Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Jesperi Kotkaniemi a déjà retrouvé le sourire à Laval


Par Daniel Vanier

Ce n’est jamais facile pour un joueur de se faire rétrograder dans la Ligue Américaine après avoir goûté à la Ligue Nationale. C’est encore pire probablement lorsque, comme dans le cas de Jesperi Kotkaniemi, on y a joué une saison et demie.

Cependant, le numéro 15 du Tricolore a pris la décision d’agir en professionnel. Il s’est rendu à Laval et a décidé de donner tout ce qu’il avait.

Jesperi Kotkaniemi retrouve son sourire

Jesperi Kotkaniemi possède un sourire très charismatique. Malheureusement, on ne le voyait plus tellement ce beau sourire ces derniers temps à Montréal. Il a cependant retrouvé sa magnifique expression rieuse lors de son premier match avec le Rocket. Voyez-le par vous même dans la vidéo qui suit :

Un bon 1er match

KK n’a pas défoncé le filet adverse dès le départ à Laval, mais il a quand même connu une bonne première partie sur le premier trio du Rocket en compagnie de Charles Hudon et Joe Cox. Il a obtenu une passe et s’est vraiment bien débrouillé dans le cercle des mises en jeu avec 10 mises remportées sur 13. Il a aussi provoqué plusieurs chances de marquer. Voici les statistiques complètes de ce premier match par le statisticien de 25 Stanley, Christophe Perreault :

Voici la passe de KK :

Il sent la confiance de son entraîneur Joël Bouchard

Ce qu’il faut retenir de tout cela, c’est que le premier choix du CH en 2018, 3e au total,joue bien lorsqu’il sent la confiance de son entraîneur. Il l’a d’ailleurs mentionné en disant même que c’était son match préféré de l’année :

Une déclaration qui n’a pas plu à tous…..

Cette déclaration du jeune centre de 19 ans n’a pas plu à tous. Certains ont dit qu’avec une fiche pas si resplendissante à son premier match il aurait dû se garder une petite gêne. Toutefois, Kotkaniemi voulait possiblement aussi démontrer qu’il était prêt à recommencer à zéro, c’est peut-être plutôt ce qu’il voulait dire.

Il a toutefois passé un message direct à son entraîneur avec le Canadien par le fait même.

…Mais qui en dit long sur la gestion des jeunes joueurs par Claude Julien

Ce sont toutefois des commentaires de sa part qui en disent long sur la gestion des jeunes par Claude Julien. L’auteur de ces lignes dit souvent que Julien n’est pas l’entraîneur qu’il faut pour diriger une équipe en reconstruction ou en reset si vous préférez. Il est de la vieille école et utilise ses jeunes joueurs au compte-goutte sauf lorsqu’il n’a pas le choix devant un grand nombre de blessures de ses joueurs plus expérimentés.

Il fait aussi de nombreuses déclarations devant les médias qui peuvent miner la confiance de n’importe quel joueur, encore plus si c’est un jeune possédant peu ou pas d’expérience.

KK ne perd pas son sens de l’humour

Chose certaine Kotkaniemi conserve son excellent sens de l’humour. Arpon Basu l’a appris à ses dépens . Alors qu’il lui a posé une question que Kotkaniemi trouvait un peu mauvaise, le nouveau numéro 45 du Rocket lui a dit en blaguant la boutade suivante :

“Quelle sorte de question est-ce cela ? C’était la pire. Il va falloir que tu remontes ton jeu d’un cran. Tu vas être rétrogradé !” :

Bref, c’est très bien de voir que Kotkaniemi ne boude pas et décide plutôt d’agir d’agir en véritable professionnel. Espérons toutefois que tout cela permettra aussi à Marc Bergevin et Geoff Molson de réfléchir si Claude Julien est vraiment l’homme de la situation pour diriger le Canadien de Montréal.
Chose certaine, depuis son retour à Montréal, les statistiques ne jouent vraiment pas en sa faveur !

Crédit photo : Rocket de Laval – Twitter

À lire aussi sur le 7e Match

Le gardien des Maple Leafs a du suivre le protocole des commotions cérébrales :

Le gardien des Maple Leafs, Frederik Andersen, se blesse dans une défaite crève-coeur

Une belle chance de reprendre confiance pour KK:

Jesperi Kotkaniemi sera utilisé sur le 1er trio à Laval

Une entrevue exclusive avec un gardien de but jouant en Allemagne et qui a livré un des plus beaux textes sur la santé mentale au cours des dernières années :

L’inspirante et touchante histoire de Ben Meisner

Mots clés: , , , , ,