Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Prédiction: la finale de la NBA sera synonyme de retrouvailles


Par Guillaume Arcand

Enfin, après plusieurs mois dans l’ignorance et 8 matchs dans la bulle d’Orlando, qui nous a offert quelques surprises et belles histoires, les séries de la NBA peuvent prendre place. Voir ce qui devrait être, à mes yeux, la finale de la NBA.

Ouest

Les champions de l’Ouest seront les Clippers de Los Angeles. La formation de Doc Rivers devrait mettre un terme à la séquence de 8 finales consécutive de LeBron James.

Si les Clippers risquent de venir à bout de leurs colocataires du Staples Center et être la première équipe à battre James hors de la finale depuis les Celtics en 2010, c’est en grande partie parce que lorsque Kawhi Leonard et le numéro 23 croisaient le fer, l’ancien des Raptors est probablement celui qui lui a donné le plus de fil à retordre par le passé.

Après que les Spurs, en 2013, aient passé bien près de triompher face au Heat de LeBron, la formation de Gregg Popovich a gagné l’affrontement revanche entre les deux clubs qui a eu lieu l’année suivante, et le célèbre numéro 2 a mis la main sur le trophée remis au jour le plus utile des finales. Il est vrai que Leonard a eu l’aide de très bons joueurs comme Tony Parker, Tim Duncan et Manu Ginobili à ce moment-là.

Toutefois, LeBron n’était pas mal accompagné du tout, alors qu’il évoluait au côté de Dwayne Wade et Chris Bosh. Il est faux de croire que le plus grand compétiteur du premier choix au total du repêchage de 2003 est Stephen Curry. En 2015, Curry a défait un LeBron qui bénéficiait d’une équipe totalement décimée par les blessures, alors que de ses victoires face à l’ailier de 6’6 et 250 livres en 2017 et 2018, le numéro 30 des Warriors pouvait compter sur l’appui immense de Kevin Durant.

Pour en revenir à Kawhi, dans sa quête de traverser cette zone périlleuse qu’est la conférence de l’Ouest, l’ailier des Clippers peut compter sur le joueur étoile Paul George ainsi que trois autres partants qui complètent très bien le duo, qui sont Patrick Beverley, Landry Shamet et Ivica Zubac. Kawhi aura aussi l’aide d’un banc qui grouillent de talent, alors qu’il est composé de Lou Williams, Montrezl Harrell, Marcus Morris Sr et Reggie Jackson.

Oui, les Lakers ont un duo de superstars qui paraît extrêmement difficile à battre et un bon groupe de joueurs pour les entourer. Oui, les Lakers ont travaillé fort toute l’année pour démontrer au monde entier qu’ils sont les meilleurs de la NBA. Toutefois, leurs co-résidents ont les éléments sur le 5 partant et sur le banc pour sortir vainqueur d’un affrontement 4 de 7 face à la bande de LeBron.

Dans l’Est

Tout comme dans l’Ouest, mon choix ne s’arrête par sur les favoris, les Bucks de Milwaukee, mais sur l’équipe qui va perdre en finale de conférence face à ces mêmes favoris selon la grande majorité des prédictions. Les Raptors de Toronto ont perdu Kawhi Leonard au moins des Clippers via le marché des agents libres, mais les Raptors restent tout de même une très bonne formation.

Ce n’est pas uniquement grâce à l’ancien des Raptors et des Spurs que la formation torontoise a raflé le plus récent trophée O’Brien. Même que cela a permis à de jeunes talents à s’exprimer un peu plus et à mettre leurs qualités en évidence plus qu’ils ne l’ont fait la saison dernière. Je pense entre autres à OG Anunoby et Fred VanVleet.

Pascal Siakam a encore progressé, et Kyle Lowry est fidèle à lui-même comme toujours. En général, le départ de l’ancien protégé de Gregg Popovich a permis à tout le monde d’assumer plus de responsabilités à Toronto.

