Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Panthers vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Après avoir vaincu les Sabres de Buffalo jeudi, le Canadien entamera sa traditionnelle fin de semaine du SuperBowl en recevant la visite des Panthers de la Floride. La rencontre s’amorcera dès 14h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, il est difficile de prédire les trios qui seront employés par Claude Julien puisque, au moment d’écrire ces lignes, ce dernier n’a pas rencontré les médias depuis le retour de l’équipe de Buffalo. Il est impossible de savoir si Jonathan Drouin, Jesperi Kotkaniemi ou Jordan Weal réintégreront la formation. Cependant, il est possible qu’aucun changement ne soit apporté.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, aucun changement ne sera apporté suite au renvoi de Cale Fleury vers le Rocket de Laval vendredi, ce qui signifie qu’il n’y a que six défenseurs à Montréal.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Face à la puissante attaque des Panthers, il est fort probable que Carey Price obtienne le départ cet après-midi.

Formation projetée pour le match de cet après-midi :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Jonathan Huberdeau et Aleksander Barkov

Les Panthers de la Floride disputeront ce soir leur premier match depuis le 21 janvier dernier et par conséquent depuis le Match des étoiles, eux qui ont profité de leur semaine de congé après la classique annuelle contrairement à plusieurs équipes, dont le Canadien, qui l’ont obtenu auparavant. La formation floridienne occupe actuellement le troisième échelon de la division Atlantique, huit points devant le Tricolore, mais ils ont trois matchs en mains. Les Panthers font partie d’un groupe de cinq équipes, comprenant également les Flyers de Philadelphie, les Hurricanes de la Caroline, les Maple Leafs de Toronto et les Blue Jackets de Columbus, eux qui seront au Centre Bell demain, qui se situent à 61 ou 62 points et que le Tricolore tente de rattraper. Par contre, les Panthers étaient sur une très belle lancée avant d’obtenir leur long congé alors qu’ils avaient remporté leurs six derniers matchs, leur permettant de devancer les Maple Leafs dans le classement de division Atlantique. Cette poussée a été rendue possible grâce la production de plusieurs joueurs, dont Jonathan Huberdeau et Aleksander Barkov.

En effet, les deux meilleurs pointeurs des Panthers connaissent une autre excellente saison sous le Soleil de Sunrise. En 49 matchs chacun, le Québécois a récolté 18 buts et 47 mentions d’aide pour 65 points, ce qui le place au septième échelon des pointeurs du circuit Bettman, tandis que son acolyte finlandais a enregistré 16 buts et 38 mentions d’aide pour 54 points. Les deux jeunes attaquants connaissent également des bons moments par les temps qui courent alors qu’Huberdeau a amassé deux buts et dix mentions d’aide en dix matchs au cours du mois de janvier, tandis que Barkov a récolté trois buts et six mentions d’aide à ses six derniers matchs, après avoir été blanchi lors de ses cinq matchs précédents. On peut également ajouter le nom d’Evgenii Dadonov à cette courte liste, lui qui a trouvé le fond du filet dans huit de ses dix derniers matchs et il domine largement l’équipe avec 23 buts depuis le début de la saison. De plus, Huberdeau est en bonne voie de battre son record personnel de 92 points en 82 matchs établi lors de la dernière campagne, alors qu’il n’a pas raté un seul match depuis le début de la saison. Bref, les hommes de Claude Julien devront surveiller de près Huberdeau et Barkov s’ils souhaitent l’emporter cet après-midi.

2- Être discipliné

La brigade défensive du Tricolore aura un important défi sur les bras aujourd’hui alors qu’il croisera le fer avec la meilleure attaque du circuit Bettman, elle qui revendique une moyenne de 3,67 buts par match, tout juste devant les 3,65 filets par rencontre de l’Avalanche du Colorado. Plus souvent qu’autrement, une bonne production offensive vient souvent de pair avec une excellente production en jeu de puissance et les Panthers ne font pas exception. En effet, les hommes de Joel Quenneville viennent au cinquième échelon de la LNH avec une efficacité de 24,2% avec un homme en plus. De plus, la séquence actuelle de six victoires consécutives coïncide avec le réveil de l’attaque massive de la formation floridienne. Alors qu’il avait été muselé lors de cinq de leurs six matchs précédents, l’avantage numérique des Panthers a capitalisé lors de chacune des six victoires, inscrivant sept buts en vingt opportunités, soit une efficacité de 35%. Le jeu de puissance de la Floride repose essentiellement sur cinq joueurs alors que Jonathan Huberdeau, Keith Yandle, Aleksander Barkov, Mike Hoffman et Evgenii Dadonov ont respectivement récolté 24, 20, 18, 16 et 13 points avec un homme en plus, tandis que le plus proche poursuivant, Brett Connolly, n’en a que six. Par contre, bien que Dadonov n’ait que treize points, dix d’entre eux sont des buts et il est l’un des sept joueurs du circuit Bettman à avoir franchi le plateau des dix buts en jeu de puissance depuis le début de la saison. Bref, le Canadien aura tout intérêt à étouffer le jeu de puissance des Panthers s’il souhaite se rapprocher à six points de leurs rivaux de division et la meilleure façon d’y parvenir est d’éviter le banc des pénalités.

3- Inscrire le premier but du match

Il s’agit d’un vieux cliché que le premier but d’un match est d’une importance capitale dans la Ligue nationale d’aujourd’hui. Cependant, cet aspect risque d’être très important pour la rencontre de cet après-midi. Les deux formations qui croiseront le fer font partie des meilleures équipes de la LNH pour marquer le premier but, alors que le Canadien a réalisé pareil exploit à 28 reprises, soit le quatrième échelon de la LNH, à égalité avec trois autres équipes, tandis que les Panthers suivent tout juste derrière avec 27 occasions. Par contre, l’efficacité des deux équipes en pareille situation est complètement différente. Alors que le Canadien ne vient qu’au 26e échelon avec une efficacité de 57,1%, soit 16 victoires en 28 matchs, les hommes de Joel Quenneville viennent en tête de liste avec une impressionnante efficacité de 85,2%. Au cours de ces 27 rencontres, 23 se sont soldées par des victoires contre seulement deux revers en temps réglementaire et deux autres en temps supplémentaire. Bref, si les Panthers parviennent à inscrive le premier but du match aujourd’hui, les chances de victoire du Tricolore diminueront drastiquement.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait signer une septième victoire en neuf matchs.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et The Hockey News

À lire aussi sur le 7e Match

Matthew Tkachuk n’a pas eu le dessus dans ce combat, mais il aura au moins gagné un peu de respect auprès de Zack Kassian :

Si vous l’avez raté : cette fois-ci Matthew Tkachuk laisse tomber les gants devant Zack Kassian

Une entrevue exclusive avec un gardien de but jouant en Allemagne et qui a livré un des plus beaux textes sur la santé mentale au cours des dernières années :

L’inspirante et touchante histoire de Ben Meisner

Les partisans risquent d’être déçus, mais le statuquo demeure logique pour le CH à la date limite des transactions :

Le Canadien ne risque pas de bouger beaucoup à la date limite des transactions

Mots clés: , ,