Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Vaincre les Flyers ne se fera pas sans peine



Par Sandrine Gendron

Hier ce fut le match #1 des Canadiens face aux Flyers de Philadelphie, pour le premier tour officiel des séries éliminatoires. Il s’agira d’une confrontation forte intéressante dans l’optique où le Tricolore s’y présente en tant que «négligé», alors que pour certains, les Flyers se présentent comme étant de véritables prétendants à la Coupe Stanley. En fait, en début de semaine à Vegas, ils avaient la seconde meilleure cote pour remporter la Coupe, rien de moins. Chose certaine, la troupe de Claude Julien se devra de disputer son meilleur hockey de l’année, si elle veut causer une nouvelle surprise et passer au prochain tour.

Évidemment, chaque série amène son lot de surprises, un but, une bagarre, ou une blessure peuvent tous changer le momentum d’un match. Le niveau de jeu en série est à un tout autre niveau que celui de la saison régulière et c’est l’accumulation des petits détails ici et là qui va mener une formation à la victoire. La force de caractère y est aussi pour beaucoup, parlez-en au Lightning de Tampa Bay qui est parvenu à vaincre les Blue Jackets de Columbus, mardi soir en cinquième période de prolongation, soit dans le 4e match le plus long de l’histoire de la Ligue Nationale de Hockey:

3 joueurs des Blue Jackets ont établi un record hier soir

Bref, on dit souvent qu’il est important de rester concentrer 60 minutes, mais en séries ça peut souvent déborder, car ce sont généralement des duels très serrés :

L’élève contre le maître?

Certains voient cet affrontement entre les Flyers et le Canadiens, comme étant un duel entre Carey Price (qui a déjà fait sa marque depuis plusieurs saisons, comme étant l’un des meilleurs du métier) et Carter Hart, un des meilleurs espoirs à la position de gardien de but. Pour l’entraîneur-chef des Flyers, Alain Vigneault, ça ne tient pas vraiment la route:

Il faut comprendre Alain Vigneault d’être prudent en offrant une telle déclaration. Les Flyers sont sur une séquence de 3 victoires depuis le retour au jeu, et sont parmi les grands favoris. Comme coach, cette déclaration permet de ne pas paraître trop confiant, car il sait par expérience, que si on joue trop confortablement ça peut vite se retourner contre soi-même. Le CH étant négligé n’a absolument aucune pression et veut simplement faire taire ses détracteurs.

Les Flyers n’ont pas manqué d’illustrer les statistiques de leur jeune cerbère:

Il est vrai, qu’il a joué 2 matchs de moins que Carey Price, mais on va se le dire le «kid» est fort. Les Flyers semblent réellement avoir trouvé la réponse devant le filet.

Vous voulez pousser la comparaison encore plus loin? Voyez ce tableau concocté par Sportsnet:

>

Ce sont les statistiques des deux gardiens, avant l’âge de 22 ans. On ne va pas se mentir, Carter Hart est fort, très fort. Il affrontera donc au cours de cette série, Carey Price qui était son idole, et tentera d’avoir le dessus sur lui et remporter le duel.

Donc non, Carey Price ne pourra pas voler la série à lui seul, il faudra absolument que le reste de l’équipe trouve le moyen de trouver le fond du filet.

Ils devront produire davantage

Si Carey Price a été solide tout le long de la série contre les Penguins et que les jeunes ont mené la charge (Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi) à l’attaque et que le «Big Three» (Shea Weber, Jeff Petry et Ben Chiarot) ont réussi à retenir les gros canons de l’équipe adverse, ça risque de ne pas être suffisant face aux Flyers.

Ce Tweet de Marc-Olivier Beaudoin résume très bien la situation. Le reste de l’équipe devra être présente dans les moments où ça compte. Pour vaincre les Flyers tu as besoin que tes meilleurs joueurs soient les meilleurs, et ça, ça comprend : Tatar, Gallagher, Danault, Drouin et Domi.

Danault a récolté 2 passes en 4 matchs, et remporté 56% de ses mises au jeu. C’est pas si mal, mais il peut faire bien mieux.

Gallagher lui, n’a récolté que 1 passe et à une fiche de -1. Il est censé être un des meilleurs à l’attaque, il se doit de toucher le fond du filet.

Tatar, pour lui c’est des zéros partout que l’on retrouve sur sa fiche, depuis le retour au jeu. En saison, il était le meilleur pointeur de l’équipe, il va sans dire que l’équipe a besoin de sa contribution.

Drouin a montré de très beaux flashs ici et là, notamment après qu’il ait compté son but, mais on aura besoin du Jonathan des beaux jours, celui qui joue avec le feu dans les yeux et qui est dominant sur la glace, celui qui représente une véritable menace.

Domi, on était même pas certain s’il allait être en mesure de se rendre à Toronto pour participer à la reprise des activités, il est toujours coincé au centre du 4e trio. Il n’a pas récolté un seul point face aux Penguins, mais affiche une fiche négative de -2. Il joue sur l’avantage numérique, c’est un joueur d’énergie, qui peut brasser l’autre équipe, mais on a besoin de sa touche offensive.

Bref, ce sera une véritable guerre de tranchée, une guerre qui n’est pas impossible à remporter, mais il faudra un travail d’équipe jusqu’au bout, il faudra être affamé, et tout donner sur la glace.

Y croyez-vous? Pensez-vous que le Canadien pourrait vaincre les Flyers dans cette série? Faites-nous part de vos commentaires!

Crédit photo: The Athletic

À lire aussi sur le 7e match:

Voici le résumé et les vidéos des buts et des faits saillants du 1er match contre les Flyers :

Les Flyers remportent un premier match chaudement disputé

Voici maintenant Nate Thompson est devenu agent 007 chez les Flyers! :

Si vous l’avez raté : Nate Thompson donne des informations privilégiées aux Flyers

Voici quelques raisons expliquant la pauvre fiche des Leafs en séries éliminatoires :

Les déboires des Maple Leafs en séries sont parmi les pires de la LNH

Pages : 1 2

Mots clés: , , ,