Les Bucks de Giannis Antetokounmpo étant la plus grosse menace de l’Est, les Raptors ont su en faire voir de toutes les couleurs au Green Freak le printemps dernier. Les deux principaux responsables du cauchemar du numéro 34, Marc Gasol et Serge Ibaka, peuvent encore réussir à contenir le joueur étoile des Bucks.

L’arsenal torontois ne se limite pas seulement à leur défensive. Nick Nurse, qui dirige cette équipe de main et de maître a dû composer sans Kawhi Leonard, mais c’est le seul souci qu’il a vraiment connu, car tout comme l’an dernier, la formation est basée sur un collectif et le jeu d’équipe.

Cette année, malgré que certaines équipes dans l’Est comme les Celtics de Boston, les Pacers de l’Indiana et le Heat de Miami se soient fortement améliorées en été 2019, le jeu collectif a permis aux champions en titre 2019 de présenter un meilleur pourcentage de victoires cette année (73,1%) que celui de la saison 2018-19 (70,7%).

Une 2e possible conquête ne sera pas sans obstacle, surtout avec la perte d’un des meilleurs joueurs de basket-ball sur Terre, mais comme elle l’a démontré en cours de saison, défendre son titre de champions de l’Est est quelque chose de très possible pour la formation de Nick Nurse.

Et finalement, la finale

On assistera donc, selon mes projections, à une finale Clippers-Raptors, qui opposera Kawhi Leonard à l’équipe qu’il a quittée au mois de juillet 2019. C’est très dommage que cette série finale ne soit pas disputée dans les amphithéâtres respectifs de chacun des finalistes, car si cette prédiction s’était réalisée sans que la situation actuelle ne survienne, on aurait assisté à un évènement autant étrange que rempli d’émotion.

Il faut le répéter: les Raptors sont équipe basée sur le collectif qui tire ses succès à partir d’un jeu d’équipe très diversifié. Les options offensives et défensives ne manquent pas.

Toutefois, comme ce fut le cas lors des séries 2019, le facteur Kawhi sera très déterminant. En plus du plus récent joueur le plus utile des finales NBA, la formation de Doc Rivers a un autre joueur qui est meilleur que tous ses adversaires finalistes selon cette projection et qui se nomme Paul George.

On peut vanter le jeu collectif des Raptors comme on veut, car il est absolument époustouflant, mais les chandails bleus ont aussi un bon mélange de joueurs de rôle pouvant aider à tout moment et de toutes sorties de manière, que ce soit sur le 5 partant ou sur le banc.

Ces joueurs de rôle ont aussi prouvé qu’ils pouvaient faire une différence et être de très bons alternatifs pour Rivers en cas de mauvaises soirées pour les deux joueurs étoiles du club. Avec un banc composé de Lou Williams, Marcus Morris et Montrezl Harrell, il sera difficile pour le banc de la formation représenté par Drake de faire le poids, en plus que de contenir Leonard et George ne sera pas aussi évident qu’une balade à la campagne.

C’est pour cela que les Clippers remporteront la guerre en 7 matchs, et Kawhi Leonard mettra la main sur un 2e MVP des finales consécutif ainsi que son 3e trophée remis au joueur le plus utile de la série finale en carrière.

Nous risquons donc de voir une finale impliquant les champions en titre, les Raptors de Toronto ainsi que la nouvelle équipe du principal artisan de cette conquête 2019, les Clippers de Los Angeles. Cet affrontement devrait être gagné par les Clippers en 7 matchs, après un dur combat qui sera composé de misère et d’efforts, et Kawhi Leonard devrait obtenir un autre trophée remis au joueur le plus utile des finales de la NBA.

Crédit photo: Sportsnet, CBS Sports, The Athletic, NBA, Fox News, Bleacher Report, HoopsHype

À lire aussi sur le 7e match:

Voici la formation projeté pour le 5e match de la série contre les Flyers :

Formation du CH – Match Canadiens vs Flyers #5

Ces deux jeunes sont vraiment l’avenir du CH :Évoluant dans un petit marché, Devin Booker n’est pas évalué à sa juste valeur :

Devin Booker: la définition même d’une superstar sous-estimée

Mots clés: , , , , , , ,