Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Devils


Par Gabriel Asselin

Après avoir baissé pavillon devant les Blue Jackets de Columbus dimanche, quelques heures avant la victoire des Chiefs de Kansas City et Laurent Duvernay-Tardif au Super Bowl, le Canadien reprendra l’action ce soir en rendant visite aux Devils du New Jersey. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h.

Pour l’occasion, ces derniers seront privés de Nico Hischier après qu’il eut quitté prématurément la dernière rencontre contre les Stars de Dallas.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Jonathan Drouin n’effectuera pas un retour au jeu ce soir et Ryan Poehling pourrait être laissé de côté après un match difficile dimanche.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Christian Folin, fraîchement rappelé du Rocket pour ce court voyage, pourrait être le défenseur laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price n’a pas accompagné l’équipe en raison d’un virus et Claude Julien n’a pas confirmé l’identité de son gardien pour ce soir au moment d’écrire ces lignes.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Kyle Palmieri

Ce n’est pas un secret de Polichinelle, les Devils ne possèdent les effectifs nécessaires pour effectuer un bon bout de chemin en séries éliminatoires et cela est le cas ni plus ni moins depuis le départ de Martin Brodeur du New Jersey. Les hommes d’Alain Nasreddine, l’entraîneur par intérim des Devils suite au congédiement de John Hynes le 3 décembre dernier, connaissent une mauvaise saison, eux qui occupent l’avant-dernier échelon de l’association Est, tout juste devant les Red Wings de Detroit. Depuis qu’ils ont transigé Taylor Hall aux Coyotes de l’Arizona le 16 décembre dernier, les Devils présent un dossier de huit victoires contre sept revers et quatre autres en temps supplémentaire. Le Canadien se bat actuellement pour revenir dans la course aux séries, mais, en plus d’avoir perdu ses trois matchs contre les Red Wings, il a fait de même lors des deux rencontres contre le New Jersey. Donc, il a perdu ses cinq matchs contre les deux pires formations de l’Est. S’il souhaite renverser cette tendance, il devra avoir un œil sur Kyle Palmieri. Celui qui dispute actuellement sa huitième saison complète dans le circuit Bettman connaît, si on considère les déboires de l’équipe, une saison plus que respectable. Auteur de 17 buts et 33 points depuis le début de la saison, le meilleur pointeur de l’équipe, il n’est pas le meilleur buteur de l’équipe puisque Blake Coleman en revendique 19, est en voie de franchir le cap des 20 buts pour une cinquième saison consécutive. Huit de ses buts ont d’ailleurs été inscrits avec l’avantage d’un homme, malgré que les Devils possèdent le 28e jeu de puissance de la Ligue nationale. Celui qui a raté quatre des 51 matchs de son équipe affiche un impressionnant différentiel de +5, mais il a déjà enregistré 41 minutes au cachot, soit très près de son sommet personnel de 46. De plus, avant d’être blanchi contre les Stars de Dallas samedi, Palmieri avait inscrit son nom sur la feuille de pointage lors de ses trois matchs précédents, récoltant un but et deux mentions d’aide. Bref, le Tricolore devra surveiller de près le numéro 21 des Devils s’il souhaite retrouver le chemin de la victoire.

2- Mettre à l’épreuve le gardien des Devils

Les Devils éprouvent des difficultés dans chaque sphère de leur jeu et le poste de gardien de but ne fait pas exception. Lors de l’entrainement matinal, le gardien substitut de l’équipe et ancien des Remparts de Québec, principalement, Louis Domingue obtiendra le départ contre le Canadien ce soir. Cependant, les statistiques du portier québécois ont nettement dégringolées depuis qu’il a été transigé du Lightning de Tampa Bay, l’une des meilleures équipes de la LNH, aux Devils en novembre dernier. Après un court séjour à Binghamton dans la Ligue américaine, Domingue a été rappelé par le grand club. En douze rencontres, dont dix départs, dans la LNH cette saison, le cerbère, qui aura 28 ans le 6 mars prochain, revendique seulement trois victoires, en plus de conserver une moyenne de buts alloués de 3,57 et un taux d’efficacité de 0,885. Il devrait s’agir d’un deuxième départ consécutif pour le natif de St-Hyacinthe, lui qui a concédé trois buts sur 31 tirs lors d’un revers en prolongation contre les Stars de Dallas samedi. De plus, les Devils viennent au 30e échelon avec une moyenne de 3,53 buts concédés par match. Du côté du Tricolore, les hommes de Claude Julien occupent toujours le premier échelon du circuit Bettman pour ce qui est de la moyenne de tirs au but par rencontre, soit 34,7 lancers. Le Canadien domine largement cette statistique alors que l’équipe en deuxième position, les Golden Knights de Las Vegas, ne sont qu’à 34,2 tirs par joute, soit 25 tirs de plus alors que les deux équipes ont joué chacune 54 rencontres. Bref, le Tricolore n’affrontera pas un portier au sommet de son art et il devra le mettre à l’épreuve de façon intensive s’il souhaite repartir dans la bonne voie.

3- Avoir les devants après 20 minutes de jeu

Lorsqu’une équipe croupit dans la bas-fonds du classement général, il n’est pas rare de constater que cette équipe éprouve des difficultés lorsqu’elle concède le premier but ou tire rapidement de l’arrière dans une rencontre. Or, ce n’est pas le cas pour les Devils lorsqu’ils concèdent le premier but à l’adversaire. En effet, la formation du New Jersey fait partie des bonnes équipes du circuit Bettman avec neuf victoires en pareille situation, tandis que son pourcentage d’efficacité de 30% la classe en milieu de peloton. Par contre, la situation est fort différente lorsque les hommes d’Alain Nasreddine tirent de l’arrière après vingt minutes de jeu. En effet, un tel scénario est survenu à vingt reprises depuis le début de la campagne et les Devils ne sont parvenus à récolter les deux points qu’à deux reprises, soit un pourcentage d’efficacité de seulement 10%. Cette statistique leur confère le 29e échelon de la LNH, tout juste devant les Sharks de San Jose et les Kings de Los Angeles, qui ont des efficacités respectives de 6,3% et 0%. Ceci n’est pas une erreur de frappe, alors que la formation de Los Angeles a perdu ses 21 matchs en tirant de l’arrière au premier entracte. Rien pour aider la cause des Devils, ils présentent un catastrophique différentiel de -24 en troisième période, tandis que leur différentiel global se situe à -48. Bref, le Tricolore augmentera considérablement ses chances de l’emporter s’il prend les devants rapidement dans le match.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait signer une troisième victoire consécutive.

Crédit photo : NHL.com (2 fois), Getty Images et Raw Charge

À lire aussi sur le 7e Match

Le Canadien devra se débrouiller sans Carey Price :

Carey Price sera absent contre les Devils |Cayden Primeau et Christian Folin rappelés

Une belle chance de reprendre confiance pour KK:

Jesperi Kotkaniemi sera utilisé sur le 1er trio à Laval

Une entrevue exclusive avec un gardien de but jouant en Allemagne et qui a livré un des plus beaux textes sur la santé mentale au cours des dernières années :

L’inspirante et touchante histoire de Ben Meisner

Mots clés: , ,