Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Les pour et les contre de signer Dustin Byfuglien pour le Canadien


Par Daniel Vanier

Le défenseur Dustin Byfuglien n’est plus un membre des Jets de Winnipeg depuis le 17 avril dernier. Cette situation fait beaucoup jasé depuis une semaine sur les réseaux sociaux, surtout depuis que son nom est lié au Canadien de Montréal.

Voici le communiqué de la LNH disant que les Jets et Byfuglien se sont entendus pour terminer son contrat:

Un agent libre qui pourrait susciter de l’intérêt

Dustin Byfuglien a disputé 14 saisons dans la LNH. Il a jusqu’ici revêtu 3 uniformes de hockey. Tout d’abord celui des Blackhawks de Chicago qui ont eu le flair de le repêcher avec leur choix de 8e ronde( #245 overall) en 2003. C’est probablement un des plus grands vols de l’histoire du repêchage.
Ce défenseur vedette est maintenant libre comme l’air…Voilà qui doit faire réfléchir beaucoup de DG de la LNH.
Un défenseur au gabarit imposant de pieds et 5 pouces et 260 livres, robuste a souhait et qui peut aider en défensive, mais aussi en offensive grâce à son tir dévastateur et son instinct soulève assurément de l’intérêt auprès de quelques formations.

Un intérêt de la part du Canadien ?

Matt Teague du réseau The Score mentionnait hier que Dustyn Byfuglien pourrait effectivement intéresser plusieurs équipes. il y est allé avec une spéculation dans laquelle le Canadien arrive au premier rang du lot des équipes intéressées :


TSN 90 s’est par la suite joint à la valse en disant qu’effectivement cela pourrait être une forte possibilité. Ils ont alors mentionné notamment les très bons liens qui unissent le robuste défenseur au DG du Canadien Marc Bergevin. Les deux hommes se sont connus à Chicago.Mario Tremblay avait de son côté mentionné, quelques jours auparavant, que le Canadien devait vraiment tenter de s’entendre avec Byfuglien.
La table était donc mise pour partir bien des rumeurs.

Avant d’accorder de l’importance ou non à ces rumeurs, regardons ce à quoi pourrait ressembler la brigade défensive du Canadien avec la signature de Byfuglien:

Chiarot-Weber
Kulak-Petry
Mete-Byfuglien

À primes abords, il faut avouer que c’est intéressant. Regardons les pour et les contre d’une telle signature pour le Canadien de Montréal.

Les contre

Pas une priorité pour le CH
Nous entendons souvent dire qu’on ne possède jamais trop de bons défenseurs. C’est vrai, mais le CH serait sûrement plus fort en allant chercher un défenseur gaucher de premier plan à la place d’un droitier. Un défenseur gaucher supérieur à Brett Kulak serait plus utile.

Cela retarde le virage jeunesse

De plus la venue du défenseur format géant serait un peu vue comme une forme de désaveu envers Cale Fleury. Le jeune défenseur droitier avait quand même bien fait lors de sa première saison dans la LNH en 2019-2020, avant d’être retourné, on ne sait trop pourquoi au Rocket de Laval. Bien entendu, Fleury n’a pas le statut d’un «Big Buff». Toutefois, avec Petry et Weber à droite, le CH pourrait cependant attendre un peu plus avant d’aller chercher de l’aide à droite et laisser se développer Cale Fleury.

Byfuglien n’a pas joué depuis longtemps

Le point le plus négatif demeure toutefois le suivant : Le robuste défenseur n’a pas disputé un match en 2019-2020. il n’a même pas participé au camp d’entrainement des Jets dû au litige qui l’opposait à la formation de Winnipeg. Il vient donc de soigner une opération à la cheville et revient d’une saison sabbatique. À l’âge de 35 ans, cela pourrait être néfaste.

