Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Capitals vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Victorieux dans quatre de ses cinq derniers matchs, le Canadien reprendra finalement l’action ce soir, après avoir profité d’une pause de neuf jours, en recevant la visite des Capitals de Washington au Centre Bell. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, aucun changement ne sera apporté alors que Jordan Weal sera à nouveau laissé de côté, tandis que Brendan Gallagher et Jonathan Drouin ne sont pas aptes à effectuer un retour au jeu.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Cale Fleury et Victor Mete formaient le troisième duo défensif au cours de l’entraînement matinal, tandis que Brett Kulak occupait le poste de Marco Scandella, qui recevait une journée de traitements. Kulak devrait donc être le défenseur laissé de côté de soir.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste et il sera secondé par Charlie Lindgren.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Jakub Vrana et John Carlsson

Les Capitals, qui sont également en congé depuis le 18 janvier, amorceront le dernier droit du calendrier régulier en occupant le premier échelon au classement général de la LNH, tandis que le Tricolore fera de même en étant à dix points d’une place en séries éliminatoires. Cependant, l’entraîneur-chef Todd Reirden devra se passer des services d’Alex Ovechkin pour le match de ce soir. En effet, le deuxième meilleur du circuit Bettman cette saison a écopé d’un match de suspension pour s’être désisté du Match des étoiles et, puisqu’il a disputé la rencontre contre les Islanders de New York le 18 janvier, il devra purger ce match de suspension ce soir. Par contre, même s’ils seront privés de leur meilleur joueur, les Capitals représenteront malgré tout un défi de taille pour les hommes de Claude Julien et ils devront particulièrement avoir à l’œil deux joueurs qui connaissent des saisons exceptionnelles. En effet, l’ailier gauche Jakub Vrana et le défenseur John Carlson font partie intégrante des succès des Capitals depuis le début de la campagne.

L’attaquant de 23 ans est en voie de connaître largement sa meilleure saison en carrière alors qu’il revendique 22 buts et 18 mentions d’aide pour 40 points en 49 joutes depuis le début du mois d’octobre. Il est d’ailleurs parvenu à trouver le fond du filet dans six de ses huit dernières rencontres, récoltant sept buts au passage, faisant de lui l’un des 29 joueurs à avoir franchi le plateau des 20 buts avant la pause du Match des étoiles. Également, Vrana n’est qu’à deux buts et sept points d’égaler ses sommets personnels, établis lors de la dernière campagne alors qu’il avait les 82 matchs des siens. Pour ce qui de Carlson, le défenseur droitier américain connaît une saison du tonnerre et il sera fort probablement le récipiendaire du prochain trophée Norris. Auteur de 13 buts et 47 mentions d’aide en 49 rencontres cette saison, Carlson pourrait devenir le premier défenseur depuis Brian Leetch en 1991-92 à franchir le plateau des 100 points. Avant de profiter de ce long congé, celui qui a eu 30 ans il y a moins de trois semaines avait récolté dix mentions d’aide à ses huit dernières joutes. Cependant, il est à la recherche d’un premier filet depuis le 20 décembre dernier. Bref, en l’absence d’Alex Ovechkin, les hommes de Claude Julien devront porter une attention particulière à Jakub Vrana et John Carlson s’ils souhaitent récolter les deux points.

2- Profiter de l’indiscipline des Capitals

La saison des Capitals est un succès à plusieurs points de vue, mais la discipline ne fait pas partie de ceux-ci. En effet, les hommes de Todd Reirden viennent au troisième échelon de la LNH pour ce qui est du nombre de fois que l’équipe s’est retrouvée à court d’un homme, avec 171, et de la moyenne par match, avec 3,49 occasions, à chaque reprise derrière les Hurricanes de la Caroline et les Rangers de New York. Cette moyenne grimpe à 3,72 opportunités offertes à l’adversaire sur les patinoires adverses. Heureusement pour la formation de la capitale américaine, leurs effectifs à court d’un homme font de l’excellent travail alors que l’équipe se classe au deuxième échelon, derrière les Sharks de San Jose, avec une excellente efficacité de 84,2% en infériorité numérique. Cependant, le Tricolore éprouve certaines difficultés en jeu de puissance, principalement devant ses partisans. En effet, malgré que les hommes de Claude Julien font belle figure avec un homme en plus, occupant le douzième échelon avec une efficacité de 20,6%, ce rendement chute drastiquement à 14,5% au Centre Bell, soit le 27e rang de la Ligue nationale à domicile. La léthargie est telle que le Canadien n’a pas été en mesure de profiter de ses occasions lors de ses huit derniers matchs à Montréal, échouant à 19 reprises au cours de cette séquence. Le dernier but remonte au match du 11 décembre dernier contre les Sénateurs d’Ottawa dans une victoire de 3 à 2 en prolongation alors que le Tricolore avait profité de la première de ses quatre tentatives, par l’entremise de Nick Cousins, afin d’ouvrir le pointage en première période. Pourtant, le Canadien est exceptionnel loin du confort de la maison alors que son efficacité de 28,3% est suffisante pour le deuxième échelon de la LNH, derrière les Blues de St-Louis.

3- Inscrire le premier but et attention à la troisième période

Depuis le début de la saison, une seule équipe n’a toujours pas subi la défaite en temps réglementaire en inscrivant le premier but de la rencontre et elle trône largement au sommet de l’association Ouest, soit les Blues de St-Louis. Les Capitals occupe la même position dans l’Est et ils viennent tout juste derrière les derniers champions de la coupe Stanley. En effet, les hommes de Todd Reirden ont inscrit le premier but du match à 24 occasions en 49 rencontres cette saison et ils montrent un dossier de vingt victoires contre un seul revers en temps réglementaire et trois autres en temps supplémentaire en pareilles circonstances. Par contre, les Capitals sont également excellents lorsqu’ils concèdent ce premier but alors qu’ils revendiquent treize gains et deux revers en temps supplémentaire dans cette facette du jeu. Cependant, même dans l’éventualité où le Canadien inscrirait le premier but de la rencontre et aurait une avance après 40 minutes de jeu, la partie serait loin d’être gagnée puisque les Capitals sont extrêmement dangereux lors du dernier tiers. En effet, la formation de la capitale américaine domine le circuit Bettman avec 69 buts inscrits au cours des vingt dernières minutes de jeu. Si on combine cette statistique aux 49 buts qu’ils ont concédé au cours du même intervalle, cela leur confère un différentiel en troisième période de +20 alors leur différentiel global se situe à +33. Bref, si le Tricolore souhaite l’emporter, il devra reproduire sa performance du 15 novembre dernier à Washington, alors qu’il avait inscrit quatre buts sans riposte en deuxième période avant de résister à la poussée des Capitals afin de s’imposer par le pointage de 5 à 2.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait signer une troisième victoire de suite.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et Zimbio

À lire aussi sur le 7e Match

Une légende du basketball nous quitte dans une terrible tragédie :

https://le7ematch.com/60525/kobe-bryant-est-mort/

Le chroniqueur du Journal de Montréal «oublie» des éléments très importants:

Le texte sur les joueurs rappelé du Rocket de Jonathan Bernier : l’ art de ne voir que le négatif

Le jeune gardien russe a attiré bien des regards au dernier :

Amir Mistakhov: performer dans la discrétion

Mots clés: , ,