Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Rafaël Harvey-Pinard encense Nick Suzuki


Par Daniel Vanier

L’espoir du Canadien de Montréal, Rafaël Harvey-Pinard, a éprouvé une vive déception lorsqu’il a appris l’annulation des séries de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ). Ce moment a tristement marqué la fin de la carrière junior du capitaine des Saguenéens de Chicoutimi et s’il était autant déçu c’est qu’il croyait fermement que son équipe avait tout pour lui permettre de remporter la coupe du Président devant les siens, au Saguenay.

Comme il a présentement beaucoup de temps devant lui, il a récemment livré une entrevue très intéressante à Nicolas Cloutier de TVA Sports. Pinard a parlé de ses plans avec le CH, mais aussi de quelques adversaires qu’il affronté dans le junior, dont Nick Suzuki.

Très impressionné par Nick Suzuki

Les partisans du Canadien de Montréal ont pu constater lors de la saison 2019-2020 que Nick Suzuki avait du talent et possédait un bel avenir. Le numéro 14 du Canadien a aussi beaucoup impressionné Pinard qui l’a même classé comme le joueur qui lui a donné le plus de fil à retordre dans sa carrière junior, ex aequo avec Alexis Lafrenière et l’ancien de l’armada de Blainville-Boisbriand, Alex Barré-Boulet. Voici ce qu’a confié le choix de 7e ronde du Canadien à Nicolas Cloutier :

«Je pense que je vais dire Nick Suzuki. Lafrenière et Alex Barré-Boulet aussi. Lors du tournoi de la Coupe Memorial, j’ai affronté Suzuki deux fois l’an passé. Sincèrement, c’est impossible de toucher ce gars-là. Tu essaies de le plaquer et ça ne fonctionne pas. Tu ne sais jamais ce qu’il va faire en avant de toi. Il va sortir une feinte, tu fais genre : “Hein?” Et il est passé tout droit.»

Suzuki excelle avec les passes transversales

Nous avons pu aussi voir au cours de la dernière saison que le joueur de centre du Caandien possédait une excellente vision du jeu et qu’il adore passer la rondelle à ses coéquipiers. La qualité de ses passes fut aussi remarquée par Rafaël Harvey-Pinard lors de la demi-finale de la derniière Coupe Memorial :

«À la fin de la demi-finale de la coupe Memorial, il restait une minute et demie au match, je crois. Et pendant une minute et demie, tout ce que tu voyais, c’était Suzuki qui faisait des passes transversales, ça n’arrêtait plus! C’était vraiment étourdissant.»

Pas le premier adversaire de Suzuki qui vante son talent

Rafaël Harvey-Pinard n’est pas le premier ancien adversaire de Nick Suzuki dans le junior à vanter ses prouesses. Le centre Cole Perfetti l’avait aussi qualifié du meilleur joueur qu’il avait affronté. Vous pouvez lire tous les détails au sujet de la déclaration du joueur du Spirit de Saginaw ici :

Si vous l’avez raté : un bel hommage pour Nick Suzuki!

La plus belle marque d’estime

Lorsqu’on voit son talent reconnu par un coéquipier ou encore par ses partisans cela demeure toujours flatteur. Cependant, lorsqu’on est encensé par un ancien adversaire c’est encore mieux. Voir son talent reconnu par l’ennemi qui est plus habitué à vous détester qu’à vous apprécier demeure fort possiblement la plus belle marque d’estime qui soit. Il y a déjà eu de nombreux adversaires qui ont vanté le talent de Nick Suzuki. Cela en dit long sur les qualités que possède le jeune joueur du Canadien.

Crédit photo : Le Journal De Montréal

À lire aussi sur le 7e Match

Bravo à la compagnie Bauer :

Un geste de solidarité important de la compagnie Bauer

Voilà toute une équipe:

Voici une formation d’étoiles du CH pour un 7e match de la Coupe Stanley

Roberto Luongo n’a pas chômé :

Roberto Luongo fut le gardien le plus occupé des 20 dernières années

Mots clés: , , , , , , ,