Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Repêchage: Le meilleur scénario pour Lafrenière



Par Louis-Thomas Bastien

Alexis Lafrenière devra encore patienter quelque temps avant de savoir quelle équipe mettra la main, sur le tant convoité premier choix au total du repêchage de cette année. Comme il a été déterminé par la loterie le 26 juin dernier, ce sera une des huit équipes éliminées pendant la ronde de qualification. Selon moi, c’est le meilleur scénario possible pour le natif de Saint-Eustache.

Moins de pression

Présentement, 16 équipes sont en liste pour obtenir le premier choix au total. Les voici:

crédit photo: Oh Nyquist YouTube

Comme vous pouvez le constater plusieurs bonnes équipes pourraient se retrouver avec 12.5% de chance de se retrouver avec la première sélection du repêchage. Ce qui m’amène à mon premier point. Il y a plusieurs équipes dans ces seize qui sont déjà des équipes pouvant prétendre aux grands honneurs, comme les Maple Leafs, Oilers, Jets, Blackhawks, Flames et Penguins. Déjà en partant, la confrontation Flames contre Jets garantis qu’une de ces deux équipes aura 12.5% de parler au premier échelon. Tout comme celle Blackhawks contre Oilers. Bref, si Lafrenière se retrouve au sein d’une de ces 16 formations il ne sera pas étiqueté en tant que sauveur de l’une de ces franchises comme l’ont été les Matthews et McDavid de ce monde. Bien sûr il deviendra le visage de l’une de ces franchises, mais sans la pression d’être le sauveur tant attendu comme cela aurait été le cas à Détroit ou Ottawa. Seulement les Coyotes et le Wild amèneraient une certaine pression de sauveur selon moi.

Certains partisans du CH doivent apprendre à être plus patients

Vous êtes surement en train de vous dire que j’ai oublié les Canadiens en lien avec ce dernier argument. Non je ne les ai pas oubliés. Oui il est vrai que si le premier choix aboutit dans les mains de l’organisation montréalaise, le jeune homme de la région aurait une pression d’être vu comme sauveur, en plus d’être québécois et d’être la première sélection au total. Au contraire je crois que s’il parvient à démontrer tout son talent en partant il sera un des chouchous de la foule… jusqu’à sa première mauvaise séquence. Il faut mettre les pendules à l’heure, peut importe où Lafrenière va se retrouver après ce repêchage ce sera un processus de développement et le diamant qu’est Alexis Lafrenière doit être encore poli avec délicatesse afin qu’il puisse atteindre son plein potentiel et c’est le cas pour tous les jeunes espoirs de ce repêchage et de ceux qui ont précédé. Je n’arrête pas de voir de supposés partisans dire qu’il ne faut pas que le premier choix appartienne à Montréal, car selon les gérants d’estrade, le «kid» ne sera pas capable de porter la pression de jouer avec la Sainte-Flanelle sur ses épaules. Cette pression c’est justement ce genre de partisans qui la crée constamment en s’acharnant sur un joueur en tout temps lorsqu’ils connaissent de mauvaises séquences. Comme c’est le cas avec Jesperi Kotkaniemi qui vient tout juste de souffler ses vingt bougies aujourd’hui même. Les partisans lui mettent la pression d’un sauveur alors qu’il n’a seulement 20 ans et est l’un des 19 joueurs de sa cuvée à avoir joué dans la grande ligue. Barrett Hayton sélectionné deux rangs plus loin n’a joué que 20 parties avec les Coyotes. Kotkaniemi est encore en développement et selon moi ce n’est qu’une question de temps avant qu’il devienne une des pièces importantes de l’attaque montréalaise.

Bien entouré

Peut importe où il entamera la campagne 2020-21 Lafrenière sera extrêmement bien entouré. Je vais prendre comme exemple les Rangers, ils ont déjà un très bon top 6 à l’attaque constitué principalement de Mika Zibanejad, Kappo Kakko, Ryan Strome et Artemi Panarin. Vous voyez donc que si les Rangers sont l’équipe avec la main chanceuse, leur reconstruction, déjà presque terminée, le serait entièrement avec la venue d’un joueur comme Lafrenière. Pour mon deuxième exemple je vais bien sûr prendre le CH, leur top 6 est bon, mais ne possède encore aucun attaquant vraiment élite, Nick Suzuki le deviendra tout comme Kotkaniemi et même Drouin qui n’a pas encore atteint son plein potentiel selon moi. Bref, avec Domi, Drouin, Danault, Gallagher, Suzuki, Kotkaniemi, Caufield et Tatar l’attaque du tricolore serait encore bien plus nantie avec la venue de Lafrenière qui serait déjà bien entouré avec les vétérans présents à Montréal. Arrivant à Toronto, Edmonton, Pittsburgh, Chicago, Islanders et autres il va être bien entouré sans doute ce qui aura je l’espère un élément positif dans son développement . À Ottawa il aurait été non seulement vu comme le sauveur, mais entouré de jeunes comme lui sans véritable expérience à lui apporter même constat dans le cas de Detroit.

En conclusion, Lafrenière va avoir moins de pression de performance tout en s’épanouissant dans son jeu en étant bien entouré de vétérans et joueurs talentueux tout en ayant la chance de se qualifier pour les séries dès la saison prochaine. L’attente aura forcément valu la peine dans son cas.

À lire aussi sur le 7e Match

Les joueurs qui ne respectent pas le protocole de la LNH en feront payer le gros prix à leur équipe:
https://le7ematch.com/64905/la-lnh-envisage-detre-tres-severe-envers-les-equipes-ne-respectant-pas-le-protocole-de-securite/

Un vent de changement souffle en ce moment sur le sport professionnel :

Les Indians de Cleveland (MLB) et les Redskins de Washington(NFL) vont changer le nom de leurs équipes

Ces 5 joueurs ne sont pas des habitués aux nominations pour le trophée du joueur le plus utile, mais pourraient causer des surprises:

5 ”Dark Horse” pour le trophée Hart pour la saison 2020-21