Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Rangers vs Canadiens


Par Gabriel Asselin

Suite à un revers en prolongation aux mains des Canucks de Vancouver, le Canadien reprendra l’action ce soir alors que les Rangers de New York seront de passage au Centre Bell. La rencontre s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Charles Hudon, rappelé d’urgence du Rocket, prendra la place de Jonathan Drouin, blessé à la cheville dans la formation ce soir.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, aucun changement ne sera apporté alors que les six défenseurs en santé à Montréal seront en uniforme.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste devant la cage du Tricolore et il sera secondé par Charlie Lindgren.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Artemi Panarin

Les Rangers ne font actuellement pas partis du portrait des séries, mais ils sont dans la lutte alors qu’ils n’accusent que quatre points de retard sur les Blue Jackets de Columbus, qui occupent le deuxième échelon parmi les équipes repêchées, tout en ayant trois matchs en mains. Ils sont également au cœur d’une belle poussée alors qu’ils ont remporté huit de leur neuf derniers matchs. Malgré cette situation avantageuse, Jeff Gorton, le directeur-général de la formation, a transigé l’excellent défenseur Brady Skjei à la date limite des transactions aux Hurricanes de la Caroline en retour d’un choix de première ronde au prochain repêchage. Par contre, la formation new-yorkaise détient toujours les services de sa bougie d’allumage offensive et il s’agit bien sûr d’Artemi Panarin. L’ailier gauche de 28 ans connait toute une saison et il est en voie de fracasser ses records personnels. En effet, depuis le début de la saison, le Russe revendique 32 buts et 53 mentions d’aide pour une récolte de 85 points, soit une égalité en quatrième position parmi les meilleurs pointeurs de la Ligue nationale. En comparaison, ses records personnels avant la présente campagne étaient de 31 buts, en 2016-17, ainsi que 59 mentions d’aide et 87 points lors de la dernière saison. Fait plutôt surprenant, seulement sept de ses buts et vingt de ses points ont été acquis avec l’avantage d’un homme cette saison, soit moins du quart de sa récolte. Panarin est également sur une excellente séquence alors qu’il a inscrit son nom sur la feuille de pointage au cours de ses dix derniers matchs durant lesquels il a récolté cinq buts et neuf mentions d’aide. Bref, le Tricolore devra surveiller de près le numéro 10 des Rangers s’il souhaite renouer avec la victoire.

2- Connaître une bonne troisième période

Lors du dernier passage des Blue Shirts au Centre Bell, le Canadien avait subi un effondrement sans nom alors qu’il avait laissé filer des avances de 4 à 0 et 5 à 3 avant de s’incliner par le pointage de 6 à 5 en temps réglementaire. Ce match était le quatrième lors de la première séquence de huit revers de la saison et on peut dire que la descente aux enfers s’est amorcée à ce moment. Le Tricolore devra éviter de s’affaisser en fin de match comme lors de ce duel du 23 novembre dernier puisque les Rangers sont plutôt solides en fin de rencontre. En effet, la formation new-yorkaise vient au troisième échelon du circuit Bettman avec 77 buts inscrits au troisième tiers, tout juste derrière les Capitals de Washington et les Flyers de Philadelphie, à égalité avec les Bruins de Boston. Les hommes de David Quinn font également belle figure en défensive alors qu’ils n’ont concédé que 56 buts en 62 rencontres au troisième vingt, soit le sixième échelon de la LNH. Si on combine le tout, les Rangers possède un différentiel de +21 lors des vingt dernières minutes de jeu, soit le troisième échelon de la Ligue nationale, également derrière les Capitals et les Flyers, qui possèdent tous deux un différentiel de +23. Bref, un match de hockey professionnel dure au moins 60 minutes et le Tricolore devra fournir un effort constant pendant toute la rencontre s’il souhaite récolter les deux points.

3- Profiter de l’indiscipline des Rangers

Les Rangers ont plusieurs points forts depuis le début de la saison, mais ils ont un gros point faible: leur indiscipline. En effet, les hommes de David Quinn viennent au premier échelon du circuit Bettman avec 708 minutes de pénalité écopées depuis le mois d’octobre, soit plus de 11 minutes par match. En comparaison, l’équipe qui vient en deuxième position, les Sharks de San Jose, ont accumulé 679 minutes au cachot en ayant joué un match de plus. Par contre, il ne s’agit pas de l’équipe qui a concédé le plus de jeux de puissance en moyenne à l’adversaire alors que leur moyenne de 3,34 opportunités par rencontre la classe au troisième de la LNH derrière les Hurricanes de la Caroline et les Capitals de Washington. Pour ce qui est de leur efficacité avec un homme en mois, la situation n’est pas très reluisante alors que les Rangers occupent le 19e échelon de la Ligue nationale avec une efficacité de 79,3%. Le Canadien se situe tout juste derrière, en 20e position, avec une réussite de 78,7%. De plus, la formation new-yorkaise a concédé un but en pareille situation au cours de ses trois derniers matchs, malgré des victoires à chaque occasion. Bref, le jeu de puissance du Tricolore pourrait avoir son rôle à jouer dans le dénouement de la rencontre.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait retrouver le chemin de la victoire.

Crédit photo : NHL.com (3 fois) et ESPN.com

À lire aussi sur le 7e Match

Le Canadien sera privé de son défenseur le plus rapide pour le reste de la saison:

La saison de Victor Mete est terminée

Les Maple Leafs subissent uen eprte qui risque de faire très mal:

Une lourde perte pour les Maple Leafs

Les Capitals font un splendide hommage à Alexander Ovechkin:

À voir : Les Capitals font une magnifique vidéo pour rendre hommage à Alexander Ovechkin

Mots clés: , ,