Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Formation du CH – Match Penguins vs Canadiens #4


Par Gabriel Asselin

Après avoir remporté la troisième rencontre suite à une belle remontée en deuxième moitié de match, le Canadien a la chance d’écarter les Penguins dès aujourd’hui alors que les deux équipes croiseront le fer pour le quatre match de la série. Veuillez noter que celui-ci s’amorcera dès 16h.

L’alignement partant

À l’attaque !

Du côté de l’attaque, plusieurs journalistes ont indiqué que Alex Belzile serait inséré sur le quatrième trio à la place de Jake Evans, blessé lors du dernier match. Jordan Weal, Charles Hudon et Ryan Poehling seraient donc laissés de côté.

Défendons-nous ! :

Du côté de la défensive, Cale Fleury, Noah Juulsen, Gustav Olofsson et Christian Folin pourraient à nouveau regarder le match depuis la galerie de presse comme c’est le cas depuis le début de la série.

Arrêt-Stop, on ne passe pas ! :

Carey Price sera à son poste devant la cage des siens et Charlie Lindgren le secondera.

Formation projetée pour le match de ce soir :

Les trois clés du match :

1- Attention à …
Jason Zucker

Après avoir disputé deux matchs ardus durant lesquels Carey Price a dû se dresser afin d’empêcher les Penguins de prendre le large, le Tricolore a disputé un match nettement plus complet mercredi afin de pousser les Penguins au bord du précipice en prévision de la rencontre de cet après-midi. Les hommes de Claude Julien ont fait un travail impeccable afin de contrer Sidney Crosby et Evgeni Malkin au cours de cet affrontement, mais il y a un autre joueur qui se démarque dans l’ombre depuis le début de la série et il s’agit de Jason Zucker. Auteur de deux buts, dont le but gagnant lors du deuxième match, l’attaquant californien a connu du succès cette saison contre les hommes de Claude Julien. Il a tout d’abord récolté un but et une mention d’aide en deux rencontres au mois d’octobre dernier alors qu’il portait l’uniforme du Wild du Minnesota. Puis, après avoir été transigé aux Penguins le 10 février dernier contre, notamment, Alex Galchenyuk, qui n’a récolté aucun point en trois rencontres avec le Wild dans la ville-bulle d’Edmonton, Zucker a de nouveau affronté le Canadien quatre jours plus tard, trouvant le fond du filet à deux reprises dans une victoire des siens par le pointage de 4 à 1 sur la glace du Centre Bell. En 60 rencontres cette saison, l’ailier gauche de 28 ans a enregistré 20 buts et 21 mentions d’aide pour une récolte de 41 points, dont six buts et autant de mentions d’aide en seulement 15 joutes sous les ordres de Mike Sullivan. Bref, le Tricolore devra avoir à l’œil Jason Zucker, sans oublier Crosby et Malkin évidemment, s’il souhaite fermer les livres en début de soirée.

2- Avoir un autre bon match de la brigade défensive

La brigade défensive du Tricolore a, dans l’ensemble, connu un très bon match mercredi afin de précipiter les Penguins au bord de l’élimination. Après 96 et 71 tentatives de tirs accordées respectivement aux hommes de Mike Sullivan lors des deux premières rencontres de la série, ce nombre à drastiquement chuté à seulement 57 lors du troisième affrontement entre les deux formations. Après deux rencontres difficiles au cours desquels Carey Price a protégé leurs arrières plus souvent qu’autrement, les défenseurs du Canadien ont directement mené l’équipe à la victoire lors du match #3. En plus du but gagnant de Jeff Petry en troisième période, tout comme lors du premier match en prolongation, Shea Weber a trouvé le fond du filet en plus de récolter deux mentions d’aide et Ben Chiarot a parfaitement mis la table pour le but de Jonathan Drouin en lui servant une passe parfaite à l’embouchure du filet. Au cumulatif, Shea Weber, Jeff Petry et Ben Chiarot ont amassé deux buts et quatre mentions d’aide au cours de la seule rencontre de mercredi que le Tricolore a ultimement remportée par le pointage de 4 à 3. En plus de produire offensivement, les défenseurs sous les ordres de Claude Julien, qui avait l’avantage du dernier changement, ont limité Sidney Crosby et Evgeni Malkin à seulement deux mentions au cumulatif, les deux sur le but de Patric Hornqvist en première période. Bref, la brigade défensive du Tricolore a connu un bien meilleur match mercredi que lors des deux premiers matchs de la série et elle devra continuer dans la même veine si les hommes de Claude Julien veulent envoyer les Penguins en vacances aujourd’hui.

3- Garder la tête froide

On le sait tous, le Tricolore possède une équipe relativement jeune et cela est synonyme d’une équipe inexpérimentée en séries éliminatoires. La dernière série remportée par le Tricolore remonte à 2015 alors qu’il s’était imposé en six rencontres devant les Sénateurs d’Ottawa au premier, avant de s’incliner en autant de matchs devant le Lightning de Tampa Bay au tour suivant. Parmi les joueurs du Tricolore qui formaient l’effectif lors de ce printemps 2015, seuls quatre sont encore avec l’équipe, soit Brendan Gallagher, Carey Price, Jeff Petry et Dale Weise. Ce dernier a cependant entre-temps joué à Chicago, étant impliqué dans la transaction emmenant Phillip Danault à Montréal, et Philadelphie avant de rentrer au bercail. Cela peut sembler surprenant puisqu’il commence à prendre un rôle de jeune vétéran, mais Max Domi dispute actuellement ses premières séries éliminatoires en carrière dans le circuit Bettman. De plus, parmi tous les joueurs qui ont disputé le match de mercredi, seuls sept, soit Brendan Gallagher, Shea Weber, Carey Price, Ben Chiarot, Jonathan Drouin, Tomas Tatar et Dale Weise, ont disputé plus de 25 matchs en carrière lors des séries d’après-saison. Jeff Petry ne fait même pas parti du lot alors qu’il disputera son 22e match en séries éliminatoires cet après-midi. Bref, l’édition 2020 du Tricolore manque cruellement d’expérience en séries d’après-saison et bon nombre d’entre eux n’ont jamais remporté une série éliminatoire en carrière. Il sera donc essentiel de garder la tête froide et les deux pieds sur terre dans les moments critiques de la rencontre, puisque les Penguins ont une équipe nettement meilleure que le Tricolore sur papier et la situation pourquoi tourner au vinaigre assez rapidement.

En suivant ces trois clés, le Canadien pourrait montrer la porte de sortie aux Penguins.

Crédit photo : NHL.com (4 fois)

À lire aussi sur le 7e match:

RJ Barrett sera une véritable vedette au sein du circuit Silver et deviendra probablement le meilleur joueur canadien à enfiler un chandail de la NBA à ce jour :

RJ Barrett: le prototype canadien de Michael Jordan

Le CH effectue une belle remontée et remporte une 2e victoire :

Le Canadien pousse les Penguins au bord du gouffre

La mauvaise réputation de Carey Price en séries éliminatoires est injuste. Voici une analyse qui vient le prouver :

Carey Price n’a pas aussi mal fait en séries éliminatoires que certains tentent de le laisser croire

Mots clés: , ,