeurs de transactions, a amassé 19 buts et 11 mentions d’aide en 44 joutes, tandis que Duclair, qui connait une renaissance cette saison après trois campagnes difficiles, a récolté 21 buts et 11 mentions d’aide en 43 rencontres. Bref, le Tricolore devra surveiller de près les numéros 44 et 10 des Sénateurs s’il souhaite retrouver le droit chemin ce soir.

2- Connaître une bonne troisième période

Ce n’est pas un secret de Polichinelle, le Canadien ne fera assurément pas les séries à moins d’un miracle hautement improbable. Malgré tout, si on exclut les deux séquences de huit revers consécutifs, le Tricolore aurait une excellente fiche de 18 victoires contre huit revers et trois défaites en temps supplémentaire. Cependant, c’est loin d’être la situation actuelle et les chances du Canadien de participer à la danse printanière pourraient être meilleures s’il était plus solide au dernier tiers. Au cours de ses deux dernières rencontres, le Tricolore a possédé à chaque occasion des avances de 1 à 0 après le premier tiers, 2 à 0 tôt en deuxième période et 2 à 1 après 40 minutes de jeu. Malgré cela, ils a perdu les deux duels en temps réglementaire, se faisant lessiver 6 à 1 au chapitre des buts au dernier tiers au cours de ces deux rencontres. Les statistiques abordent également dans le même sens. En effet, les hommes de Claude Julien présentent un différentiel de -6 au dernier tiers, ce qui correspond précisément à son différentiel global depuis le début de la saison. De plus, le Canadien n’a remporté que 10 de ses 17 rencontres alors qu’il détenait les devants après 40 minutes de jeu, soit un pourcentage de réussite de 58,8% et le 30e échelon du circuit Bettman, tout juste devant les Devils du New Jersey. Heureusement pour le Tricolore, les Sénateurs connaissent également des difficultés en troisième période, comme en fait foi leur différentiel de -16 au dernier tiers alors que leur différentiel global s’élève à -32. Bref, le Tricolore se devra de ne pas entre-ouvrir la porte à l’équipe adverse et connaître une bonne troisième période s’il souhaite l’emporter et relancer sa saison.

3- Bombarder la cage adverse

D.J. Smith, l’entraîneur-chef des Sénateurs, a envoyé Marcus Hogberg dans la mêlée contre les Red Wings de Detroit, sans grand succès, et tout indique que Craig Anderson retrouvera son poste afin de faire face au Tricolore. À l’instar de l’équipe, on ne peut dire que le portier américain connaît une excellente saison devant la cage des siens. En effet, Anderson n’a enregistré que six gains en 19 départs, tout en maintenant une moyenne de buts alloués de 3,27 et un taux d’efficacité de 0,897, soit sa pire efficacité depuis la saison 2005-06. Il avait également maintenu un taux d’efficacité de 0,897 avec l’Avalanche du Colorado en 2010-11, mais il avait été transigé aux Sénateurs en cours de saison et il avait conservé un pourcentage d’arrêts de 93,9% avec Ottawa. Rien pour aider la cause du portier de 38 ans, les statistiques concernant les tirs au but sont aux antipodes en prévision du match de ce soir. En effet, le Tricolore domine largement le circuit Bettman avec une moyenne de 35,1 tirs décochés vers la cage adverse par rencontre, tandis que les Sénateurs viennent au 27e échelon avec 33 tirs accordés par match. Bref, si le Tricolore souhaite retrouver le chemin de la victoire, il a tout intérêt à tester souvent et efficacement le portier adverse.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait retrouver le chemin de la victoire.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et CBC.ca

À lire aussi sur le 7e Match

Le gardien Pekka Rinne fait un tour de force :

VIDÉO : Pekka Rinne marque un but de l’autre bout de la patinoire

David Pastrnaks connaît un match historique:

David Pastrnak continue de remplir les filets adverses à une vitesse d’enfer

Tony DeAngelo des Rangers connaît aussi tout un match:

Tony DeAngelo a connu la performance de sa carrière hier soir

Mots clés: , ,