Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Si vous l’avez raté : Ilya Kovalchuk ne s’accorde pas de répit !


Par Daniel Vanier

La grande majorité des joueurs de hockey profite de la pause du match des étoiles pour s’octroyer un repos bien mérité et souvent même un petit voyage sous le chaud soleil. Il semble toutefois que ce n’est pas le cas du dernier arrivant chez le Canadien de Montréal, Ilya Kovalchuk.Bien qu’il soit présentement en Californie, il ne passe pas tout son temps sur la plage.

Le journaliste du site NHL.com, Matt Cudzinowski, a en effet publié un texte hier dévoilant que Kovalchuk profite plutôt de ces moments à Los Angeles pour passer du temps avec sa famille, mais aussi pour s’entraîner de façon très intense en compagnie de son entraîneur Vladislav Kouroedov….Disons que ce dernier ne l’épargne pas !

Vous pouvez le voir à l’oeuvre ici :

Du patinage intense

Vladislav Kouroedov est un coach spécialisé en « Power skating». Il est donc normal qu’il ait beaucoup fait patiner le numéro 17 du CH, mais il l’a aussi fait pratiquer son tir :

« Il a de nouveaux patins, alors on essaie de les casser. Nous avons fait un peu de patin et beaucoup de tirs des coins et des angles difficiles. Nous avons encore travaillé les tirs sur réception et les passes dans différentes zones. Et avant qu’il parte, nous allons travailler le patinage intense et le conditionnement physique pour qu’il soit prêt à son retour. »

Un entraîneur difficile à satisfaire

Kourodeov est le type d’entraîneur qui n’hésite pas à pousser son poulain au maximum. Voici ce qu’il dit sur les séances d’entraînement de tirs avec Ilya Kovalchuk :

« Nous avons travaillé les tirs sur réception en avantage numérique et nous avons utilisé des cibles. Nous avons aussi fait des exercices pour pratiquer l’agressivité devant le filet et terminer le jeu. Chaque fois qu’on travaille ensemble, le dernier tir doit aller dans le filet. S’il fait 1 000 000 de tirs au but et marque 999 999 fois, mais qu’il manque le dernier, je dis : ‘On va le faire encore.’ Il s’assure de marquer. Tout l’objectif est là. C’est tout à fait lui. »

Kovalchuk est heureux…

Ilya Kovalchuk semble vraiment se plaire avec le CH selon ce qu’on peut voir lors des matchs. Son entraîneur s’en est apperçu lui aussi. Il mentionne d’ailleurs qu’il trouvait qu’il avait vraiment l’air épanoui :

« Je lui ai dit : Ilya, tu as l’air frais, tu as l’air bien plus léger et heureux.’ On peut voir que c’est un gars heureux. Même quand on s’habille dans le vestiaire, il fait des blagues et il dit des trucs drôles. On peut vraiment le voir. Il est toujours positif. C’est le genre de personne que tu veux dans ton équipe. Il a une bonne énergie. »

…Et travaillant !

Le talentueux marqueur semble être un véritable élève modèle. Il n’hésite pas à mettre toujours les bouchées doubles lors de ses entraînements. C’est pourquoi son entraîneur l’apprécie autant :

« C’est le genre de personne avec qui j’adore travailler. Chaque fois que je lui dis de faire quelque chose, il l’exécute encore et encore. »

Regardez cette publication sur Instagram

Успехов Илья🏒👏 #canadiens

Une publication partagée par Vladi Kouroedov (@vskwings) le


Kovalchuk en donne vraiment pour leur argent en ce moment aux partisans du Canadien de Montréal, à la lecture du texte de Matt Cudzinowski et des propos de Vladislav Kouroedov on comprend mieux pourquoi. Le joueur maintenant âgé de 36 ans produit encore autant ! C’est un véritable professionnel…Chapeau «Kovy» !

Crédit photo : Web24 News
Source :Matt Cudzinowski NHL.com

À lire aussi sur le 7e Match

Le chroniqueur du Journal de Montréal «oublie» des éléments très importants:

Le texte sur les joueurs rappelé du Rocket de Jonathan Bernier : l’ art de ne voir que le négatif

Le jeune gardien russe a attirré bien des regards au dernier :

Amir Mistakhov: performer dans la discrétion

Une présence époutoufflante de Michael Pezzetta :

Si vous l’avez raté : le centre Michael Pezzetta du Rocket a une façon efficace de fouetter son équipe !

Mots clés: , ,