Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Si vous l’avez raté : Nate Thompson donne des informations privilégiées aux Flyers



Par Daniel Vanier

Le joueur de centre des Flyers de Philadelphie, Nate Thompson est un homme très sympathique. Cette gentillesse et sa constante bonne humeur l’ont hautement fait apprécié des partisans et des joueurs du Canadien, lors de son passage de deux saisons à Montréal.

Cependant, en séries éliminatoires, plus personne n’a d’amis et Nate Thompson évolue dorénavant dans le camp adverse.

Un joueur utile…de bien des façons

Guillaume Lefrançois rapportait dans un texte publié hier soir que Thompson pourrait être utile aux Flyers de Philadelphie à bien des niveaux.

Le numéro 44 des Flyers est très apprécié de son nouvel entraîneur, Alain Vigneault.voici ce qu’il dit à propos de la vaste expérience du vétéran de 35 ans, de son intensité et de sa grande valeur:

« D’avoir un vétéran comme Nate, qui est si professionnel dans sa préparation, dans sa façon d’être avec ses coéquipiers. Il vient pour jouer et il joue avec intensité, c’est sa principale valeur ».

Thompson est effectivement un joueur très sérieux dans sa préparation. Il pourra toutefois aussi aider son entraîneur en dévoilant quelques petits secrets de son ancienne équipe, lui qui a joué un total de 88 matchs, espacés sur 2 saisons, sous les ordres de Claude Julien. Vigneault ne cache pas l’utilité du joueur barbu à ce niveau :

«Dans notre préparation en vue de notre affrontement contre le Canadien, on lui a posé quelques questions à propos de ce qu’on a vu sur les vidéos. Il n’est pas ici depuis longtemps, mais il a été très utile pour nous aider dans notre préparation. Je n’entrerai pas dans les détails de ce qu’il a partagé avec nous.»

Un début de guerre psychologique ?

Cette déclaration d’Alain Vigneault à propos de l’aide très utile de Nate Thompson est peut-être aussi une tentative de l’entraîneur des Flyers pour jouer dans la tête de Claude Julien et des joueurs des Canadiens. Oui, d’accord, Thompson peut apporter quelques ajouts ici et là, mais avec la technologie vidéo d’aujourd’hui, les équipes de la LNH n’ont plus vraiment besoin d’obtenir de l’aide d’espions. Ils possèdent déjà pas mal tout le matériel nécessaire pour découvrir le style de jeu d’une équipe et les points faibles d’un joueur ou d’un gardien. C’est donc un petit début de guerre psychologique auquel on assiste ici.

Le joeuur de centre des Flyers, Kevin Hayes, a d’ailleurs avoué que l’aide de Thompson en sera pas immmense :
«Ça nous aide d’avoir un gars qui a joué deux ans avec eux, car il les connaît. Je ne crois pas que ce sera énorme, mais ça peut aider.»

Cependant, il est certain que si Marc Bergevin avait su que sa formation allait affronter les Flyers au premier tour des séries, il ne leur aurait assurément pas échangé Nate Thompson pour un choix de 5e ronde.

Quelques espions pour les Canadiens aussi

Les Canadiens auront aussi quelques espions en Dale Weise, Jordan Weal et Christian Folin. Les trois joueurs ont joué pour Philadelphie en 2018-2019. Guillaume Lefrançois donne une comparaison hilarante pour parler du passage de Folin avec les Flyers. Il dit que «Folin y est passé comme la pizza chez McDonald’s : en coup de vent.»

Donc, ces fameux espions n’auront fort possiblement pas un grand rôle ;a jouer dans cette série.

Toutefois, cette déclaration d’Alain Vigneault prouve que les séries éliminatoires sont bel et bien commencées et que les équipes tentent d’utiliser tous les petits détails qui, au final , pourront faire la différence entre une victoire et une défaite.

Le premier affrontement entre les deux formations aura lieu ce mercredi à 20 heures. Si vous désirez l’horaire complet des 7 matchs de cette c’est ici :

L’horaire de la série Canadiens-Flyers est désormais connu

Le moins qu’on puisse dire est que les entraîneurs des Flyers et ceux des Canadiens auront tout fait en leur possible pour bien préparer leurs joueurs. Pour le reste, c’est sur la glace que cela va se passer et ce sera assurément un rendez-vous à ne pas manquer!

Crédit photo : NHL.com

À lire aussi sur le 7e match:

Voici quelques raisons expliquant la pauvre fiche des Leafs en séries éliminatoires :

Les déboires des Maple Leafs en séries sont parmi les pires de la LNH

Direction la Grosse pomme pour Alexis Lafrenière :

Les Rangers remportent la loterie Alexis Lafrenière

Conor Sheary sort de l’anonymat lorsqu’il évolue avec les Penguins :

Conor Sheary est un joueur utile… avec une seule et même équipe

Mots clés: , , , ,