Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Justus Annunen: un autre Pekka Rinne?


k

Par Guillaume Arcand

Dans l’organigramme de l’Avalanche, le nombre de bons espoirs est tellement élevé qu’on a tendance à oublier certains d’entre eux. D’autres sont simplement moins cités, car, comme c’est très souvent le cas, ces espoirs évoluent dans des ligues peu relatées par les médias. Le gardien Justus Annunen correspond à toutes ces situations.

Bonnes prestations au CMJ… et en Liiga

Évoluant dans son pays natal, la Finlande, la plupart des amateurs de hockey nord-américains ont pu être témoins d’un échantillon du potentiel d’Annunen lors du dernier Championnat Mondial de hockey Junior. Sans que ça paraisse trop, le dernier WJC-U20 était un tournoi de gardiens.

Beaucoup de portiers se sont fait brillamment valoir. Joel Hofer était un des piliers d’Équipe Canada et un élément important pour cette conquête de la médaille d’or. Hugo Alnefelt a fait un travail très respectable pour la Suède. Amir Mistakhov est arrivé en héros pour la Russie lorsque son adjoint, Yaroslav Askarov, n’était aucunement en mesure de faire le travail.

Bref, lors du traditionnel tournoi junior, on a pu découvrir plusieurs jeunes joueurs à grosses jambières talentueux. Annunen fait partie de ceux-là.

Cependant, la performance du portier de 6’4 n’aurait rien eu de surprenant si on était un peu plus au courant de ce qui se passe dans la Liiga, la meilleure ligue de Finlande et la 4e plus haute ligue au monde. Cette année, l’espoir de l’Avalanche est celui qui a, avant l’arrêt forcé du sport dû à la crise, le meilleur pourcentage d’efficacité de toute la Liiga, tous âges confondus.

Bon, il est vrai que la plupart des confrères du portier finlandais qui le talonnent ont, pour la plupart, joué plus que 30 matchs, alors qu’Annunen n’en a disputé que 23. Toutefois, même s’il a vu moins d’actions que ses adversaires, il est impressionnant que statistiquement parlant, le gardien natif de Kempele prête sérieusement main forte à des portiers plus vieux que lui dans une ligue aussi relevée.

Sachez que dans la Liiga, il est loin d’être facile pour des joueurs d’âge junior de s’imposer. On peut rapidement constater que ce qu’on a vu du portier de 20 ans lors du plus récent mondial junior était de belles choses, mais aussi que c’était la pointe de l’iceberg de son réel potentiel.

Meilleur gardien de son année de repêchage?

Choix de 3e ronde, 64e au total en 2018, le gardien de 6’4 nous a prouvé, une fois de plus, que le développement des gardiens de but est souvent imprévisible, parfois plus lent pour certain et aussi différent des patineurs. Durant tout le long de la saison 2017-18, quand on parlait des espoirs se trouvant devant le filet en vue du repêchage 2018, on nous citait principalement Olivier Rodrigue, Jakub Skarek ainsi que Lukas Dostal, entre autres.

Au moment d’écrire ces lignes, le choix de 3e tour de l’Avalanche en 2018 a une longueur sur plusieurs de ces noms-là. Sans rien enlever à aucun portier de ce repêchage, car chacun d’entre eux ont une chance de percer et de connaître du succès, les chances que le portier de 6’4 soit le meilleur gardien de sa cuvée ne sont pas si minces que ça, alors qu’il n’était pas considéré comme étant un des meilleurs de sa position l’année même de l’encan.

Il est encore tôt pour prédire quoi que ce soit, mais ce qu’il faut retenir est qu’en réalité, il est très difficile de déterminer un classement fiable des gardiens d’un repêchage avant même que ce repêchage ait lieu.

Très mature pour son âge

Les raisons de croire que Justus Annunen est une version de Pekka Rinne plus jeune, s’explique par son gabarit, ses qualités et parce qu’il démontre sur la glace. L’espoir de l’Avalanche a une excellente technique digne d’un gardien professionnel, et ce, à l’âge de 20 ans.

Sa maturité et son calme intimident les adversaires qui essaient de le déjouer. Quand les joueurs adverses se présentent devant le choix de 3e tour en 2018, ils ont beaucoup de difficulté à trouver un trou où ils peuvent loger la rondelle.

La grosse saison du gardien évoluant pour Karpat en Liiga s’explique aussi par la grosse quantité d’espace qu’il couvre et par ses très bons réflexes. Le gardien de 19 ans rappelle Pekka Rinne pour ses qualités, mais aussi pour ses points faibles.

À l’image du portier des Predators, Annunen a tendance à laisser beaucoup de retours de lancer. Toutefois, même si cette faiblesse est quelque chose qu’on ne peut nier en analysant son jeu, il faut se rappeler que le portier finlandais n’a que 20 ans, et qu’il a encore beaucoup de temps pour peaufiner son jeu en général.

Il ne faut pas oublier qu’à son âge, Annunen est déjà à un très bon niveau de jeu, et que c’est une excellente nouvelle de posséder toutes les belles qualités qu’il démontre présentement alors qu’il vient à peine de fêter ses 20 ans.

Donc, en résumé, dans cette potentielle dynastie qu’est l’Avalanche du Colorado, Justus Annunen pourrait s’avérer être un gardien de choix dans cette série de conquêtes. Peut-il avoir une carrière aussi prestigieuse que celle de Pekka Rinne? C’est une question qu’on ne peut répondre pour le moment, mais qui mérite d’être posée.

Crédit photo: Dobber Prospect, Mile High Hockey, Last Word on Hockey

À lire aussi sur le 7e Match

Voici le résumé et les vidéos des moments forts de ce premier grand prix des plus rocambolesques:

Valtteri Bottas vainqueur en Autriche

L’idée, comme l’emplacement est magnifique:

L’île de combat paradisiaque de l’UFC se dévoile

Les Chiefs de Kansas City démontrent qu’ils tiennent à leur jeune quart-arrière de façon spectaculaire:

Patrick Mahomes signe un contrat record

Mots clés: , , , , ,