Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Bruins


Par Gabriel Asselin

Après avoir laissé filer une avance de deux buts très hâtive devant les Coyotes de l’Arizona, le Canadien reprendra l’action ce soir alors qu’il rendra visite à ses rivaux de longue date, les Bruins de Boston. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Phillip Danault sera à son poste, tandis qu’aucun changement de sera apporté, ce qui signifie que Jordan Weal et Dale Weise seront laissés de côté. Quant à Paul Byron, il s’approche d’un retour au jeu et il a accompagné l’équipe sur la route

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, aucun changement ne sera apporté alors que Christian Folin regardera la rencontre de la galerie de presse.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste devant la cage du Tricolore et il sera secondé par Charlie Lindgren.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
David Pastrnak

Lors de la première moitié de la saison, les Bruins semblaient en voie de remporter aisément la division Atlantique, mais ce n’est plus du tout le cas. Au moment où on se parle, les Bruins n’ont plus qu’un seul point d’avance sur le Lightning de Tampa qui n’en finit plus de gagner, eux qui ont récolté 19 points sur une possibilité de 20 à leurs dix derniers matchs. Les Bruins étaient également sur une belle séquence de six victoires consécutives avant de subir une gênante défaite, le terme est faible, contre les Red Wings de Detroit dimanche dernier. Malgré tout, Boston possède l’un des meilleurs franc-tireurs du circuit Bettman en David Pastrnak. Tout comme son équipe, Pastrnak semblait parti pour la gloire en début de saison, lui qui flirtait avec la possibilité d’inscrire 50 buts en 50 matchs après les deux premiers mois d’activités. Cependant, sa productivité a nettement diminuée depuis ce temps, n’ayant inscrit que deux buts à ses dix derniers matchs, le faisant descendre au troisième échelon des buteurs de la LNH, deux buts derrière Alex Ovechkin et Auston Matthews. Au cours de cette même séquence de dix rencontres, Pastrnak a malgré tout contribué à dix buts des siens, ce qui lui confère une récolte de 38 buts et 40 mentions d’aides pour 78 points en 57 joutes depuis le début de la campagne. De plus, rappelez-vous ce match du 1er décembre dernier entre les deux équipes au cours duquel le Tricolore avait été impeccable défensivement au cours des 40 premières minutes de jeu avant que Pastrnak ne parvienne à battre Carey Price d’un tir d’une précision chirurgicale en début de troisième période, pavant la voie vers un gain de 3 à 1 des Bruins. Bref, même si Pastrnak éprouve des difficultés à trouver le fond du filet par les temps qui courent, il devra être surveillé de près par les hommes de Claude Julien puisqu’il est tout de même le troisième meilleur buteur et pointeur de la LNH.

2- Déranger le travail de Tuukka Rask

En l’absence de Jaroslav Halak, blessé au haut du corps, Tuukka Rask obtiendra assurément un troisième départ consécutif devant la cage des siens et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est difficile à battre devant ses partisans. En effet, en 18 départs sur la glace du TD Garden, le portier finlandais revendique douze victoires contre six revers en temps supplémentaire, donc aucune défaite à la régulière, tout en maintenant une moyenne de buts alloués de 2,07 et un taux d’efficacité de 0,930. Globalement, depuis le début de la saison, Rask revendique 20 victoires en 32 départs, conservant une moyenne de buts alloués de 2,14 et un taux d’efficacité de 0,929. De plus, les Bruins de Boston représentent la meilleure défensive du circuit Bettman avec une moyenne de buts alloués de 2,39, tout juste devant les 2,40 buts concédés par match par les Blue Jackets de Columbus. Bref, le Tricolore n’aura que très peu de chances de l’emporter s’il laisse le portier des Bruins manœuvrer à sa guise devant sa cage et ainsi rendre la soirée très longue aux joueurs du Tricolore.

3- Être discipliné

Le Tricolore éprouve plusieurs difficultés à éviter le banc des pénalités depuis quelques matchs. En effet, depuis le début du mois de février, les hommes de Claude Julien ont concédé six opportunités aux Panthers de la Floride, cinq occasions aux Devils du New Jersey et six jeux de puissance aux Coyotes de l’Arizona lundi. Plusieurs diront, avec raison, que la pénalité écopée par Brett Kulak pour avoir accroché Conor Garland à mi-chemin du troisième vingt était tirée par les cheveux, mais les cinq autres étaient largement méritées. L’une de ces pénalités, écopée par Joel Armia en fin de rencontre, a justement permis aux Coyote de l’Arizona de se sauver avec la victoire en fin de rencontre. Le Canadien devra éviter de tomber dans le même panneau ce soir puisque les Bruins représentent l’une des meilleures équipes avec un homme en plus. Outre Pastrnak, qui revendique à lui seul 17 buts en avantage numérique, Boston peut également compter sur les services de Brad Marchand, Patrice Bergeron, ainsi que Torey Krug et Jake DeBrusk à la ligne bleue. Les cinq joueurs mentionnés revendiquent tous au moins cinq buts ou 19 points, ou les deux, lorsque l’équipe évolue avec un homme en plus. Cette production explique en grande partie le deuxième échelon occupé par les Bruins pour ce qui est de l’efficacité avec un homme en plus qui se situe à 26,3%, très loin derrière les 29,9% des Oilers d’Edmonton. Bref, le Canadien devra éviter le banc des pénalités s’il souhaite voler deux points aux Bruins de Boston.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait retrouver le sentier de la victoire.

Crédit photo : NHL.com (2 fois), NBC Sports et The Boston Globe

À lire aussi sur le 7e Match

Jake Evans continue de grimper les échelons :

Un premier but dans la LNH pour Jake Evans

Alex Galchenyuk encore échangé :

Nouveau départ pour Alex Galchenyuk

Depuis 2020, le gardien du Canadien est parmi les meilleurs de la LNH

Carey Price remonte au niveau des statistiques

Mots clés: , ,