Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Canadiens vs Penguins #1


Par Gabriel Asselin

Après avoir baissé pavillon devant les Maple Leafs de Toronto lors de son seul match préparatoire mardi, le Canadien de Montréal amorcera sa ronde qualificative contre les Penguins de Pittsburgh ce soir sur le coup de 20h au Scotiabank Arena de Toronto.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, Claude Julien devrait employer les mêmes combinaisons offensives que mardi alors que Charles Hudon, Jake Evans et Ryan Poehling formaient le cinquième trio lors de l’entraînement de vendredi. Alex Belzile manquait à l’appel suite à sa blessure subie en deuxième période contre les Maple Leafs.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, les trois également étaient également identiques au match de mardi, ce qui signifierait que Cale Fleury, Noah Juulsen, Gustav Olofsson, Christian Folin et bien sûr Alexander Romanov seraient laissés de côté.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste devant la cage des siens et Charlie Lindgren devrait le seconder.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Evgeni Malkin

On s’entend tous pour dire que les chances du Tricolore de sortir victorieux de cette série au meilleur des cinq matchs alors qu’il était la 24e équipe au classement général au moment de l’interruption de la saison régulière le 12 mars dernier ne sont pas très hautes. Les hommes de Claude Julien sont donc techniquement la “pire” équipe parmi les 24 qui peuvent toujours espérer remporter la coupe Stanley à l’automne. Également, une écrasante majorité d’entre vous, dont je fais partie, souhaitez une défaite afin d’être éligible pour la loterie Alexis Lafrenière le 10 août prochain. Malgré tout, je ferai les trois clés en vue d’une victoire pour chaque match éliminatoire du Tricolore, mais elles seront à prendre avec un grain de sel tout dépendant de votre allégeance en ce qui a trait à la loterie en vue du prochain repêchage.

Tout d’abord, si les hommes de Claude Julien cette ronde qualificative du bon pied, ils se devront de surveiller étroitement la tsar russe de la formation de la Pennsylvanie, Evgeni Malkin. Ce dernier a été largement le meilleur pointeur parmi les hommes de Mike Sullivan en saison régulière, un constat qui aurait pu être fort différent sans les blessures de Sidney Crosby et Jake Guentzel, avec une récolte de 25 buts et 49 mentions d’aide pour 74 points en seulement 55 matchs, soit 14 rencontres au cours desquelles il a été tenu à l’écart du jeu. Il vient également au sommet de son équipe avec une récolte de 24 points acquis avec l’avantage d’un homme. Celui qui a fêté son 34e anniversaire de naissance vendredi, soit il y a quelques heures à peine, était sur une belle lancée lors de l’arrêt des activités il y a presque cinq mois déjà. En effet, il avait inscrit son nom sur la feuille de pointage à chacune de ses cinq dernières sorties, récoltant au passage quatre buts et sept mentions d’aide pour une impressionnante récolte de 11 points, dont quatre acquis sur le jeu de puissance. De plus, il a enregistré une mention d’aide dans la défaite des siens par le pointage de 3 à 2 contre les Flyers de Philadelphie en match préparatoire mardi, décochant 5 des 26 tirs au but des siens contre leurs rivaux de longue date. Bref, le Tricolore devra surveiller étroitement le numéro 71 des Penguins s’il souhaite obtenir une victoire dans son premier match éliminatoire en plus de trois ans.

2- Remporter la bataille des unités spéciales

Le moins que l’on puisse dire suite au match préparatoire du Tricolore contre les Maple Leafs de Toronto mardi est que le jeu de puissance a été un véritable fiasco. Non seulement la Sainte-Flanelle a-t-elle été blanchie en six opportunités avec l’avantage d’un homme, mais les hommes de Claude Julien ont concédé deux filets aux Torontois alors que ces derniers avaient un homme au cachot. Ces deux buts, combinés au manque d’opportunisme en pareille situation ont pavé la voie à la défaite de 4 à 2 devant la formation de la Ville Reine. Le Canadien devra également offrir un bon rendement à cours d’un homme s’il souhaite faire un premier pas vers les séries éliminatoires traditionnelles à 16 équipes qui débuteront dans une dizaine de jours. Les Penguins ont offert un rendement de 19,9% en saison régulière, suffisant pour le 16e échelon du circuit Bettman. Cette statistique peut sembler dérisoire, mais il faut tenir compte que la formation de la Pennsylvanie a été lourdement affectée par des blessures a des joueurs importants cette saison. Outre Evgeni Malkin, dont cette même statistique a été mentionnée dans la première clé, Sidney Crosby, Jake Guentzel, Bryan Rust et Patric Hornqvist ont été à l’écart du jeu respectivement pour 28, 30, 14 et 17 joutes au cours de la campagne régulière et ils devraient tous être en uniforme ce soir. Si on retire plusieurs de ces cinq joueurs de l’équation, il est parfaitement compréhensible que le jeu de puissance connaisse des difficultés, mais il devient une sérieuse menace lorsque tous ces joueurs de haut niveau sont en santé. Bref, les hommes de Claude Julien devront offrir une belle prestation sur les unités spéciales s’ils veulent remporter le premier match ce soir.

3- Inscrire le premier but du match

Cette troisième clé représente un très vieux cliché connu de tous dans le hockey professionnel et il pourrait s’avérer un élément important lors de la rencontre de ce soir. Lors du duel entre les Penguins et les Flyers mardi, les hommes de Mike Sullivan ont inscrit le premier but du match par l’entremise de Conor Sheary (le #43 sur la photo ci-haut) avant de s’incliner par le pointage de 3 à 2 en prolongation. Cependant, les Flyers représentent une équipe nettement meilleure que la formation montréalaise, eux qui participeront au tournoi à la ronde en compagnie des Bruins, des Capitals et du Lightning à compter de dimanche. De plus, il n’est vraiment pas monnaie courante que les Penguins laissent filer une avance acquise grâce au premier but de la rencontre. En effet, les Penguins se sont inscrits au pointage en premier lieu à 32 reprises en 69 joutes cette saison, récoltant 25 victoires contre seulement 4 défaites et 3 revers en temps supplémentaire. Ceci leur confère un pourcentage de réussite de 78,1%, suffisant pour le deuxième échelon du circuit Bettman derrière les 83,9% des Hurricanes de la Caroline, qui affronteront les Rangers de New York lors du tout premier match de cette ronde qualificative. À l’inverse, le Tricolore n’est pas exceptionnel pour ce qui est de l’emporter lorsqu’il concède le premier but d’un affrontement à l’adversaire. En effet, une telle situation est survenue à 33 reprises au cours de la saison régulière écourtée à 71 matchs dans le cas des hommes de Claude Julien et la Sainte-Flanelle n’a récolté la victoire qu’en dix occasions, en plus de s’incliner à trois reprises en temps supplémentaire, soit une réussite de 30,3% et le 20e échelon de la Ligue nationale. Bref, les chances de victoire du Canadien diminueront considérablement s’il ne parvient pas à ouvrir le pointage ce soir.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait faire un premier pas vers les séries éliminatoires.

Crédit photo : NHL.com (4 fois)

À lire aussi sur le 7e match:

Les jeunes du CH doivent avoir du temps de glace en séries :

Le Tricolore doit faire jouer ses jeunes joueurs à profusion contre les Penguins

Il est possible de constater que cette réputation n’est pas méritée :

Jonathan Drouin n’est pas un joueur surévalué

Le numéro 11 de l’Océanic est tout un joueur et voici 3 vidéos pour le rappeler :

VIDÉOS : Top 20 des plus beaux jeux d’Alexis Lafrenière

Mots clés: , ,