Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Jonathan Drouin n’est pas un joueur surévalué



Par Daniel Vanier

Un peu comme c’est le cas avec le gardien Carey Price, Jonathan Drouin ne semble pas être capable de parvenir à faire l’unanimité chez les partisans du Canadien de Montréal.

Bien qu’il offre de bonnes performances, il reçoit la plupart du temps, beaucoup plus de critiques que des éloges.

Un des meilleurs du Canadien contre les Maple Leafs

Lors du match préparatoire contre les Maple Leafs, nous avons vu une équipe un peu amorphe du côté des Canadiens de Montréal.Certains joueurs ont quand même connu un bon match.Les jeunes Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi ont bien fait. Ce fut aussi le cas de Max Domi et de Jonathan Drouin. L’entraîneur du Canadien, Claude Julien disait justement que sa formation ne semblait pas très affamée ou encore, un peu trop craintive. Voici ce qu’il disait à ce sujet après la partie :

«J’ai senti une équipe passive par moment et quand on a hésité, on s’est mis dans le pétrin. C’est important de jouer avec intensité durant 60 minutes. De jouer sur le bout des orteils, d’être affamés et agressifs et de ne pas avoir peur de perdre. C’est ce qu’il va falloir faire dans notre premier match des séries.»

Jonathan Drouin a exactement fait cela. Le numéro 92 du Tricolore s’est impliqué avec intensité dans toutes les facettes du jeu. Il n’a pas obtenu de points, mais a tiré 2 fois au but. Seule mauvaise note à son dossier, il a terminé avec une fiche négative de -2. La 3e pire de l’équipe derrière Brendan Gallagher et Tomas Tatar qui ont tous deux eu un mauvais -3 et à égalité avec Philip Danault qui a aussi terminé avec un -2. Cependant, cette statistique n’enlève rien au niveau d’effort démontré par Drouin qui jouait avec la même ferveur que la saison dernière avant sa blessure.

Un joueur surévalué ?

Le Tricolore a joué un mauvais match mardi dernier. Lorsque c’est le cas, les partisans cherchent souvent des coupables et critiquent plus facilement.

Plusieurs de ces fans sont déçus de la production de l’ailier natif de Sainte-Agathe. Ils sont nombreux à le qualifier de joueur surévalué dû à sa sélection comme 3e au total de l’encan de 2013.

Pour nous rafraichir la mémoire, voici le repêchage de 2013. Nous nous sommes concentrés seulement sur les 20 premiers choix. Notons toutefois que lors de ce repêchage, les Penguins ont réalisé un très bon coup en sélectionnant le talentueux Jake Guentzel en 3e ronde avec le 77e choix au total :

Donc? Drouin est-il un joueur surévalué? Pourtant lorsqu’on regarde les statistiques des joueurs repêchés en 2013 ce n’est pas le cas. Il ne fait pas du tout mauvaise figure. L’attaquant a inscrit un total de 209 points en 349 matchs. Il n’est devancé que par Sean Monahan, Elias Lindholm, Bo Horvat et Max Domi chez les attaquants qui ont été repêchés après lui lors de ce repêchage et encore, les 3 premiers ont joué beaucoup plus de matchs que l’ailier gauche du CH. Voici maintenant le classement des joueurs repêchés en 2013 par le nombre de points obtenus:

Seul Sean Monahan domine Drouin dans les joueurs repêchés après lui

Sean Monahan est vraiment un très bon coup des Flames. L’ancien des 67’s d’Ottawa a obtenu 411 points en 541 matchs jusqu’ici. On pourrait effectivement dire de lui qu’il aurait dû être sélectionné avant Jonathan Drouin. Cependant, lorsqu’on regarde la situation de plus près, nous nous apercevons que c’est le seul attaquant repêché après Jonathan Drouin qui le domine réellement au niveau des statistiques.

Si on regarde le cas d’Elias Lindholm(5e au total), il a obtenu 320 points en 525 matchs. C’est une production de 111 points de plus que Jonathan Drouin, mais en176 match disputé de plus..Nous parlons donc de l’équivalent de presque deux saisons supplémentaires pour le Suédois.

