Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Golden Knights vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Deux jours après avoir retrouvé le chemin de la victoire à Philadelphie, le Canadien de Montréal disputera ce soir son dernier match avant un congé de neuf jours alors qu’il recevra la visite des Golden Knights de Las Vegas au Centre Bell.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, aucun changement ne sera apporté alors que Jordan Weal et Matthew Peca seront laissés de côté.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Cale Fleury sera à nouveau le seul défenseur laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste et il sera secondé par Charlie Lindgren.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Max Pacioretty

Les Golden Knights ne représentent plus l’équipe Cendrillon qui avait atteint la finale de la coupe Stanley à sa première année d’existence en 2017-18. L’équipe du Nevada connaît effectivement une saison en dents de scie, malgré qu’elle occupe actuellement le premier échelon parmi les équipes repêchées dans l’Ouest. Le directeur général de l’équipe, Kelly McCrimmon, a perdu patience et a congédié le bien-aimé entraîneur-chef Gerard Gallant pas plus que mercredi après une séquence de quatre revers consécutifs. Sous les ordres de Peter DeBoer, les Golden Knights ont rebondi en défaisant les Sénateurs d’Ottawa par le pointage de 4 à 2. Au cours de cette rencontre, l’ancien capitaine du Tricolore, Max Pacioretty, a récolté une mention d’aide sur le but de Mark Stone, ce qui mettait un terme à une séquence de deux matchs au cours desquels il avait été blanchi de la feuille de pointage. Un tel creux de vague semble anodin, mais il faut dire que l’Américain connaît toute une saison dans le désert du Nevada. Avant ces deux joutes en question, Pacioretty n’avait été blanchi qu’à deux reprises en 15 rencontres depuis le 10 décembre, récoltant dix buts et neuf mentions d’aide au cours de cette séquence. Depuis le début de la campagne, l’ailier gauche de 31 ans revendique 20 buts et 26 mentions d’aide pour 46 points en 50 matchs. S’il continue à ce rythme, il dépassera aisément son sommet personnel de 67 points en une saison, sommet établi au cours des saisons 2014-15 et 2016-17 alors qu’il portait l’uniforme de la Sainte-Flanelle. Bref, le Canadien devra surveiller de près son ancien capitaine s’il veut quitter pour les vacances sur une bonne note.

2- Éviter les revirements

Il y avait une époque pas si lointaine durant laquelle les équipes de l’association Ouest étaient perçues comme étant nettement meilleures que leurs consœurs de l’Est. On peut affirmer, sans se tromper, que cette affirmation est chose du passé. Le Tricolore, qui occupe pourtant le 24e échelon au classement général de la Ligue nationale, présente un dossier de 10 gains en 18 joutes contre les formations de l’Ouest depuis le début de la saison, dont deux gains contre les champions en titre de la coupe Stanley, les Blues de St-Louis. Cependant, l’Ouest est, depuis longtemps et toujours, reconnue pour préconiser un échec-avant efficace et un jeu robuste, deux principes qui s’appliquent à merveilles aux Golden Knights. En effet, la formation du Nevada vient au premier échelon du circuit Bettman avec 1372 mises en échec depuis le début de la saison, soit un peu plus de 27 par match, tout juste devant les Penguins de Pittsburgh et les Islanders de New York, qui ont cependant respectivement deux et quatre matchs en mains sur les Golden Knights. Plusieurs croient que le Tricolore n’est qu’une équipe axée sur la vitesse, mais il tire son épingle du jeu dans cette statistique en occupant le quatrième échelon avec 1343 coups d’épaule en 49 joutes. La formation du Nevada occupe également le premier rang de la LNH pour ce qui est des rondelles subtilisées à l’adversaire avec 485, loin devant les 456 revirements provoqués par les Hurricanes de la Caroline. Bref, la protection de la rondelle sera un aspect crucial au cours de la rencontre de ce soir.

3- Être prudent en jeu de puissance

Lors du match de jeudi à Philadelphie, environ 45 secondes avant qu’Ilya Kovalchuk inscrive son premier but de la soirée, un bâton fracassé de Shea Weber avait permis à Scott Laughton de s’échapper devant Carey Price alors que le Tricolore évoluait avec un homme en plus. Le portier du Canadien a aisément obtenu le dernier mot, permettant aux siens d’inscrire le but gagnant quelques instants plus tard. Si Carey Price ne se serait pas dressé devant l’attaquant des Flyers, ce but aurait assurément modifié l’allure du match. Le Tricolore a déjà concédé cinq buts avant l’avantage d’un homme depuis le début de la saison, dont le premier but des Blackhawks de Chicago mercredi, et il devra être prudent à cet égard ce soir. En effet, malgré que les Golden Knights ne figurent qu’au 21e échelon avec une efficacité de 78,8% à court d’un homme, cette statistique grimpe 80,8% sur les patinoires adverses, soit la dixième position. De plus, la formation du Nevada a trouvé le fond du filet à sept reprises en désavantage numérique depuis le début de la campagne, mais cinq d’entre eux sont survenus loin du T-Mobile Arena. Bref, le Canadien devra éviter de forcer le jeu en avantage numérique ou il risque d’en ressentir les conséquences.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait signer une quatrième victoire en cinq matchs.

Crédit photo : NHL.com, Last Word on Hockey, Habs Eye on the Prize et Knights On Ice

À lire aussi sur le 7e Match

Le capitaine de l’Armada est utile dans toutes les facettes du jeu :

Luke Henman: une pièce importante… et un pari intéressant

Mathieu Perreault tient des propos durs et violents :

Mathieu Perreault est furieux envers la LNH et ne se gêne pas pour le dire !

C’est vraiment drôle de voir les deux joueurs côte à côte!

À voir : c’est hilarant de voir le petit Nathan Gerbe (5 pieds et 4 pouces) affronter le géant Zdeno Chara !

Mots clés: , ,