Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Quinton Byfield: le légitime #2


Par Guillaume Arcand

J’ai récemment écrit qu’il n’y a qu’un seul joueur réellement susceptible d’être choisi premier lors du prochain repêchage et que son nom est Alexis Lafrenière. Même si ses chances de détrôner le grand #11 sont très faibles, les chances de voir Quinton Byfield être encore disponible après la 2e sélection sont aussi très minces.

Un excellent séjour dans la OHL

il y a déjà près de 2 ans, j’avais écrit un texte sur ce même Quinton Byfield alors qu’il évoluait au niveau Midget. Le lien du texte se trouve ci-dessous.

Ce vieux texte a été écrit peu après que les Wolves de Subdury aient utilisé leur premier choix au total afin de sélectionner, sans surprise, Byfield lors du repêchage de la OHL. Voilà que près de 2 ans plus tard, les pronostics émettent que le gros centre de 6’4 sera le 2e joueur choisi après Lafrenière.

En plus que les chances que l’attaquant des Wolves de Subdury évolue dans la LNH lors de la prochaine saison sont assez grandes, ne soyez pas surpris du tout s’il s’adapte rapidement au calibre du circuit Bettman et s’il a un impact sur son équipe dès la prochaine campagne. La formation de Subdury va peut-être perdre l’attaquant natif de Newmarket en Ontario à la fin de la présente saison, mais il reste que les 2 années de hockey que le gros attaquant ontarien a donné à la formation de Cory Stillman en ont vraiment valu la peine.

Après avoir commis l’exploit de maintenir un point par match à l’âge de 16 ans lors de la saison 2018-19, l’ancien de l’Express de York Simcoe dans la ligue midget AAA de l’est du grand Toronto a continué d’en mettre plein la vue cette année, ayant cumulé un impressionnant total de 82 points en 45 matchs. On ne se fera pas de cachettes, si Byfield ne faisait pas partie de l’alignement des Wolves lors des saisons 2018-19 et 2019-20, la formation de la conférence Est de la OHL serait en piètre état et elle aurait la même allure que lors de ses années noires qui précédaient la précieuse sélection de Byfield.

Déjà prêt pour la LNH?

Si vous doutez encore que le protégé de Cory Stillman s’établisse comme un 2e centre dès ses premiers pas dans le circuit Bettman, observez comment il a transformé la franchise des Wolves de Subdury en 2 saisons, leur permettant de quitter finalement la fosse qu’ils occupaient depuis tant d’années. Ayant réussi à métamorphoser une organisation complète de l’OHL en si peu de temps, parions que son impact au niveau de la LNH ne sera pas à négliger des la saison 2020-21.

Ayant eu un rôle de soutien avec la formation canadienne lors du plus récent championnat mondial junior, il est vrai que l’attaquant des Wolves n’a pas vraiment tiré son épingle du jeu, mais cette petite contre-performance n’est pas une raison de paniquer dans son cas. Il faut savoir que Byfield s’est retrouvé dans une formation canadienne qui était, encore et comme toujours, remplie de talent brut sur toutes les unités.

Il ne faut pas oublier que cette équipe n’a pas fait les choses à moitié, alors qu’elle a raflé l’or. Aussi, décrocher un poste dans la prestigieuse équipe qui a pour devise d’un Océan à l’autre est déjà une tâche ardue. Réaliser l’exploit à l’âge de 17 ans est encore plus impressionnant.

Ne pas faire d’étincelle dans ces conditions n’est pas quelque chose dont on devrait s’inquiéter. Il ne faut pas oublier que Jamie Drysdale se trouvait aussi en pareille situation.

Qualités indéniables

Quinton Byfield, c’est beaucoup de talent brut ainsi qu’une charpente totalement adaptée et faite sur mesure pour la LNH. Ayant le gabarit idéal pour un joueur professionnel, l’ancien premier choix au total dans la OHL a aussi le coup de patin pour évoluer dans un circuit de haut calibre.

Avoir un bon gabarit dans la LNH est un avantage. Avoir un bon coup de patin est aussi un atout important. Avoir les deux, c’est plus que l’idéal.

On peut parler des qualités comme la rapidité et la charpente hautement avantageuse de l’attaquant des Wolves de Subdury, mais ses aptitudes avec la rondelle sont tout autant développées. L’attaquant ontarien manie la rondelle avec confiance et finesse, ce qui lui permet de mieux la protéger. Il est aussi capable de créer des jeux intéressants ainsi que des occasions de marquer.

Les chances que Quinton Byfield détrône Alexis Lafrenière sont presque nulles, mais, contrairement à ce qu’on a pu lire lors des derniers mois, Byfield sera celui qui suivra le grand numéro 11 de l’Océanic lors de la prochaine séance de sélection. L’an prochain, malgré la compétition potentiellement féroce, Byfield pourrait très bien être dans les discussions pour le trophée Calder.

Crédit photo: Puck Prose, Globe and Mail, Subdury Wolves

À lire aussi sur le 7e Match

Bravo à la compagnie Bauer :

Un geste de solidarité important de la compagnie Bauer

Voilà toute une équipe:

Voici une formation d’étoiles du CH pour un 7e match de la Coupe Stanley

Roberto Luongo n’a pas chômé :

Roberto Luongo fut le gardien le plus occupé des 20 dernières années

Mots clés: , , , ,