Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Andrew Shaw trouve les partisans du CH trop durs avec les joueurs québécois



Par Daniel Vanier

Andrew Shaw est un joueur très respecté dans la LNH, autant par ses coéquipiers que par ses adversaires. Il est le type de joueur qui donne tout ce qu’il peut à chacune de ses présences sur la glace.

Lorsqu’il parle, Shaw le fait aussi avec toutes ses tripes. Il a livré une entrevue très intéressante aujourd’hui sur les ondes du podcast anglophone Spittin’ Chiclets.

Les partisans trop durs envers les joueurs francophones

L’ancien numéro 65 du Tricolore a d’abord dit que les partisans du Bleu-Blanc-Rouge sont beaucoup trop durs envers les francophones, ce qui leur crée ainsi une trop grande pression. Voici ce qu’il dit sur le sujet

«Les fans de cette équipe veulent toujours que les joueurs francophones soient leurs grandes vedettes. C’est énormément de pression et ça doit être difficile de vivre avec ça. Je me sens mal pour eux»

Des louanges pour Philip Danault

Shaw a profité de l’occasion pour adresser des louanges à un des joueurs francophones du Canadien Philip Danault. Selon lui Danault est un des meilleurs joueurs de l’équipe. Voici ce qu’il mentionne sur le numéro 24 du Tricolore:

«Il fait toutes les petites choses de la bonne façon. Je ne pense pas qu’il reçoit le crédit qu’il mérite.Il joue pour l’équipe de son enfance. C’est un gars qui est émotif. Il adore le Canadien et il aime faire partie de l’organisation. Le gars est tout simplement incroyable. Il joue de nombreuses minutes et toujours contre les meilleurs trios des autres formations. Il est aussi capable de bien produire offensivement et dès que le Canadien se retrouve en zone défensive, il est envoyé sur la glace. J’espère qu’on va lui accorder un contrat à long terme là-bas.»

Philip Danault devrait peut-être songer à prendre Andrew Shaw comme agent! Farce à part, l’ailier des Blackhawks a toutefois raison. Danault est un excellent joueur qui ne reçoit pas toujours tout le mérite qu’il devrait.

Des moqueries pour Michel Therrien, de bons mots pour Claude Julien

Andrew Shaw a par la suite discuté un peu des deux entraîneurs qui l’ont dirigé lors de son passage à Montréal, Michel Therrien et Claude Julien.

Bien qu’il n’a pas joué très longtemps sous les ordres du premier qui a été remplacé par Julien à la fin de sa première saison avec le CH, il ne l’a visiblement pas apprécié. Shaw s’est même moqué de Therrien lors de cette entrevue. Selon lui son anglais était presque incompréhensible et il utilisait beaucoup trop de jurons. Shaw utilise le sarcasme pour décrire la façon de s’exprimer de son ancien coach :

«Ce gars-là était super. Son anglais était tellement bon. Nous pouvions comprendre tout ce qu’il nous disait»,

Les commentaires de Shaw envers Claude Julien étaient beaucoup plus positifs :

«Il me permettait d’être moi-même, même s’il gardait ma laisse assez serrée. Il comprenait que j’allais être meilleur s’il me laissait être moi.»

Bref, Andrew Shaw est vraiment identique en entrevue à ce qu’il est sur la glace : direct, intense et honnête. Avec lui, il n’y a pas de détour. Il fonce droit au but!

Vous pouvez écouter l’entrevue au complet ici :

Crédit photo : Minas Panagiotakis/Getty Images
Souces : Spittin’ Chiclets
et «Shaw critique le traitement des québécois à Montréal», TVA Sports

À lire aussi sur le 7e Match

Les Devils mettent la main sur un entraîneur congédié à deux reprises quand un jeune coach prometteur dans leur cour était disponible ! :

Embauche de Lindy Ruff: Alain Nasreddine oublié?

Le Kraken démontre son sens de l’humour:

Le Kraken démontre déjà un petit côté «baveux» !

Le CH a quand même réussi plusieurs bons coups au cours des 20 dernières années :

Les meilleures sélections des Canadiens de Montréal parmi les repêchages des 20 dernières années

Mots clés: , , , , ,