Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Max Domi veut demeurer avec le Canadien et ce serait bien que ce soit le cas…mais pas à n’importe quel prix !


k

Par Daniel Vanier

Le nom de Max Domi est revenu dans l’actualité hier, alors que de nombreux sites de sports se demande quel salaire Marc Bergevin va offrir à son talentueux, mais aussi quelque peu imprévisible, attaquant.

Domi répète qu’il veut demeurer à Montréal

Le numéro 13 a dit à quelques reprises depuis l’arrêt forcé de la LNH par la faute du COVID-19, à quel point il désire poursuivre sa carrière avec le Canadien de Montréal .

Max Domi avait livré des commentaires intéressants lors d’une entrevue téléphonique incluant de nombreux journalistes le 15 mai dernier.

Dans cette entrevue, Domi avait entre autres justement réitéré son grand désir de continuer à endosser l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge :


Voici une traduction de ses propos lorsqu’il a été interrogé sur son prochain contrat, lui qui sera agent libre avec restrictions cet été :

«Il n’y a pas eu beaucoup de discussions à l’heure où on se parle et il y a des choses pas mal plus importantes dans le monde présentement que mon contrat. Je veux rester avec les Canadiens et j’espère jouer ici pendant longtemps. C’est ainsi depuis le premier jour que j’ai enfilé ce chandail et j’espère que ça va continuer.»
Max Domi a mis un post d’un de ses buts sur Twitter le 5 mai dernier en écrivant qu’il s’ennuyait de cela («Miss it»). Les partisans du CH s’ennuient aussi des buts du numéro 13:

Domi vise une forte augmentation

Il va sans dire que, comme quiconque de sensé, Domi aimerait bien obtenir le meilleur contrat possible sur l’aspect financier.

Le fils de Tie Domi est maintenant âgé de 25 printemps. Il deviendra joueur autonome avec compensation à la fin de la saison.

Le directeur général de l’équipe Marc Bergevin doit donc décider s’il peut se permettre financièrement de conserver Max Domi. Il va donc s’informer du salaire demandé par ce dernier. Rappelons que Domi gagnait 3 150 000$ avec un contrat d e 2 ans que luia vait offert Bergevin peu après son acquisition des Coyotes.

Selon ce qu’on a pu lire sur les réseaux sociaux hier, le rapide attaquant vise une énorme augmentation de salaire. Domi serait en quête d’un salaire lui octroyant la jolie somme de 8 millions de dollars annuellement.

Le contrat visé par le clan Domi serait donc dans la lignée que celui accordé par le DG des Coyotes, John Chayka, à son jeune joueur vedette, Clayton Keller.

À l’époque, Keller avait une autre saison à écouler à son contrat avant de devenir joueur agent libre avec restrictions. Il avait signé une prolongation de contrat de 8 ans d’une valeur totale de 57.2 millions de dollars, soit une moyenne de 7.15 millions par année.

Chayka avait décidé de courir le risque en pariant que le marché va continuer d’être à la hausse pour les salaires et que Keller va continuer de se développer pour atteindre le statut de vedette et ainsi devenir finalement une aubaine. Cependant il y a un petit détail qu’il ne faut pas oublier…John Chayka avait beaucoup d’espace sur sa masse salariale ce qui n’est pas vraiment le cas avec Marc Bergevin . Le DG du Tricolore aura plusieurs importants contrats à renégocier aussi en 2021-22, dont ceux de Tomas Tatar, Brendan Gallagher, Philip Danault, Joel Armia et Jeff Petry. Il doit donc bien faire attention de ne pas se tirer une balle dans le pied en donnant le gros lot à Max Domi. Cela risque non seulement de le priver d’espace sur sa masse salariale lorsque viendra le temps de renégocier tous ces contrats, mais en plus les autres joueurs pourront se servir du salaire de Domi comme barème pour négocier.

Un contrat à la Jake Guentzel et Jonathan Drouin ?

Il se peut donc fort bien que Max Domi se voit dans l’obligation de signer un contrat dit de transition. Même s’il faut que cela se règle devant un arbitre (ce qui n’est jamais souhaitable, car cela détruit souvent les relations avec le joueur). Chose certaine, aucun arbitre ne va lui accorder huit millions de dollars par saison. Domi n’a pas les statistiques nécessaires pour se mériter un tel contrat.

