Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Voici les 3 équipes les plus susceptibles de former les prochaines dynasties de la LNH



Par Guiliaume Arcand

Les amateurs de hockey, comme beaucoup d’amateurs de sports en général, aiment évidemment se moquer des équipes en reconstruction et qui éprouvent des difficultés. Derrière ces moqueries, qui fonctionnent pleinement à court terme, on oublie souvent, avant de se lâcher lousse sur ces équipes jugées minables, qu’à long terme, nous rions en fait des franchises qui pourront répéter les exploits des Blackhawks de Chicago et des Penguins de Pittsburgh des dernières années. Voici les 3 équipes de la LNH étant les meilleures candidates vers une dynastie dans les années qui viendront.

3-Rangers de New York

Vous êtes aussi d’accord avec moi pour dire que plus je tire un dé, plus les chances que le dé tombe sur le numéro que je désire vont être élevées. Sachant que les jeunes joueurs sont comme des coups de dés en termes de succès, les Rangers de New York semblent exploiter ce principe des coups de dés, eux qui ont converti un bon nombre de joueurs établis en un nombre incalculable d’espoirs et de choix au repêchage.

Tony DeAngelo

Ces jeunes joueurs au potentiel intéressant grouillent dans l’alignement des Blue Shirts. On n’a qu’à penser à Filip Chytil, Kappo Kakko et Brett Howden à l’attaque, Adam Fox, Tony DeAngelo et Ryan Lindgren en défensive ainsi qu’à Alex Georgyiev et Ilya Sherterkin devant le filet… pour ne nommer que ceux-là.

Brett Howden

cet armement de jeunesse très bien nanti sera épaulé par des vétérans comme Mika Zibanejad et Artemi Panarin, car oui, pour former une dynastie, il faut des vétérans trentenaires, ce que ces deux excellents attaquants seront dans quelques années. Dans la Grosse Pomme, avec tous ces futurs et actuels gros noms, qui risquent de former un excellent mélange dangereux pour les 30 autres clubs de la LNH, la possibilité de mettre la main sur plusieurs championnats en peu de temps et ainsi former une dynastie n’est surtout pas à écarter.

2-Sénateurs d’Ottawa

Le principe des coups de dés, de l’optimisation par l’augmentation de lancements de coup de dé semble être également très prisé par les Sénateurs, eux qui ajoutent les jeunes joueurs de qualité comme une personne riche achète des billets de loterie à 2$. À l’image des Rangers, la formation de la vieille capitale collectionne les jeunes talents afin d’optimiser le nombre de joueurs qui va bien se développer et ainsi aider à une possible conquête.

Thomas Chabot

Pierre Dorion a échappé une belle occasion de parler 4e au total lors du dernier repêchage afin de se procurer les services de Matt Duchene, chose qui n’aurait évidemment pas été effectuée si c’était à refaire. Toutefois, l’ancien dépisteur a réparé une partie de son erreur en convertissant le joueur de centre controversé en 2 bons espoirs (Jonathan Davidsson et Vitali Abramov) et un choix de première ronde, qui a donné Lassi Thomson.

S’il ne s’agit pas déjà de 3 bons espoirs alléchants, mettez tout ça à côté des Colin White, Brady Tkatchuk, Rudolf Bacers, Thomas Chabot, Erik Brannstrom, Josh Norris, Logan Brown, Drake Batherson, Alex Formenton, ainsi que plusieurs autres noms intéressants. Tout, ça, alors que les Sens auront l’occasion de parler pas moins de 13 fois au prochain repêchage, dont 3 fois dans le top 31 et peut-être à 2 occasions lors des 3 premières sélections (le texte a été écrit avant la loterie).

Erik Brannstrom

Si on considère les probabilités, on peut affirmer que même si DJ Smith ne développe pas le 3 quarts des espoirs déjà en place dans la capitale fédérale ainsi que ceux qui se verront offrir un chandail par Pierre Dorion lors du prochain repêchage, la patience des partisans des Sénateurs risque de grandement rapporter.

