Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Alexis Lafrenière: Un mariage parfait avec le CH?



Par Louis-Thomas Bastien

pas plus tard qu’avant-hier j’écrivais ce texte: https://le7ematch.com/64930/repechage-le-meilleur-scenario-pour-lafreniere/

Je ne me suis pas gêné pour exprimer ma façon de penser aux partisans, concernant l’argument de la pression que pourrai avoir le numéro 11 de l’Océanic, advennant qu’il se retrouve le 10 août prochain un membre de l’organisation tricolore. Bref, je reviens aujourd’hui à la charge avec mon explication disant pourquoi je crois que l’option Lafrenière-CH est un mariage parfait à mes yeux.

Manque de profondeur à l’aile gauche

Ce n’est pas un secret que contrairement aux positions de centre et d’ailier droit la banque d’espoir des Canadiens évoluant au flanc gauche est moins bien garnie. Outre le manque de profondeur du côté des défenseurs gauchers, l’aile gauche est maintenant le dossier à régler selon moi! Oui notre aile droite est plus faible actuellement, mais avec Caufield ,Gallagher et Armia du côté droit l’aile droite n’aura plus rien à envier à l’aile gauche. La venue du prodige québécois viendrait améliorer cette aile gauche considérablement. Jonathan Drouin est actuellement notre meilleur ailier gauche. Mais imaginer un punch Lafrenière-Drouin à l’aile gauche, la fibre québécoise au sein de ce duo d’ailier gauche. Ahhhh… c’est beau rêver, mais en étant réaliste, Lafrenière amènerait l’aile gauche du CH à un tout autre niveau. Car, les ailiers gauches actuels sont Drouin, Tatar, Lekhonen, Domi ( tout dépendant à quel endroit Claude Julien décide de l’utiliser). Avec la venue du jeune homme de 18 ans, l’aile gauche du CH serait très bien nantie, et ce immédiatement et non dans 2-3 saisons.

En bonne compagnie

Il serait très bien entouré dans le vestiaire et sur la glace. Ce que je veux dire par là c’est qu’avec des leaders comme Weber et Gallagher il serait bien mentoré pour prendre un rôle de leader dans le vestiaire ultérieurement. Bien que les Québécois sont une denrée rare dans le vestiaire de la Sainte-Flanelle, il ne serait pas le seul francophone au sein de l’organisation, Phillip Danault, Jonathan Drouin, Paul Byron et Charles Hudon auraient la chance de l’épauler dans sa langue première. Ce n’est pas un secret, le CH a vu beaucoup de nouveaux jeunes joueurs se tailler une place dans la formation au cours des dernières saisons. Comme Jesperi Koktaniemi, Nick Suzuki, Cale Fleury et Jake Evans. Il serait bien accompagné par ces jeunes joueurs au sein du vestiaire.

La pression ne lui fait pas peur

Lors d’un passage à l’émission l’Antichambre sur les ondes de RDS, André Tourigny est y aller d’une déclaration appuyant ce sous-titre. « Lafrenière, la pression y met ça dans ses pneus! ».;a dit l’entraineur junior. De plus, Alexis le mentionne lui-même qu’il évite de se concentrer sur les facteurs extérieurs négatifs qui peuvent lui amener une pression de ce type. Au contraire , il est tout de même conscient qu’elle est présente, mais ce n’est pas la première chose à laquelle il pense en rentrant dans un aréna. Dans un autre ordre d’idée, la pression de performance dans des situations cruciales ”Laffy” en mange au déjeuner, diner et souper, même en collation lorsqu’un petit creux lui vient. Preuve à l’appui, au dernier championnat junior il a été étincelant contre les États-Unis et les Russes ( en finale) tout comme il l’a été tout au long de ce tournoi. Bref, on peut en résumer que ce n’est pas la pression entourant le marché montréalais qui ferait flancher le jeune eustachois.

À proximité de St-Eustache

Qu’on se le dise, on adore rêver à ce scénario qui est désormais une réalité ,mais pour les parents de Lafrenière il garderait leur fils proche du nid familial et ce pourrait être une bonne chose pour ces derniers. Bien sûr il y’aura les longs voyages sur les côtes américaines et canadiennes. Malgré cela, Alexis serait probablement installer dans un appartement situé dans la tour des Canadiens. Tout de même la route de Montréal-St-Eustache n’est pas si longue en passant par la 15 ou 13 en continuant sur la 640 par la suite et bingo 30-45 minutes plus tard il est arrivé pour savourer un petit plat préparé par maman qu’il dégustera en compagnie de son paternel et de sa soeur ainée.

C’est pour toutes ces raisons qu’à mes yeux un mariage CH-Lafrenière en est un parfait pour le club autant que pour lui.

C’est déjà la fin pour aujourd’hui, les idées me coulent à flots pour des textes sur le présumé prochain premier choix au total du repêchage de la LNH. Il faut dire que j’en suis fier et que ce n’est pas la dernière fois que je vais écrire à son sujet. Étant moi même natif de St-Eustache il rallume cette flamme en moi envers mon amour pour le hockey.

crédit photo image de mise en avant: Denis Morin

À lire aussi sur le 7e Match

Les Blakhawks écrivent un communiqué empreint de respect aux premières nations:

Les Blackhawks ne changeront pas de nom ni de logo

La pandémie provoque quelques changemnts dans le monde du tennis:

ATP Tour: Quelques ajustements au système de points pour le classement mondial

L’Avalanche du Colorado possèdent tout un espoir devant le filet :

Justus Annunen: un autre Pekka Rinne?