C’est sensiblement la même histoire pour Bo Horvat. Le capitaine des Canucks a obtenu 275 points en 446 matchs. C’est 66 points de plus que Drouin, mais en 97 matchs supplémentaires.

Max Domi a obtenu pour sa part 251 points en 375 parties jouées. C’est donc 42 points de plus que son coéquipier, mais en 26 matchs de plus. On peut parler d’une production similaire pour ces deux joueurs.

Donc, si on exclut Nathan Mackinnon et Aleksander Barkov, seul Sean Monahan a été vraiment plus dominant que Jonathan Drouin parmi les attaquants repêchés après le 3e choix en 2013.

Il a connu sa meilleure saison au junior ..sans Nathan MacKinnon !

L’argument que nous entendons le plus souvent chez ceux qui disent que Jonathan Drouin est un joueur surévalué est qu’il a connu de bonnes saisons dans le junior avec les Mooseheads de Halifax seulement parce qu’il évoluait avec le prolifique Nathan MacKinnon. Ce dernier a assurément aidé, mais c’est faux de dire que Drouin accumulait autant de points seulement parce qu’il évoluait sur le même trio que l’excellent joueur natif justement de Halifax. Drouin et MacKinnon ont évolué ensemble avec les Mooseheads en 2011-2012 et 2012-13. MacKinnon a obtenu 78 points en 58 matchs lors de sa première saison alors que Drouin avait pour sa part obtenu 29 points en 33 matchs après son arrivée avec Halifax. La saison suivante, MacKinnon a produit environ au même rythme avec 75 points en 44 matchs. De son côté, Jonathan Drouin a éclaté avec une production de de 105 points en 49 parties.c’est 30 points de plus que Mackinnon. Ce sont donc des points qu’il a obtenus avec d’autres joueurs.

La meilleure preuve toutefois que Jonathan Drouin était capable de produire au junior sans la présence de MacKinnon est la suivante: En 2013-14 le magicien de Sainte-Agathe a obtenu 108 points avec les Mooseheads, alors que Nathan MacKinnon ne faisait plus partie de l’alignement. MacKinnon a en effet joué 82 matchs cette saison-là, mais avec l’Avalanche du Colorado. Donc ,dire que Drouin produisait beaucoup dans le junior car il jouait avec MacKinnon est faux. Il produisait autant sans lui. En fait, même plus, puisqu’il a connu sa meilleure saison dans le junior en jouant alors que le premier choix de 2013 évoluait dans la LNH.

La transaction Sergachev-Drouin

Plusieurs supposés partisans des Canadiens disent aussi que le Lightning de Tampa Bay a commis un vol à main armée avec cette fameuse transaction Sergachev-Drouin. Utiliser le mot vol est exagéré. Tampa Bay a un avantage, mais pas autant que certains veulent le laisser sous-entendre. Mikhail Sergachev est un défenseur pouvant jouer sur le top 4,alors que Jonathan Drouin est un attaquant qui peut évoluer sur le top 6. Ça s’équivaut. Les deux joueurs peuvent aussi continuer à s’améliorer. Nous devons tout de même donner un léger avantage à Tampa Bay dû à certains traits de caractère des deux joueurs.
Au niveau de l’intensité et de la hargne par exemple, Sergachev a surclassé Jonathan Drouin jusqu’ici. C’est peut-être ce qui fait que plusieurs partisans de la formation montréalaise croient que Marc Bergevin devrait maintenant se départir de l’ancien choix de première ronde du Lightning.

Une transaction ne serait pas une solution

Sans vouloir dire que Jonathan Drouin est un intouchable, l’échanger ne serait pas vraiment une solution pour le Canadien de Montréal. Plusieurs rumeurs ont circulé qui impliquaient le nom de Jonathan Drouin. Certaines mentionnaient que Bergevin enverrait Drouin au Colorado en retour du défenseur Samuel Girard. Bien que nous aimerions beaucoup voir l’arrière natif de Roberval revêtir le chandail Bleu-Blanc-Rouge, Envoyer Drouin pour l’obtenir n’aiderait pas vraiment l’équipe. Le Tricolore peine à marquer des buts et l’avantage numérique est en panne sèche depuis une éternité.Le numéro 92 du CH demeure un des attaquants le plus talentueux de la formation et est un de ceux qui provoquent le plus d’occasions de marquer. L’échanger ne ferait donc que créer une autre lacune chez le Tricolore, car on devra par la suite tenter de dénicher un attaquant talentueux pour le remplacer puisqu’il y en a pas d’autres qui pourraient le faire en ce moment.

