Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Les Oilers ne désirent pas Alexis Lafrenière



Par Daniel Vanier

Le fait que le premier choix au total au repêchage pouvant permettre de mettre la main sur le très prometteur Alexis Lafrenière sera tiré au sort entre les 8 équipes perdantes de la première ronde des séries éliminatoires spéciales de 2020 fait beaucoup jaser.

Nombreux sont ceux qui croient que certaines équipes ne feront pas d’efforts pour remporter leur série préférant perdre et obtenir 12,5 % de chance pour mettre la main sur le joyau de l’Océanic de Rimouski.

Les Oilers ont fait leur choix

Le directeur général des Oilers, Ken holland, s’est montré très clair sur l’objectif de sa formation lors d’une entrevue avec le Journal  Edmonton Sun  Voici sa déclaration sans équivoque :

«Personne ne pense à obtenir le premier choix présentement. Je veux que notre équipe fasse du bruit en séries et qu’elle se rende loin.Chaque fois que tu joues au hockey, tu veux gagner. Nous voulons que les Oilers d’Edmonton soient la dernière équipe qui reste. Si ce n’est pas le cas, on veut aller le plus loin possible dans les séries. Et au bout du compte, il n’y aura qu’une des équipes perdantes qui aura le premier choix. Les autres repêcheront plus loin»

Les Oilers ont été très gâtés au cours des dernières années

La réaction de Ken Holland qui a été élu au temple de la renommée le 24 juin dernier, peut surprendre à prime abords. Toutefois, le but ultime de chacune des équipes de la LNH devrait être la Coupe Stanley.

Il faut dire cependant que les Oilers ont été très choyés pour ce qui est des premiers choix au repêchage au cours des dernières saisons. Ils ont obtenu le premier choix 3 années consécutives en 2010 (Taylor Hall), 2011 (Ryan Nugent-Hopkins) et 2012 (Nail Yakupov, qui s’est finalement avéré une mauvaise sélection) en plus de l’obtenir en 2015 et effectuer l’excellente sélection de Connor McDavid. Les Oilers ont aussi effectué un autre très bon choix en sélectionnant  Leon Draisaitl avec le 3e choix au total en 2014. En 2013 , ils avaient ajouté le très bon défenseur Darnell Nurse avec le 7e choix au total. En 2016, Jesse Pulujarvi sélectionné avec la 4e sélection au total s’est, tout comme Nail Yakupov, avéré une déception. Toutefois   Kailer Yamamoto (22e au total en 2017) semble vouloir devenir un très bon attaquant, alors que les Evan Bouchard ( 8e au total en 2018 ) et Philip Broberg (8e au total en 2019) semblent tous deux vouloir devenir de très bons défenseurs et sont voués à un bel avenir dans la LNH.

Les Oilers ont donc maintenant de nombreux jeunes joueurs prometteurs au sein de leur formation et de leur banque de joueurs.

Oui, Alexi, Lafrenière pourrait faire de sacrées flammèches auprès de Connor McDavid. Cependant, ce n’est pas la priorité des Oilers de le sélectionner. Nous pouvons les comprendre, car ils sont maintenant arrivés à une autre étape. Ce n’est donc rien de personnel contre le jeune homme de Saint-Eustache. Les Oilers qui rebâtissent leur équipe depuis belle lurette visent dorénavant à devenir une équipe aspirante à la Coupe Stanley . L’avenir à Edmonton c’est maintenant !

Crédit photo :Oilersnation

À lire aussi sur le 7e Match

Ces commmentaires risquent de revenir hanter le journaliste:

Le journaliste Jonathan Bernier n’y va pas de main morte avec ses commentaires sur le résultat de la loterie de la LNH

Une deuxième phase sera nécessaire afin de déterminer qui aura le privilège de sélectionner le prodige québécois :

Le Canadien peut toujours espérer mettre la main sur Alexis Lafrenière

Ces 3 formations risquent de devenir des puissances dans la LNH plus tôt que tard :

Voici les 3 équipes les plus susceptibles de former les prochaines dynasties de la LNH

Mots clés: , , ,