Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Si vous l’avez raté : Edmonton déroule le tapis rouge pour attirer la LNH



Par Daniel Vanier

Selon ce qu’a rapporté le réseau TSN en début de semaine, les joueurs de la LNH seront traités comme des rois si les décideurs de la ligue sélectionnent Edmonton.

Au cours des jours qui vont suivre, la LNH devrait dévoiler quelles sont les deux villes choisies pour accueillir les matchs des séries éliminatoires.
Columbus, Minnesota, Pittsburgh et Dallas éliminés de la course.

Selon Pierre LeBrun de TSN, Dallas et Pittsburgh ont été informés qu’ils n’étaient plus dans la course pour accueillir des équipes de la LNH et présenter une portion du calendrier éliminatoire. Il avait déjà été partagé que Columbus et Minnesota ne figuraient plus sur la liste des destinations potentielles.
Le directeur général des Blue Jackets Jarmo Kekalainen avait révélé à The Athletic que Columbus avait été écartée par la LNH comme potentielle « ville-bulle » pour la relance de la saison.

« Ils ont tiré beaucoup de positif de notre présentation, mais sont allés dans une différente direction. C’est décevant, mais nous étions tout de même parmi les dernières villes considérées. Seulement deux villes peuvent être acceptées. »

Toujours selon Pierre LeBrun, six villes demeurent en lice pour être sélectionnées pour accueillir des matchs éliminatoires de la LNH : les villes canadiennes de Vancouver, Edmonton et Toronto, Las Vegas (qui est vue comme la ville favorite de la course aux États-Unis) ainsi que Los Angeles et Chicago qui sont toujours également considérées.

Edmonton sort le gros jeu

Les Oilers d’Edmonton semblent vraiment tenir à être une des deux villes choisies. Ils ont fait part de leur plan, élaboré conjointement avec les dirigeants de la ville, pour accueillir les équipes de la LNH et le moins qu’on puisse dire est qu’ils ont mis toute la gomme.

Des infrastructures comme aux olympiques

Ainsi la ville va d’abord faire résider tous les joueurs et entraineurs au chic hôtel JW Marriott situé près du Rogers Place. Des infrastructures rappelant le Village olympique seraient de plus offertes aux athlètes. On a jouté notamment des terrains de basketball, des tables de billard, des patios sur le toit de l’édifice et des espaces de type lounge. Ils auraient également droit à des films et des jeux vidéos, ainsi qu’à des simulateurs de golf, des spectacles et du ping-pong.

Des excellents Restaurants et des routes spéciales pour eux

Le personnel des équipes et les joueurs pourront aussi savourer de délicieux repas provenant de plus d’une douzaine de restaurants bien classés. Ces restaurants seront en mesure de leur livrer de la nourriture, le cas échéant. Des clubs de golf locaux seraient prêts à accueillir quelques joueurs de la LNH intéressés à tester leurs habiletés sur un parcours. Par ailleurs, la police municipale est disposée à prévoir des routes spécialement consacrées aux hockeyeurs qui auraient à se déplacer en direction ou en provenance de l’aréna.

L’Alberta tente aussi d’améliorer les chances d’Edmonton en promettant des montagnes Rocheuses aux familles des joueurs.

Le gouvernement fédéral a approuvé vendredi la proposition de quarantaine de groupes de la LNH pour les joueurs entrant au Canada. Cette décision permet à la LNH de contourner la quarantaine traditionnelle de 14 jours, imposée pour quiconque entre au pays afin de lutter contre le coronavirus, et empêchera les joueurs de se mêler au reste de la population. Elle accentue aussi les chances qu’au moins l’une des trois villes canadiennes soit sélectionnée.

Pas un si gros coup économiquement

Brian Soebbing, un professeur de la faculté de sports d’Alberta, disait le 22 mai dernier lors d’une entrevue avec Iheartradio pour CTV News d’Edmonton, que la venue de la LNH à Edmonton cet été serait un très bon coup publicitaire, mais pas si rentable économiquement .

Soebbing ajoute que recevoir ces matchs donnerait une belle visibilité à Edmonton dans le monde du hockey, mais que le sport professionnel n’est pas toujours si rentable économiquement parlant.

Sans spectateurs dans les arénas, la rentabilité économique va donc venir seulement pour les hôtels où siègeront les équipes et les facilités utilisées par celles-ci.

«Je ne crois pas, sur le point de vue économique, que nous allons voir beaucoup d’augmentation, car il n’y aura pas de fans aux parties et nous sommes toujours pas à pleine capacité pour les bars et les restaurants.L’impact sera donc inexistant ou très minime.»

Edmonton ne semble pas découragé par cet aspect puisque la ville continue de tout faire en sorte pour être l’heureuse élue. Nous saurons bientôt si ses efforts en auront valu la chandelle !

Crédit photo : Matthew Black iHeartradio

À lire aussi sur le 7e Match

Tyson est un boxeur encore en forme, mais il a quand même 53 ans :

Mike Tyson : un retour qui en inquiète plusieurs

Ces 3 formations risquent de devenir des puissances dans la L NH plus tôt que tard :

Voici les 3 équipes les plus susceptibles de former les prochaines dynasties de la LNH

Steven Stamkos exprime son doute sur le retour de la LNH d’une façon simple…mais sans équivoque:

La LNH augmente le nombre de joueurs pouvant s’entraîner sur la glace et Steven Stamkos semble perplexe

Mots clés: , , ,