Si vraiment il veut demeurer à Montréal, Max Domi devrait revoir ses demandes ( si les rumeurs sont fondées ) à la baisse.

Un salaire comparable à celui de l’ailier gauche des Penguins, Jake Guentzel serait plus sensé. Lui aussi âgé de 25 ans, Guentzel a paraphé uen entente lui rapportant 6 millions par saison jusqu’en 2023-24.

Guentzel a des chiffres très comparables à ceux de Domi. Il a connu des saisons de 33,48,76 et 43 points à ses 4 premières saisons dans la LNH pour un total de 200 points en 243 matchs. De son côté, Domi a inscrit 38, 45, 72 et 44 points pour un total de 199 points en 293 matchs à ses 4 dernières saisons. Donc un point de moins que Guentzel pour Domi, mais en ayant disputé 50 parties de plus.
Le montant de 6 millions pourrait donc être plausible. Sinon, une première année à 5 et une 2e à 6 pourrait aussi être envisageable. Un contrat semblable à celui de son coéquipier, Jonathan Drouin, qui gagne 5 500 000 jusqu’en 2022-23, ne serait pas mauvais pour les 2 parties.

Quoi qu’il en soit, si le montant de 8 millions est vraiment celui qui
est visé par le clan Domi, c’est une demande franchement exagérée.

Une bonne valeur marchande mais…

Marc Bergevin a toujours l’option d’échanger son joueur après lui avoir fait signer son contrat ou encore avant , un peu comme il l’avait fait avec Max Pacioretty en mettant comme clause que Domi doit s’entendre avec sa nouvelle équipe.

Cependant, c’est une solution qui n’en est pas vraiment une, puisqu’elle risquerait de causer d’autres problèmes.
Un internaute du nom de Marc-André Richard a bien décrit la situation fort complexe que doit gérer Marc Bergevin avec Max Domi. Oui, bien qu’il a connu une saison décevante, il a surement encore une bonne valeur sur le marché des transactions. Cependant, le CH ne regorge pas d’attaquants talentueux en ce moment. Il faudra donc ensuite aller chercher un autre attaquant semblable à Domi pour le remplacer.

Pourquoi courir un risque avec un autre attaquant alors qu’on en possède un qui semble vraiment vouloir jouer à Montréal ?Ne serait-il donc pas préférable de trouver un terrain d’entente pour le conserver ? Cela semble la solution la plus logique.

L’auteur de ces lignes croit que le Canadien devrait conserver Max Domi, mais pas à n’importe quel prix. S’il s’entête à exiger 8 millions$ par saison, Le DG du CH devra donc lui faire signer un contrat en passant par l’arbitrage. Il faudra alors s’attendre a ce que Max Domi soit ensuite échangé au cours de la saison qui suivra ce contrat .

Cependant, si Max Domi met de l’eau dans son vin et obtient un contrat semblable à celui de Jonathan Drouin, il pourrait donc prolonger sa carrière de plusieurs années avec le Canadien de Montréal.

La balle est donc dans son camp. Il disait vouloir demeurer ici…À lui de mantenant le prouver !

Crédit photo : Radio-Canada.ca

À lire aussi sur le 7e Match

Le CH a quand même connu de bons moments en 2019-20. En voici 10 :

Top 10 des plus beaux jeux du CH en 2019-20

Voici un re-dradft du repêchage de 2015 qui fut sans aucun doute le meilleur depuis une décennie:

Et si le repêchage de 2015 de la LNH était à refaire?

Bien qu’il soit un excellent joueur on parle très peu de Will Barton :

Will Barton: caché par Jamal Murray et Nikola Jokic

Mots clés: , , , ,

2 Réponses “Max Domi veut demeurer avec le Canadien et ce serait bien que ce soit le cas…mais pas à n’importe quel prix !”

  1. 11 juin 2020 à 18:34

    Salut a vous !
    Un ptit info comme ça, ça aurait du bon sens un contrat a Domi, axé sur le rendement ?
    Genre 5.5 M et bonus de rendement 3 M, ça ferait 8.5 M .
    8.5 pour un Domi fougueux, pas de soucis ?
    M’Semble ???

  2. Daniel Vanier
    11 juin 2020 à 23:36

    L’idée du bonus de rendement est excellente, mais 8.5 millions semble tout de même beaucoup.cependant, s’il produit a un rythme d’un point par match…ça pourrait valoir le coup !