Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Le Tricolore retombe dans ses mauvaises habitudes devant les Blackhawks


Par Gabriel Asselin

Après avoir remporté ses deux derniers matchs, le Canadien reprenait l’action en recevant la visite des Blackhawks de Chicago au Centre Bell. Pour l’occasion, Claude Julien n’apportait qu’un seul changement à sa formation alors que Carey Price, malgré un blanchissage contre les Flames de Calgary, cédait sa place à Charlie Lindgren.

Le Canadien a très mal amorcé la rencontre et il a rapidement concédé les devants à l’adversaire. Dès la sixième minute de jeu, alors que le Tricolore évoluait avec un homme en plus, il y a eu une mésentente totale entre Lindgren et Tomas Tatar derrière la cage du Tricolore, ce qui a permis à Drake Caggiula de récupérer la rondelle. Il l’a aussitôt remise dans l’enclave pour Zach Smith qui n’a eu qu’à dégainer dans une cage béante pour inscrire son troisième but de la campagne.

https://twitter.com/HeresYourReplay/status/1217610558763040771

Par la suite, les Blackhawks ont poursuivi leur domination et ils n’ont pas tardé à doubler leur avance. Moins de trois minutes plus tard, Slater Koekkoek a accepté la passe d’Olli Maatta avant de diriger une faible rondelle vers la cage de Charlie Lingren. Zach Smith a ensuite habilement redirigé le disque dans la partie supérieure afin d’inscrire son deuxième but de la soirée.

Le Canadien a été plus menaçant dans les dernières minutes de l’engagement, dont une cage béante ratée par Victor Mete, mais les Blackhawks ont été meilleurs au premier tiers. Lindgren a d’ailleurs le match d’être hors de portée en réalisant un superbe arrêt devant Dominik Kubalik.

Le Tricolore a nettement mieux amorcé le deuxième vingt et il n’a pas tardé à réduire l’écart à un but. Dès la 54e seconde de jeu, au terme d’une séquence en territoire ennemi qui s’est amorcée dès les premières secondes de l’engagement, Ilya Kovalchuk a effectué une superbe passe en retrait vers l’enclave pour Phillip Danault. Ce dernier a ensuite aussitôt dégainé des poignets, mystifiant Corey Crawford et inscrivant son douzième but de la campagne. Ce but mettait un terme à la séquence de 139 minutes et 39 secondes du portier montréalais sans accorder de buts au Centre Bell.

L’effort du Tricolore a été nettement meilleur au deuxième tiers, mais cet élan s’est effrité et les Blackhawks ont repris l’ascendant dans le match, jusqu’à reprendre son avance de deux buts sur un jeu controversé. Lors d’une mêlée à l’embouchure du filet, composée de Weber, Chiarot, Lehkonen, Patrick Kane et Kerby Dach, le disque n’a pas franchi la ligne rouge, mais Charlie Lindgren a perdu son bouclier. Malgré cela, l’arbitre n’a pas arrêté la séquence, le règlement ne l’obligeait pas à le faire puisqu’il ne s’agissait pas du masque protecteur, et Alex DeBrincat en a profité pour inscrire son douzième but de la saison. Sur la même séquence, le portier du Tricolore a semblé se blesser en perdant pied, mais il a été en mesure de terminer le match.

Les Blackhawks ont mis le match hors de portée du Tricolore en inscrivant un quatrième but. À mi-chemin du dernier tiers, Drake Caggiula a subtilisé le disque à Jordan Weal à la ligne bleue du Tricolore avant de s’échapper devant Charlie Lindren qu’il a mystifié à l’aide du bon tir des poignets. Caggiula inscrivait ainsi son quatrième but de la campagne.

Le Tricolore n’a pas été en mesure de réduire l’écart et il s’est incliné par la marque de 4 à 1 devant les Blackhawks de Chicago.

Le Canadien n’aura que très peu de temps afin de digérer ce revers puisqu’il sera de retour en action dès jeudi alors qu’il rendra visite aux Flyers de Philadelphie.

Crédit photo: NHL.com

À lire aussi sur le 7e Match

Les Golden Knights prennent tout le monde par surprise en congédiant leur entraîneur:

Gerard Gallant démit de ses fonctions

C’est vraiment drôle de voir les deux joueurs côte à côte!

À voir : c’est hilarant de voir le petit Nathan Gerbe (5 pieds et 4 pouces) affronter le géant Zdeno Chara !

Un dur coup pour les Maple Leafs

Une longue absence pour Morgan Rielly