Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Phillip Danault et le Canadien récoltent le fruit d’un long travail



Par Daniel Vanier

Le centre du Canadien de Montréal, Phillip Danault, est fort probablement un des joueurs les plus sous-estimés de la Ligue Nationale de hockey.
Le numéro 24 du CH excelle en défensive et est envoyé contre les meilleurs trios adverses à tous les matchs, tout en produisant de belle façon offensivement.Pourtant, ses belles qualités demeurent toujours un peu méconnues par les amateurs de hockey des autres équipes que le Canadien de Montréal. Cela pourrait changer très bientôt.

Le plus grand défi de sa carrière

Danault disait récemment qu’affronter les Penguins en séries éliminatoires est le plus grand défi de sa carrière :

Sidney Crosby est le meilleur pointeur en séries

Le moins qu’on puisse dire est que le numéro 24 du CH n’exagère pas en disant que le défi sera énorme.
Le capitaine des Penguins de Pittsburgh a toujours excellé lors des moments importants. C’est pourquoi il produit autant en séries éliminatoires. Le numéro 87 domine d’ailleurs tous les joueurs actifs avec une récolte de 186 points. Il est aussi le 2e meilleur buteur parmi ceux-ci. Sid a marqué 66 buts en match d’après-saison depuis le début de sa carrière. Cela lui donne le second rang derrière les 72 buts de Patrick Marleau qui est maintenant devenu un de ses coéquipiers.

De plus, le capitaine des Penguins, comme le reste de sa formation, semble en mission. L’équipe de Pittsburgh met toutes les chances de leur côté pour tenter d’éliminer ce premier adversaire sur la route menant à leur but ultime d’une autre Coupe Stanley qui deviendrait alors la 4e de la carrière de Crosby.

Danault voue un immense respect à Sidney Crosby

Philip Danault est donc conscient qu’il n’affrontera pas n’importe qui. :

« Crosby est un très bon joueur. Tant offensivement que défensivement. Ce sera probablement le plus grand défi de ma carrière. Mais je vais me préparer de la même façon que je le fais toujours. À chaque match, j’affronte le gros trio adverse et j’en retire une grande fierté»

Le natif de Victoriaville a effectivement toutes les raisons au monde d’être fier. Il est présentement devenu un des meilleurs joueurs de la LNH pour contrer les trios adverses. Cependant, cela ne s’est pas effectué du jour au lendemain. Il a fallu beaucoup d’efforts pour y arriver. Danault n’a jamais cesser de travailler. il avait un but bien précis en tête.

Un admirateur de Patrice Bergeron

L’entraîneur du Canadien, Claude Julien a d’ailleurs précisé que Philip Danault a toujours voulu devenir un joueur complet. Son but est d’être aussi efficace défensivement qu’offensivement. Il a donc demandé à l’ancien entraîneur des Bruins, toutes les informations possibles sur Patrice Bergeron qui est, sans aucun doute, l’un des joueurs les plus complets de la LNH. Voici ce que raconte Julien à ce sujet :

« Phillip retire une grande fierté de ce rôle. Dès mon arrivée ici il y a trois ans, il a voulu améliorer l’aspect défensif de son jeu.On pouvait voir qu’il avait beaucoup de potentiel. Il savait que j’avais été l’entraîneur de Patrice Bergeron et il me disait souvent qu’il admirait son jeu. Il cherchait à en savoir plus à son sujet afin de pouvoir devenir un joueur fiable comme lui. Alors, ça a été facile pour moi de travailler avec lui et de l’aider à devenir un joueur très fiable C’est un joueur qui, avec le travail, la maturité et le temps, est en train de devenir excellent dans les deux sens de la patinoire.Phillip est aussi le joueur de centre de notre trio le plus productif.»

Plekanec souhaite bonne chance au CH

Tomas Plekanec fut justement un joueur extrêmement complet. Ila dû affronter Crosby en séries éliminatoires. Plekanec dit qu’il conserve un excellent souvenir de sa confrontation en 2010 avec les Penguins de Pittsburgh. Le Canadien avait continué de surprendre en éliminant les Penguins en 7 matchs. Pour Plekanec, c’était tout un challenge de neutraliser Crosby et Malkin :

Regardez cette publication sur Instagram

#tbt to Pittsburgh Penguins playoffs 2010. I loved those games against Pens. It was a challenge to stop Crosby and Malkin… what a memories from 2010 playoffs at old Mellon Arena celebrating game 7 win. Good luck to @canadiensmtl in playoffs 2020 😊👏🏼💪🏽 (#1 is best pic ever I swear I haven’t said a WORD there – btw.Sid mentioned something…😅) #tbt @canadiensmtl @nhl #habs #tbt Pittsburgh… zápasy proti Pittsburghu jsem miloval. Byla to výzva zastavit Crosbyho, Malkina aspol…krásný vzpomínky na playoff 2010 7.zápas…. Hodně štěstí @canadiensmtl v playoff 2020…😊👏🏼💪🏽…. @canadiensmtl #habs #tbt @nhl

Une publication partagée par Tomáš Plekanec (@tomasplekanec) le

Ce sera cette fois-ci le travail de titan qui attend Philip Danault. Le numéro 24 du Tricolore semble justement vouloir s’inspirer de celui qui était surnommé Pleky. Voici ce qu’il a déclaré au sujet de celui qui était aussi célèbre par son éternel chandail au col roulé :

«Plekanec et moi, nous sommes des joueurs similaires en défense. On est fatigants. Il faudra se faire confiance et s’aider mutuellement défensivement. Il faut embrasser cette chance et jouer selon notre identité. On peut réaliser quelque chose d’inoubliable.»

Le fruit d’un long travail

En effet, si jamais les joueurs des Canadiens parviennent à éliminer les Penguins et effectuent un bout de chemin en séries, ils vivront alors quelque chose d’inoubliable qui pourra leur servir pour le reste de leur travail.

Dans le cas de Philip Danault, il récoltera alors le fruit d’un long travail et de beaucoup d’études. Cependant, ce ne sera pas seulement lui qui el fera. Claude Julien et les dirigeants du Tricolore récolteront aussi le fruit de leurs efforts et de nombreuses heures passées à former ce joueur. Heureusement pour eux, Philip Danault était un élève modèle qui ne lésinait pas sur les efforts. Il était plus que sérieux dans son apprentissage.

Avec ses 47 points en 71 matchs, il n’était plus qu’à 6 points de connaître sa meilleure saison en carrière avant l’interruption forcée par le virus du COVID-19.

Il commençait toutefois à attirer bien des regards de tous ceux qui gravitent autour de la planète hockey. Il aura l’occasion de continuer à le faire maintenant avec de belles performances en séries éliminatoires contre les Penguins de Pittsburgh et leur dangereux monstre à deux têtes composé de Sidney Crosby et Evgeni Malkin.

Crédit photo : RDS

Sources : -Jonathan Bernier, «Dans les culottes de Crosby», Le Journal de
Montréal
-Phillip Danault et Sidney Crosby : deux inséparables?», Radio-
Canada Sports

À lire aussi sur le 7e Match

Voici qui est un peu inquiétant pour les partisans des Penguins:

On en sait un peu plus sur l’absence de Sidney Crosby

Le résumé et les faits sailants du Grand prix de Hongrie :

F1: Lewis Hamilton l’emporte en Hongrie, Stroll 4e

Quand Tortorella dit qu’il n’en a rien à foutre ! :

Encore du grand John Tortorella !

Mots clés: , , , , , ,