Drouin a des points à améliorer

Le 92 doit améliorer certains points s’il veut être un jour considéré comme un joueur fiable. Son manque de régularité est probablement la cause principale qui fait que certains lui accolent l’étiquette de joueur surévalué. Il lui arrive de nous épater avec de superbes pièces de jeu puis nous faire hurler par sa nonchalance. Toutefois, Drouin semble vouloir améliorer ce point et il était beaucoup plus régulier lors de la dernière saison avant sa blessure au poignet.

Drouin doit maintenant continuer de travailler son intensité et sa régularité. S’il continue de mettre l’accent sur ces deux aspects, il pourrait enfin faire taire ses nombreux détracteurs.

Mieux vaut voir Drouin produire à Montréal qu’ailleurs

Les partisans du CH doivent être patients. Ils risquent d’être encore plus en colère si Marc Bergevin échange Jonathan Drouin à une autre formation et le voient se mettre à produire dans son nouvel uniforme.

Drouin produit en ce moment une 50aine de points en n’étant pas utilisé avec les meilleurs attaquants du Canadien. Imaginez ce que cela pourrait être s’il jouait à nouveau avec Nathan MacKinnon ou encore avec un autre joueur du même acabit.

En analysant son dossier de plus près, nous nous apercevons que Drouin ne peut pas encore être qualifié de joueur surévalué, Jusqu’ici dans sa carrière, il est un des joueurs les plus productifs de l’année de son repêchage et a prouvé dans le junior qu’il peut produire sans être accompagné nécessairement d’une super-vedette.

Cependant, il est fort possible que lui-même ne devienne pas une super- vedette qui va faire 100 points et plus dans la LNH. Ceux qui s’attendent à cela risquent fort d’être déçus.Il demeure toutefois un joueur talentueux qui peut aider sur un top 6 et produire offensivement. Il peut le faire encore plus s’il est accompagné de joueurs possédant de belles aptitudes offensives.

Au lieu de vouloir l’échanger, le CH serait peut-être mieux de tenter de trouver des joueurs pour mieux l’entourer. Marc Bergevin peut le faire par une transaction ou bien la solution pourrait provenir par le biais du repêchage ou encore de la belle banque d’espoir que possède le CH.Jesperi Kotkaniemi n’a pas fini de se développer et Cole Caufield arrivera bientôt. De plus, le CH pourra ajouter un autre excellent espoir avec soir le 9e choix au total du prochain encan, ou mieux encore peut-être le premier s’il est chanceux avec la loterie. Un duo Lafrenière-Drouin pourrait être très beau à voir !

Bref, Jonathan Drouin a déjà démontré de superbes flashs de son immense talent. S’il parvient à régler son manque de régularité et peut être mieux entouré, cela pourrait provoquer de sacrées flammèches.

Partisans du Canadien de Montréal, attendez encore un peu avant de hurler au vol ou de crier au joueur «Overrated» en parlant de Jonathan Drouin. Vous aurez peut-être l’occasion de l’applaudir plus souvent qu’autrement dans un avenir très rapproché !

Crédit photo : NHL.com et The Denver Post

À lire aussi sur le 7e match:

Les jeunes du CH doivent avoir du temps de glace en séries:

Le Tricolore doit faire jouer ses jeunes joueurs à profusion contre les Penguins

Les Canadiens connaissent un mauvais départ face aux Maple Leafs:

Deux buts en infériorité numérique permettent aux Maple Leafs de s’imposer

Le numéro 11 de l’Océanic est tout un joueur et voici 3 vidéos pour le rappeler :

VIDÉOS : Top 20 des plus beaux jeux d’Alexis Lafrenière

Mots clés: , , , , , ,