Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Islanders


Par Gabriel Asselin

Après avoir évité de peu une autre déconfiture mémorable, le Canadien prend la route pour un périple de trois rencontres et le premier arrêt sera ce soir contre les Islanders de New York. La rencontre, présentée à Brooklyn, s’amorcera sur le coup de 19h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, aucun changement ne sera apporté alors que les 12 attaquants en santé seront en uniforme.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, aucun changement ne sera apporté alors que Karl Alzner sera le défenseur laissé de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price retrouvera son poste devant la cage des siens et Charlie Lindgren le secondera.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Mathew Barzal

Les Islanders sont au cœur de la très féroce lutte au sein de la division Métropolitaine dans laquelle les Penguins de Pittsburgh, qui occupent le troisième échelon, n’ont que six points d’avance sur les Rangers de New York, qui sont en septième position, soit au quatrième rang parmi les équipes repêchées. La formation new-yorkaise occupe actuellement le premier échelon parmi les équipes repêchées, seulement deux points derrière les Penguins. Cependant, les hommes de Barry Trotz sont en chute libre alors qu’ils ont perdu sept de leurs neuf dernières rencontres, dont la dernière par le pointage de 4 à 0 contre les Bruins de Boston. Avant de signer une victoire de 4 à 1 contre les Red Wings de Detroit le 21 février dernier, les Islanders s’étaient inclinés en temps réglementaire lors de ses quatre rencontres précédentes, ne parvenant à trouver le fond du filet qu’un maigre total de… deux fois! Malgré ces récents déboires, le meilleur pointeur de l’équipe, Mathew Barzal, est sur une belle séquence par les temps qui courent. Avant d’être évidemment blanchi contre les Bruins, le Britanno-Colombien de 22 ans avait inscrit son nom sur la feuille de pointage dans cinq joutes consécutives, récoltant huit mentions d’aide, sans parvenir à trouver le fond du filet. D’ailleurs, il n’a pas été en mesure de faire scintiller à ses treize derniers matchs, son dernier but remontant au 4 février dernier contre les Stars de Dallas. En 64 rencontres depuis le début de la saison, la 16e sélection lors de l’encan amateur de 2015 a engrangé 18 buts et 38 mentions d’aide pour 56 points, dont seulement 11 points avec l’avantage d’un homme. Bref, le Tricolore devra surveiller de près le numéro 11 des Islanders s’il souhaite signer une deuxième victoire consécutive.

2- Tester le gardien des Islanders

Encore cette saison, les Islanders utilisent un système d’alternance devant le filet, mais les statistiques défensives ne sont pas aussi dominantes que lors de la dernière campagne. Alors qu’elle n’avait concédé que 196 buts en 2018-19, la formation new-yorkaise est en voie de concéder 221 buts cette saison si la tendance se maintient, soit environ 0,3 but de plus par rencontre, ce qui est une différence non négligeable. Suite à l’entraînement matinal des hommes de Barry Trotz, tout indique que Tomas Greiss obtiendra le départ contre le Tricolore. Celui qui a disputé son premier match jeudi dernier après une absence de deux semaines connait des moments ardus alors qu’il a concédé au moins trois buts dans chacun de ses cinq derniers départs, dont une sortie de seulement 13 minutes dans ce match où il s’était blessé contre les Predators de Nashville. En 29 rencontres depuis le début de la campagne, le portier allemand de 34 ans revendique 16 victoires contre huit revers et trois autres en temps supplémentaire, tout en conservant une moyenne de buts alloués de 2,65 et un taux d’efficacité de 0,916. En comparaison, ces deux dernières statistiques étaient de 2,28 et 0,927 au cours de la dernière campagne. Bref, le Tricolore n’affrontera pas un gardien au sommet de son art ce soir et il devra en profiter afin de le mettre à l’épreuve.

3- Jouer un match de 60 minutes

La gestion des avances est un véritable fiasco chez les hommes de Claude Julien depuis le début de la saison et on en a eu une autre preuve, trois fois plutôt qu’une, devant ses partisans de surcroît, au cours de la dernière semaine d’activités. Le Canadien était parvenu à prendre des avances de 2 à 0 contre les Canucks de Vancouver et les Rangers de New York, ainsi que 3 à 0 contre les Hurricanes de la Caroline samedi, mais il s’est écroulé à chaque reprise comme ce fut souvent le cas cette saison. Il a tout de même trouvé la façon de grappiller un point à la formation vancouvéroise et sauvé les meubles, le terme est faible, contre les Hurricanes en s’imposant en prolongation. Cette faiblesse incommensurable sera, en grande partie, responsable de l’exclusion du Tricolore des prochaines séries éliminatoires pour la quatrième fois en cinq saisons. Un match de hockey dans la Ligue canadienne ou dans la Ligue nationale se termine toujours après un temps de jeu compris entre 60 et 65 minutes en saison régulière et ce règlement est appliqué depuis la nuit des temps. Bref, il est difficilement explicable, qu’en 2020, une équipe de la LNH ne soit pas en mesure de récolter la victoire après avoir acquis une avance de plusieurs buts, et cela a dû se produire une dizaine de fois cette saison.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait retrouver le chemin de la victoire.

Crédit photo : NHL.com (2 fois), Last Word On Hockey et Newsday

À lire aussi sur le 7e Match

Le capitaine des Capitals ne dérougit pas:

Alexander Ovechkin se rapproche d’un autre record de Wayne Gretzky !

Le Rocket recevra de l’aide de Jesse Ylönen :

Jesse Ylönen va se joindre au Rocket

Un but et un moment mémorable:

Il y a 10 ans, Sidney Crosby électrisait une nation