Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Le Canadien remporte le premier match contre les Penguins en prolongation



Par Gabriel Asselin

Après s’être incliné lors de son match préparatoire devant les Maple Leafs de Toronto mardi, le Canadien amorçait samedi sa ronde qualificative contre les Penguins de Pittsburgh du côté de Toronto. Pour l’occasion, Claude Julien n’apportait aucun changement par rapport à la formation qui s’est inclinée 4 à 2 devant la formation torontoise.

Comme il fallait s’y attendre, les Penguins ont largement dominé les premières minutes de la rencontre, alors qu’ils ont décoché pas moins de neuf tirs vers la cage de Carey Price au cours des quatre premières minutes de jeu, tous repoussé par le portier du Tricolore. Il a d’ailleurs repoussé deux tirs coup sur coup provenant du bâton d’Evgeni Malkin au cours de cette séquence.

Les Penguins ont ensuite considérablement ralenti la cadence et le Tricolore a été la première équipe à s’inscrire au pointage. Lors de la 12e minute de jeu, Artturi Lehkonen a alimenté Brett Kulak à la ligne bleue, permettant à ce dernier de dégainer sur réception. Ensuite, le disque a été respectivement redirigé par Paul Byron et Jesperi Kotkaniemi avant de terminer sa course dans le fond du filet. Kotkaniemi héritait donc de son premier but en séries éliminatoires en carrière à son premier match en pareilles circonstances dans le circuit Bettman.

Kotkaniemi est ainsi devenu l’un des plus jeunes joueurs de l’histoire de la Sainte-Flanelle à inscrire un but en séries éliminatoires.

Le Canadien a protégé sa priorité d’un but jusqu’à la fin du premier engagement, en bonne partie en raison des 18 arrêts de Carey Price. Pour terminer, voici deux statistiques contradictoires qui illustrent bien l’allure des vingt premières minutes de la série.

Le Tricolore est parvenu à doubler son avance rapidement au deuxième tiers. Dès la septième minute de l’engagement, Nick Suzuki a subtilisé le disque à Brian Dumoulin en territoire défensif avant de s’amener en surnombre à deux contre un en compagnie de Joel Armia. Le jeune prodige, qui a d’ailleurs disputé une excellente deuxième période, a opté pour le tir des poignets dans la lucarne, ne laissant aucune chance à Matt Murray. Tout comme Kotkaniemi, il inscrivait son premier filet son premier match éliminatoire, mais il est cependant moins jeune, lui qui aura 21 ans le 10 août prochain.

Voici une autre statistique intéressante:

Jouant du jeu sans réelle conviction depuis le début du deuxième vingt, les Penguins ont profité d’un petit coup de chance afin de s’inscrire au pointage. Trois minutes après le but de Suzuki, Justin Schultz a projeté le disque vers la cage de Carey Price et Jake Guentzel a plus ou moins volontairement redirigé la rondelle en direction de Sidney Crosby. Alors que le portier du Tricolore avait largement amorcé son déplacement latéral vers la droite, Crosby a envoyé le disque directement sur le patin gauche de Price et il a fini sa course dans le fond de la cage. La capitaine des Penguins inscrivait ainsi son 67e but en carrière en séries d’après-saison.

Ce but a été l’électrochoc que les Penguins avaient besoin et ils ont créé l’égalité rapidement. Moins de trois minutes plus tard, lors d’une infraction à Jonathan Drouin, Jared McCann a décoché un tir des poignets depuis le haut des cercles qui a atteint directement Patric Hornqvist à l’embouchure du filet. Le disque est ensuite retombé aux pieds de Bryan Rust qui aisément parvenu à pousser le disque dans le fond du filet. L’auteur de 27 buts cette saison enfilait son 17e but en carrière en séries éliminatoires.

Le troisième tiers a été particulièrement endiablé, mais les tirs au but se sont fait plutôt rares, seulement trois de chaque côté à mi-chemin de l’engagement. Conor Sheary a cependant obtenu une occasion en or de dénouer l’impasse dans les dernières minutes du temps réglementaire alors qu’il s’est vu octroyer un tir de pénalité, mais il a complètement raté la cible.

Le temps réglementaire n’a pas fait de maître et le match a nécessité une période de prolongation, disputée selon les règlements traditionnels des séries éliminatoires.

Peu de temps après avoir écoulé un sixième jeu de puissance en sept tentatives, le Tricolore a eu une occasion en or de se sauver avec la victoire alors que Jonathan Drouin s’est vu accorder un tir de pénalité, qu’il a échoué lamentablement.

Ce n’était finalement que partie remise pour les hommes de Claude Julien. Lors de la 14e minute de jeu de la première période de prolongation, Jeff Petry a récolté une rondelle libre dans le haut de l’enclave avant de mystifier Matt Murray d’un bon tir des poignets du côté du bouclier afin de sceller l’issue du match.

Le deuxième match de la série sera présenté lundi, de nouveau sur le coup de 20h.

Crédit photo: LNH.com

À lire aussi sur le 7e match:

La mauvaise réputation de Carey Price en séries éliminatoires est injuste. Voici une analyse qui vient le prouver :

Carey Price n’a pas aussi mal fait en séries éliminatoires que certains tentent de le laisser croire

Romanov n’a pas raté sa chance de faire une bonne première impression !

Si vous l’avez raté : Alexander Romanov impressionne déjà ses coéquipiers avec ses mises en échec

Il est possible de constater que cette réputation n’est pas méritée :

Jonathan Drouin n’est pas un joueur surévalué

Mots clés: , ,