Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

La fiche de Claude Julien avec les jeunes joueurs est loin d’être reluisante


Par Daniel Vanier

Le directeur général des Canadiens, Marc Bergevin, en a étonné plusieurs lorsqu’il a assuré que l’entraîneur de l’équipe, Claude Julien, allait toujours être en poste l’an prochain après trois saisons difficiles à la barre du club.

Voici la fameuse déclaration de Bergevin à Chantal Machabée :

Écarté des Séries à Montréal…Et à Boston

La fiche du vétéran entraîneur est pourtant désastreuse lorsqu’on regarde la participation des équipes qu’il a dirigé au cours des 6 dernières années. Il a participé aux séries une seule fois et c’est lorsqu’il est arrivé à Montréal en février 2017:

Julien et les jeunes : des résultats désastreux

La fiche de Julien n’est donc pas étincelante pour ce qui est des participations aux séries éliminatoires, mais il semble qu’elle n’est guère plus reluisante pour ce qui est de la production des jeunes espoirs sous sa gouverne. On sait qu’il a souvent tendance à critiquer ses jeunes joueurs lorsqu’ils font des erreurs et laisse souvent les gens pantois devant la dureté de certains de ses commentaires envers ceux-ci. il a dit de Charles Hudon que « C’est bien beau de compter des buts dans la Ligue Américaine, mais qu’il faut aussi compter quand tu montes dans la LNH», que «Nick Suzuki n’était pas une vedette» et que Jesperi Kotkaniemi «ne fait pas partie des meilleurs éléments de l’équipe». Voilà qui doit miner la confiance de ces espoirs. C’est peut-être pourquoi ils produisent si peu sous sa gouverne. Raphaël Doucet a répertorié la production des jeunes joueurs de 21 et moins dirigé par Claude Julien au cours des 10 dernières années. Cela donne un total de 543 points ( 223 buts et 320 passes) en 1385 parties jouées :

Un désastre si on enlève Seguin et Pastrnak

Le résultat devient désastreux si on retire Tyler Seguin et David Pastrnak de l’équation. Le total devient alors de 299 points(108 buts et 191 aides) en 1010 parties jouées. La moyenne des jeunes joueurs sous la férule de Julien chute à 82 matchs joués pour une faible production de 9 buts et 15 aides :

Il faut aussi noter que les 70 points de Pastrnak sont survenus lors de l’année de son congédiement par les Bruins. Une des raisons pour laquelle les dirigeants de la formation bostonnaise avaient pris la décision de se séparer de leur entraîneur était justement la difficulté qu’il éprouvait à faire produire ses jeunes joueurs.

Jean-Charles Lajoie est dur avec Julien

Certains observateurs diront que Nick Suzuki réussit à produire bien que Claude Julien soit son entraîneur. Le coloré Jean-Charles Lajoie dit que julien n’a aucun mérite pour cela,..Bien au contraire. Il encense plutôt Nick Suzuki de parvenir à le faire. Voici ce qu’il a dit sur le sujet lors de son émission JiC :

«Claude Julien a-t-il fait de Nick Suzuki un gagnant de la coupe Molson et un finaliste pour le trophée Calder? Non. Il n’a rien fait pantoute.,Il a laissé Suzuki à droite sur le quatrième trio, à peu près tout l’automne. C’était tellement gênant que Suzuki a pris du galon par lui-même.«Suzuki, c’est un sensei. C’est un jedi. Suzuki a tout gagné seul parce que dans la boîte à poux, il est plus fort que la moyenne des milléniaux. Il n’a pas demandé de biberon. Clairement, il n’est pas venu au monde au troisième but, il a confondu tous les sceptiques, il a poussé Claude Julien assez fort pour être envoyé au centre du deuxième trio.Suzuki ses épaulettes, il les a gagnées tout seul»

Réjean Tremblay et Jose Théodore aiment Julien

Claude Julien a tout de même quelques partisans parmi les journalistes.Jose Théodore dit que «Frapper sur Julien serait frapper une mauvaise cible» et qu’il ne mérite pas de se faire congédier parce que le Canadien manquait d’éléments importants pour gagner. L’ancien gardien du CH dit qu’il n’achète pas la théorie que Julien n’est pas capable de diriger des jeunes.Disons que Jose Théodore devra jeter un coup d’oeil à la recherche effectuée par Raphaël Doucet. Son opinion va probablement changer.

De son côté, Réjean Tremblay dit que Claude Julien va payer pour les autres. Que selon lui les responsables sont Trevor Timmins qu’il accuse d’être anti-québécois alors qu’un article du 7e match démontre bien que Timmins ne pouvait que très rarement repêcher des joueurs québécois en première ronde au cours de son règne. Et encore là, le choix de Ryan McDonagh s’avère bien meilleur qu’Angelo Esposito. Voici l’article en question qui venait détruire ce mythe:

Trevor Timmins et la LHJMQ : Pour en finir une fois pour toutes avec le mythe

La loyauté de Marc Bergevin risque de le perdre

Marc Bergevin, quoiqu’on en dise est un excellent directeur général. Il a gagné la très grande majorité de ses transactions. Il ne cède pas à la panique et ne va pas effectuer une transaction juste pour sauver son poste. C’est tout en son honneur. Cependant, s’il garde Claude Julien à son poste par loyauté, cela risque de le perdre.

Le message de Claude Julien semble de moins en moins passé. Son système de jeu est visiblement désuet. Les jeunes produisent peu sous sa gouverne et le Canadien se dirige de toute évidence vers une reconstruction passant par la jeunesse.
Bref, Marc Bergevin devrait plutôt y repenser à deux fois avant d’entamer une autre saison avec Claude Julien à la barre du navire. Sinon, celui-ci risque de couler encore une fois et cette fois-ci, Marc Bergevin sera lui aussi victime de ce naufrage.
Claude Julien n’est définitivement pas l’homme qui va faire du Canadien une équipe aspirante à la Coupe Stanley. C’est donc préférable pour la formation montréalaise de rompre les ponts avec lui le plus rapidement possible.

Crédit photo : Rumeurs de transaction.com

À lire aussi sur le 7e Match

L’espoir du Canadien connaît de très bons moments en Suède:

Un bel honneur pour l’espoir du CH Mathias Norlinder

Le défenseur des iIslanders s’en sort bien et possède vraiment un bon sens de l’humour :

Johnny Boychuk l’a échappé belle…et fait une déclaration hilarante !

Un but et un moment mémorable:

Il y a 10 ans, Sidney Crosby électrisait une nation

Mots clés: , ,