1-Avalanche du Colorado

Contrairement aux Rangers et aux Sénateurs, les formations #2 et #3 de cette liste, l’Avalanche y va d’une stratégie différente afin de se permettre plusieurs possibles parades de la Coupe Stanley. Joe Sakic n’y est pas allé de ventes de feu ou de reconstruction complète, mais lui et ses autres hommes de hockey y sont allés de bonnes décisions au bon moment, ce qui a fait la formation de Denver une équipe hautement compétitive, et surtout loin d’avoir atteint son plein potentiel.

Alex Newhook

Le trio Landeskog-MacKinnon-Rantanen est au sommet de la LNH, et ça risque d’être encore le cas pour encore un bon moment. L’échange de Matt Duchene a non seulement donné un second souffle au vestiaire et au collectif selon ce qu’on dit, mais aussi, la transaction aura permis de mettre la main sur d’autres éléments importants qui vont permettre à ce club au potentiel immense d’assembler cette fameuse super équipe.

Si la formation de Jared Bednar pourra miser sur un big 3 exceptionnel dans le futur en défensive avec Samuel Girard, Bowen Byram et Cale Makar, il ne faut pas oublier Connor Timmins ainsi que Ryan Graves. Si McKinnon risque d’être le 3e meilleur joueur de centre de la LNH, avant de subtiliser le 2e rang à Sidney Crosby lorsque celui-ci montrera des signes de vieillesse, il sera bien épaulé par Tyson Jost, qui semble enfin suivre une courbe de développement un peu plus rassurante.

Le grand numéro 29 sera aussi appuyé par Alex Newhook. Le bassin de jeunes joueurs établis de la formation du Colorado est déjà très solide. Ça devient encore plus attrayant lorsqu’on jette un coup d’oeil aux joueurs dans l’organigramme des résidents du Pepsi Center, car on y retrouve des noms déjà mentionnés comme Bowen Byram et Alex Newhook, mais aussi ceux de Martin Kaut, Shane Bowers, Luka Barzan et Alex Beaucage.

Nathan MacKinnon

Réunissant un excellent groupe de joueurs déjà en place, des espoirs qui risquent fort bien de bien exploiter leur potentiel, ainsi qu’un groupe de vétéran efficace, le duo Bednar-Sakic, tant méprisé en 2017, est maintenant prêt pour une ère victorieuse. En 2016, Jared Bednar a remporté le championnat de la AHL.

Voilà qu’aujourd’hui, l’entraîneur chef a maintenant presque tous les éléments sous la main ainsi que l’expertise nécessaire afin de répéter l’exploit, cette fois-ci au niveau du circuit Bettman, et ce, plusieurs fois en un cours laps de temps.

Mentions honorables

Évidemment, ce genre de texte ne peut être écrit sans mentions honorables. Il y a toujours des équipes qui auraient mérité de faire partie de cette liste, mais qui ont simplement été devancées par des clubs qui sont encore meilleurs.

Les 3 mentions honorables vont aux Oilers d’Edmonton, aux Kings de Los Angeles ainsi qu’aux Jets de Winnipeg.

Donc, voici un petit aperçu des équipes qui feront la loi dans la LNH prochainement et qui ne seront pas à écarter pour les grands honneurs chaque saison dans un avenir rapproché. Évidemment, avec toute la belle parité dans cette ligue, il se pourrait qu’on n’assiste pas à une dynastie pendant un bon moment, mais les équipes de cette liste sont celles qui sont le plus en mesure de passer au travers de cette parité et ainsi gagner plusieurs championnats de suite.

Crédit photo: NHL.com, Blue Line Station, Blueshirt Banter, Last Word on hockey, The Hockey News, Silver Seven Sens

À lire aussi sur le 7e Match

Steven Stamkos exprime son doute sur le retour de la LNH d’une façon simple…mais sans équivoque:

La LNH augmente le nombre de joueurs pouvant s’entraîner sur la glace et Steven Stamkos semble perplexe

Un gros bravo aux Canadiens de Montréal pour cette belle initiative :

Une belle idée des Canadiens pour aider les partisans à encourager leurs joueurs

La ministre Isabelle Charest fait le bonheur des sportifs ces temps-ci :
https://le7ematch.com/64300/il-pourrait-y-avoir-du-sport-avec-des-spectateurs-tres-bientot/

Mots clés: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,