Les pour

La brigade défensive la plus robuste de la LNH

Avec Byfuglien dans ses rangs, voilà que le CH aurait assurément la brigade défensive la plus robuste de la LNH. Jeff Petry est au 6e rang chez les défenseurs de la LNH pour les mises en échec avec 177. Nous retrouvons Ben Chiarot au 14e rang avec 152. Shea Weber ne donne pas sa place sur ce côté, non plus avec 112 mises en échec et le 33e rang. Comme on le sait, Byfuglien ne donne pas sa place lui non plus de ce côté. Voilà qui pourrait donc faire très peur à n’importe quelle attaque adverse.
Ces 3 défenseurs droitiers ont tous au moins 6 pieds et 3 pouces et plus de 200 livres. Avec en plus du côté gauche Ben chiarot qui fait aussi 6 pieds et 3 pouces et 205 livres et Brett Kulak qui mesure pour sa part 6 pieds 2 pouces et 185 livres, le petit (mais oh combien rapide!)Victor Mete serait bien entouré.

De l’aide en avantage numérique
Avec son excellent instinct offensif et son tir digne d’un boulet de canon, Byfuglien apporterait une arme plus que nécessaire en avantage numérique au Canadien de Montréal. Rappelons que le Tricolore en arrachait à ce niveau comme le prouve son 22e rang de la ligue avec l’avantage d’un homme.

Du leadership

On a pu voir à quel point l’ajout d’un vétéran enthousiaste comme Ilya Kovalchuk a apporté beaucoup de bonnes choses aux Canadiens. Byfuglien pourrait lui aussi apporter ce type de leadership essentiel pour souder une équipe.

Voici donc les pour et les contre. À vous de nous dire ce que vous en pensez. En attendant , admirons Dustin Byfuglyen dans toute sa splendeur.

Quelques-uns des meilleurs moments de «Big Buff»

Cette mise en échec n’est pas très légale , mais c’est quand même quelque chose de voir Byfuglien soulever les 185 livres de Mikael Granlund comme si de rien n’était :

Il faut dire que soulever un joueur n’est pas très difficile pour Byfuglien puisqu’il en a déjà traîné 2 et…un arbitre :

Parfois certains adversaires qui tentent de mettre le robuste défenseur en échec n’y arrivent pas et il est tellement solide sur ses patins qu’ils finissent par se mettre en échec eux-mêmes ! Ce fut le cas d’Alex Tuch

L’ancien numéro 33 des Jets possède aussi tout un tir. Son lancer est assez dévastateur pour briser la lame d’un patin de gardien :

Dustin Byfuglien est tout simplement une force brute :

La retraite est-t-elle le scénario le plus plausible ?

La plupart des observateurs de la planète hockey croient que le défenseur qui possède 14 saisons dans la LNH, n’en disputera pas une 15e. C’est même l’opinion de son ancien Directeur général avec les Jets de Winnipeg, Kevin Cheveldayoff. Il est certain que Cheveldayoff a dû tenter de le faire revenir. D’autant plus que cette formation a un grand besoin en défensive en ce moment .

Cependant, peut-être que Byfuglien était incertain et qu’il envisageait un changement d’air. Si c’est le cas et qu’il n’est pas trop en mauvaise forme physique, il pourrait assurément aider plusieurs équipes de la LNH lorsque les équipes auront pris la décision au sujet de comment elles vont agir avec le COVID-19.

Ce sera donc un dossier à surveiller de très près.

Crédit photo : TSN et Archives Le 7e Match

À lire aussi sur le 7e Match

Voici 3 pays qui ont connu toute une progression au hokcey au cours des dernières années:

3 pays en croissance au hockey

Une analyse de la nouvelle acquisition du Canadien :

VIDÉO : Vasili Demchenko ne semble pas mauvais du tout !

La ténacité d’Ève Gascon est formidable. Voici une entrevue avec la jeune gardienne qui ne cesse d’établir des records :

Ève Gascon : Un exemple de ténacité

Mots clés: , , ,