Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Coyotes vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Après avoir signé une troisième victoire consécutive aux dépens des Maple Leafs de Toronto, le Canadien reprendra l’action ce soir afin de conclure sa séquence de neuf matchs sur douze à domicile en recevant la visite des Coyotes de l’Arizona. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, aucun changement de sera apporté alors que Jordan Weal et Dale Weise regarderont la rencontre depuis la galerie de presse. Quant à Paul Byron, il s’approche du retour au jeu et pourrait accompagner l’équipe sur la route cette semaine.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, aucun changement ne sera apporté alors que Christian Folin devrait être le seul défenseur laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste devant la cage du Tricolore et il sera secondé par Charlie Lindgren.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Conor Garland

Le match de ce soir mettra aux prises deux formations qui possèdent des fiches identiques de 27 victoires et 61 points en 57 matchs. Par contre, la ressemblance s’arrête là puisque les deux formations vont dans des directions complètement opposées. Alors que le Tricolore vient de remporter neuf de ses douze derniers matchs, les Coyotes peinent à récolter les deux points alors qu’ils sont parvenus à le faire à seulement deux reprises à leurs douze dernières sorties. Cette dégringolade a fait en sorte que la formation de l’Arizona est présentement exclue du portrait des séries, mais ils ne sont qu’à un point de la deuxième équipe repêchée, les Flames de Calgary. Pendant, ce temps, le Tricolore se situe à cinq points des Maple Leafs de Toronto, ainsi que du troisième échelon de la division Atlantique, et à six points de la dernière équipe repêchée, les Hurricanes de la Caroline. Cependant, s’il y a un point positif dans les récentes prestations des Coyotes, il s’agit de la production offensive de Conor Garland. L’ancien joueur étoile des Wildcats de Moncton, qui dispute actuellement sa deuxième saison dans le circuit Bettman, a déjà largement dépassé sa récolte de la saison dernière. En 56 matchs depuis le début de la campagne, Garland a enregistré 19 buts et 13 mentions d’aide pour 32 points, en plus de conserver un différentiel de +2. Le meilleur buteur des revendique également huit points en jeu de puissance et quatre buts gagnants. En comparaison, il avait récolté 13 buts et seulement 5 mentions d’aide en 47 joutes au cours de sa première saison dans la grande ligue. De plus, le jeune américain, qui aura 24 ans le 11 mars prochain, avait trouvé le fond du filet dans trois matchs consécutifs avant d’être muselé contre les Bruins de Boston samedi. Bref, les hommes de Claude Julien devront surveiller de près le numéro 83 des Coyotes s’il souhaite signer une quatrième victoire consécutive ce soir.

2- Inscrire le premier but du match

Au cours de la séquence active de dix revers en douze matchs, les Coyotes ont concédé le premier but de la rencontre à sept reprises, qui se sont tous soldées par des défaites. Il faut dire cependant que les Coyotes n’excellent vraiment pas pour ce qui est de renverser la vapeur après avoir concédé le premier but. En effet, une telle situation est survenue à 28 reprises depuis le début de la campagne et la formation de l’Arizona n’est sortie victorieuse qu’à six reprises, en plus de récolter six points grâce à des revers en temps supplémentaire. Ce pourcentage d’efficacité de 21,4% n’est suffisant que pour une égalité en 26e position, en compagnie des Sabres de Buffalo, dans le circuit Bettman. Rien pour aider la cause des Coyotes, l’équipe joue un style de jeu principalement axé sur la défensive, elle qui est au quatrième échelon pour la moyenne de buts alloués, et elle manque de punch en attaque. Les Coyotes ne viennent qu’au 22e échelon avec une moyenne de 2,72 buts par match, tandis que le Tricolore, qui n’est que cinq positions plus haut, possède une moyenne de 3,04 filets par rencontre. Cette mauvaise séquence des Coyotes s’est amorcée les 9 et 10 janvier derniers alors qu’ils ont été blanchis consécutivement par le Lightning de Tampa Bay et les Hurricanes de la Caroline, malgré qu’ils avaient remporté leurs quatre matchs précédents et trônaient au sommet de la division Pacifique, à égalité avec les Golden Knights de Las Vegas. Bref, le Tricolore augmentera considérablement ses chances de l’emporter s’il parvient à inscrire le premier but du match.

3- Déranger le portier adverse

Une des bonnes raisons pour laquelle les Coyotes connaissent du succès en défensive depuis le saison est directement lié au brio de leurs gardiens de but. Malgré qu’Antti Raanta est à l’écart du jeu en raison d’une blessure évaluée quotidiennement, Darcy Kuemper pourrait effectuer un retour au jeu ce soir et une décision sera prise avant la rencontre, tout comme pour Oliver Ekman-Larsson. Advenant que Kuemper ne soit pas en mesure de prendre part à la rencontre, Adin Hill obtiendra le départ. Or, les deux portiers présentent d’excellentes statistiques depuis le début de la saison. Kuemper, qui est à l’écart du jeu depuis le 19 décembre dernier, revendique 15 victoires en 25 départs, tout en conservant une superbe moyenne de buts alloués de 2,17 et un excellent taux d’efficacité de 0,929. Il a également récolté deux blanchissages. Hill n’est pas en reste alors qu’il a amassé sept victoires en onze sorties, tout en conservant une moyenne de buts alloués de 2,54 et un taux d’efficacité de 0,918. Lors de la rencontre de samedi, le Tricolore affrontait un gardien qui n’en était qu’à son 60e match dans la grande ligue malgré qu’il soit âgé de 28 ans et il ne l’a pas testé au cours des 40 premières minutes de jeu, ne dirigeant que onze tirs vers Jack Campbell. Heureusement, les hommes de Claude Julien se sont réveillés en troisième période afin d’obtenir une victoire cruciale en prolongation. Cependant, contre une formation aussi bien nantie autant défensivement que devant le filet, le Canadien se devra d’éviter de commettre la même erreur et il devra déranger le portier adverse, quel qu’il soit, du début à la fin du match s’il souhaite l’emporter.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait signer une quatrième victoire consécutive pour la première fois de la saison.

Crédit photo : NHL.com (2 fois), Five For Howling et Last Word on Hockey

À lire aussi sur le 7e Match

Depuis 2020, le gardien du Canadien est parmi les meilleurs de la LNH

Carey Price remonte au niveau des statistiques

…et grimpe dans le livre des records de la LNH :

Un but historique pour Ilya Kovalchuk

Nick Suzuki est de plus en plus impressionnant :

Nick Suzuki est encensé par Joel Armia

Mots clés: , ,