Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Selon Mike Ribeiro, Saku Koivu n’était pas un bon capitaine


k

Par Daniel Vanier

Il y avait un bon moment que nous n’avions pas eu de nouvelles de l’ancien attaquant du Canadien de Montréal, Mike Ribeiro.

L’ancien numéro 71 du Tricolore était à Montréal pour les funérailles de son père hier. Il en a profité pour accorder une entrevue à baladodiffusion La poche bleue des anciens joueurs du Canadien, Guillaume Latendresse et Maxim Lapierre. Il a par la suite accordé une entrevue au réseau TVA Sports.

Ribeiro s’est confié sur plusieurs sujets. Il a d’abord avoué que ses frasques à l’extérieur de la patinoire ont gâché sa carrière dans la LNH. Ribeiro a obtenu 793 points en 1074 matchs dans la LNH. Cependant, il s’aperçoit aujourd’hui que s’il avait été plus discipliné, il aurait fait beaucoup mieux et que sa carrière avec le Canadien aurait probablement été plus longue.

Une relation houleuse avec Saku Koivu

Depuis son départ du Canadien Montréal, Mike Ribeiro à dévoiler à maintes reprises que la relation entre lui et Saku Koivu était loin d’être bonne.

Voici ce qu’il racontait à Michel Blanchard de La Presse le 27 mars 2009 au sujet de sa relation avec l’ancien numéro 11 pendant sa première saison complète avec le Canadien en 2003-04. Ribeiro avait alors terminé en tête des compteurs en dépit du fait que ses ailiers étaient Pierre Dagenais et Michael Ryder :

«À cette époque, dans le vestiaire, je ne me sentais pas le bienvenu. Saku Koivu me regardait de travers, c’était presque du mépris. Dans ma tête, c’était clair, Saku n’acceptait pas que je puisse lui ravir un jour le poste de premier centre de l’équipe. Et il me le faisait bien savoir. Au cours des entraînements, il ne se gênait pas pour me frapper. Ce qui ne m’a jamais dérangé. Moi, je lui remettais coup pour coup. Mais je trouvais que notre capitaine avait un comportement plutôt étrange. De plus, il se faisait un malin plaisir de nous surnommer, Théo, Dagenais et moi, Los Tres Amigos, comme si le fait que trois gars qui s’entendaient bien et passaient beaucoup de temps ensemble pouvaient nuire à l’équipe.»

L’animosité entre les deux attaquants avait d’ailleurs monté d’un cran le 18 février 2004. Alors que Claude Julien en était à son premier passage comme entraîneur du Canadien, les deux coéquipiers s’étaient échangés quelques coups lors d’une séance d’entraînement de l’équipe.

Ribeiro fut-il sacrifié pour Koivu ?

On se demande encore ce qui a pu se passer pour que Bob Gainey décide de sacrifier Ribeiro qui était pourtant très prometteur. Rappelons que cette transaction survenue le 30 septembre 2006 fut loin d’être bonne pour le CH. Bob Gainey n’avait obtenu que le défenseur Janne Ninimaa, qui était alors en fin de carrière, et un choix de 5e ronde en 2007 (devenu l’ailier gauche Andrew Conboy qui n’a jamais disputé un match dans la LNH) en retour de l’ancienne vedette des Huskies de Rouyn-Noranda et du choix de 6e ronde du CH en 2008.

Oui, Mike Ribeiro avait des problèmes de comportement hors de la glace, mais il semble aussi que la relation entre lui et le capitaine de l’époque, Saku Koivu, a beaucoup influencé l’ancien DG du Tricolore à se départir du joueur de descendance portugaise :

C’est ce qu’avait laissé sous-entendre celui qui était surnommé«Magic Mike» , lors de l’émission Dave Morissette en direct à TVA Sports le 19 janvier 2015:

«Koivu ne s’entendait pas bien avec moi.»

Selon ses dires, une compétition déjà bien présente a atteint son apogée à l’aube de la saison 2006-2007, lorsque Koivu voyait sa progression comme une menace pour son propre temps de glace.

«Je pense qu’il y avait un peu de jalousie. J’essayais de rester avec l’équipe. Lors de mes premières années, je me promenais entre la Ligue américaine et la Ligue nationale. J’étais content d’être deuxième ou quatrième centre.»

Saku Koivu n’était pas un bon capitaine selon Ribeiro

Si on se fie à tout ce qu’à déjà rapporté Mike Ribeiro, Saku Koivu ne semblait pas tellement un bon capitaine s’il avait autant de divergences d’opinions avec un jeune joueur par rapport à du temps de glace. Ribeiro rapporte que ce n’était effectivement pas le cas selon lui et vient maintenant ajouter d’autres détails à ce sujet :

« Je n’avais pas une belle relation avec Saku Koivu. Je le regardais jouer depuis que j’étais jeune et je croyais qu’il allait m’aider à m’intégrer. Je n’ai jamais été bien avec Saku dans la chambre. Je savais qu’il ne m’aimait pas. Quand on gagnait et qu’il n’avait pas de point, il n’était pas content, mais quand on perdait et qu’il avait un but et une passe, il était content. Je ne comprenais pas comment il était. Pour moi, quand tu es capitaine du Canadien de Montréal, ce n’est pas important qui fait les points. Ce que tu veux ce sont les victoires. »

Si effectivement Saku Koivu mettait plus l’accent sur ses statistiques personnelles que sur les victoires ou l’harmonie de l’équipe dans le vestiaire, il n’avait pas ses priorités à la bonne place en tant que capitaine.

Saku Koivu possède le record de la plus grande longévité comme capitaine du Canadien de Montréal avec 10 saisons à ce poste. C’est un record qu’il partage avec le grand Jean Béliveau. Koivu a porté le «C» de 1999 à 2009, alors que le «Gros Bill » a porté le «C» de 1961 à 1971.

Par contre, si nous nous fions aux dires de Mike Ribeiro, Saku Koivu ne semble tout de même pas avoir été un grand capitaine pour le Canadien de Montréal.

Qu’en pensez-vous ? Faites-nous part de votre opinion dans les commentaires !

Crédit photo : RDS (3x)

À lire aussi sur le 7e Match

Ces 5 joueurs ne sont pas des habitués aux nominations pour le trophée du joueur le plus utile, mais pourraient causer des surprises:

5 ”Dark Horse” pour le trophée Hart pour la saison 2020-21

Le CH va à Pittsburgh pour gagner et non pour perdre selon Julien :

Foi de Claude Julien, le Canadien sera là pour gagner !


5 candidats de choix au 9e rang pour le au Canadien :

Les options du CH avec le 9e choix au total

Mots clés: , , , , , , , ,

Une réponse “Selon Mike Ribeiro, Saku Koivu n’était pas un bon capitaine”

  1. Eric
    3 juillet 2020 à 18:20

    Le #71 était un clown narcissique et clairement rien n’a changé depuis à part sa liste de troubles qui continue d’agrandir.