Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Ducks vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Deux jours après une superbe remontée victorieuse contre les Devils du New Jersey, le Canadien reprendra l’action ce soir alors que les Ducks d’Anaheim seront de passage au Centre Bell. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Jonathan Drouin et Jordan Weal ne prendront part au match de ce soir, tandis que Tomas Tatar et Ryan Poehling sont des cas incertains. Le Canadien a rappelé le jeune Jake Evans au cours des dernières minutes et il pourrait affronter les Ducks.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Shea Weber a été inséré sur la liste des blessés et Victor Mete représente un cas douteux. Le Canadien a rappelé Xavier Ouellet du Rocket en matinée et il pourrait disputer le match de ce soir.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price devrait retrouver son poste devant la cage du Tricolore et il sera secondé par Charlie Lindgren.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Rickard Rakell

Les Ducks connaissent une saison pénible et ils sont en voie de rater largement les séries éliminatoires pour une deuxième saison consécutive. Les hommes de Dallas Eakin occupent actuellement l’avant-dernier échelon de l’association Ouest, six points devant les Kings de Los Angeles, qu’ils sont parvenus à vaincre malgré 47 tirs des Kings samedi dernier, et à onze points de la dernière position donnant accès aux séries éliminatoires. Il faut dire que la formation californienne n’est pas une puissance offensive, elle qui occupe le 29e échelon de la LNH avec seulement 2,49 buts inscrits par rencontre. Après 53 matchs, les Ducks ne possèdent que trois joueurs ayant franchi le plateau des 30 points, le meilleur étant Ryan Getzlaf avec ses 11 buts et 35 points. En comparaison, le Tricolore en possède sept, culminant avec les 20 buts et 50 points de Tomas Tatar. Cependant, Getzlaf et Jakob Silfverberg, qui a également franchi le plateau des 30 points, sont au neutre alors qu’ils ont chacun récolté deux mentions d’aide respectivement à leurs cinq et huit dernières rencontres. Par contre, le troisième joueur, Rickard Rakell, connait de meilleurs moments que ses deux coéquipiers. Auteur de 13 buts et 19 mentions d’aide pour 32 points en 47 joutes depuis le début de la campagne, le Suédois de 26 ans se présentera sur la glace du Centre Bell en ayant inscrit son nom sur la feuille de pointage à chacun de ses trois derniers matchs. Au cours de cette séquence, le 30e choix au total lors de l’encan amateur de 2011 a enregistré un but et trois mentions d’aide, tout en conservant un excellent différentiel de +4. Malgré qu’il soit très loin de ses records personnels de 34 buts et 35 mentions d’aide établis lors de la campagne 2017-18, Rakell revendique tout de même le deuxième échelon des pointeurs de son équipe, tout comme sept points en jeu de puissance – les Ducks ont le pire rendement en avantage numérique de la LNH – et trois points à court d’un homme. Bref, le Tricolore devra surveiller de près le numéro 67 des Ducks s’il veut remporter un match qu’il ne peut échapper.

2- Éviter de tirer de l’arrière après 20 minutes de jeu

Le Tricolore a très mal amorcé son match contre les Devils avant d’appuyer sur l’accélérateur en fin de deuxième période afin d’obtenir les deux précieux points. Cependant, il ferait mieux d’éviter de reproduire le même scénario ce soir puisque les Ducks connaissent du succès dans une statistique très importante. En effet, malgré leurs déboires depuis le début de la campagne, les hommes de Dallas Eakin sont difficiles à battre lorsqu’ils ont les devants après vingt minutes de jeu. La formation californienne s’est retrouvée dans une telle posture à 14 reprises depuis le début de la saison et elle a enregistré douze victoires contre une défaite en temps réglementaire et une autre en temps supplémentaire. Ce pourcentage de réussite de 85,7% est suffisant pour le cinquième échelon de la Ligue nationale derrière quatre équipes nettement plus hautes au classement général, soit les Hurricanes, les Capitals, les Penguins et les Stars. Pourtant, lorsqu’on jette un œil à d’autres statistiques, cette efficacité paraît plus surprenante encore. En effet, cette efficacité ne concorde absolument pas avec le rendement de l’équipe en troisième période alors qu’elle vient au dernier échelon avec seulement 33 buts inscrits au cours des vingt dernières minutes de jeu, tandis qu’il en ont concédé 53 durant le même intervalle. Ce différentiel de -20 équivaut presque au différentiel global de l’équipe qui se situe à -26. Bref, le Tricolore aura de meilleures chances de l’emporter s’il ne tire pas de l’arrière après vingt minutes de jeu, mais la situation ne sera pas perdue pour autant s’il connaît une bonne troisième période comme lors du match au New Jersey.

3- Être prudent en jeu de puissance

Dans une séquence où chaque match vaut son pesant d’or, le Canadien connaît des difficultés avec l’avantage d’un homme alors qu’il n’a capitalisé qu’à deux reprises en vingt occasions à ses neuf dernières rencontres. De plus, l’annonce de l’absence de Shea Weber pour plusieurs matchs n’arrangera pas la situation. Malgré que les Ducks n’occupent que le 22e échelon afin de se défendre à court d’un homme, ils sont dangereux lorsque l’adversaire leur donne des occasions de contre-attaquer. En effet, Anaheim vient au deuxième échelon du circuit Bettman, derrière les douze filets des Sénateurs d’Ottawa, avec neuf buts inscrits à court d’un homme. Étonnamment, les deux équipes mentionnées, plus les Devils du New Jersey qui suivent de près avec huit, font partie des cinq pires équipes au classement général. Du côté des Ducks, Derek Grant vient en tête avec trois buts, tandis que Jakob Silfverberg et Carter Rowney suivent de près avec deux buts chacun. Rowney a d’ailleurs inscrit l’un de ses deux buts dans une victoire de 4 à 2 contre les Coyotes de l’Arizona la semaine dernière. Bref, les équipes qui croulent dans les bas-fonds du circuit Bettman sont souvent dangereuses à court d’un homme, dont les Ducks, et le Tricolore devra être particulièrement vigilant à cet égard ce soir.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait signer une deuxième victoire consécutive.

Crédit photo : NHL.com (2 fois), Orange County Register et The Hockey Writers

À lire aussi sur le 7e Match

Une superbe remontée du CH :

Le Canadien surmonte un retard de trois buts avant de s’imposer en tirs de barrage

KK retrouve le sourire à Laval:

Jesperi Kotkaniemi a déjà retrouvé le sourire à Laval

Une entrevue exclusive avec un gardien de but jouant en Allemagne et qui a livré un des plus beaux textes sur la santé mentale au cours des dernières années :

L’inspirante et touchante histoire de Ben Meisner

Mots clés: , ,