Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Le Canadien de Montréal devient de plus en plus l’équipe de Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki



Par Daniel Vanier

Nous disons souvent que lorsqu’un adversaire reconnaît votre talent, c’est le plus beau compliment qu’on peut recevoir. C’est encore plus vrai lorsqu’on reçoit ces compliments de la part des adversaires en pleines séries éliminatoires, alors que la compétition est à son niveau le plus élevé. C’est à ce moment-là, encore plus valorisant et plus révélateur du talent
des joueurs qui les reçoivent. C’est ce qu’ont vécu Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki au cours de la série contre les Flyers de Philadelphie, alors qu’ils ont reçu des éloges de leurs adversaires.

Les compliments des joueurs des Flyers

Dans un texte de l’agence QMI et publié dans le Journal De Montréal, les joueurs des Flyers de Philadelphie ne se sont pas gênés pour dire de très bons mots sur les 2 joueurs du CH. Les compliments en questions sont venus de la part de Kevin Hayes et de Sean Couturier. Les deux joueurs d’Alain Vigneault ont été questionnés sur ce qu’ils pensaient du jeu des deux jeunes attaquants du Tricolore et leur réponse ne s’est pas fait attendre.

le joueur de centre Kevin Hayes a d’abord dit que ce sont les deux joueurs des Canadiens que les Flyers doivent contrer:

«Ils sont très bons! Présentement, ce sont eux qui dirigent l’attaque du Canadien. Si l’on souhaite passer à l’étape suivante, nous devrons les museler.»

De son côté, Sean Couturier était d’accord avec les propos de son coéquipier en plus d’ajouter qu,ils sont voués à un brillant avenir:

«Ces deux joueurs sont excellents et ont un très beau futur devant eux. Ils ont un sérieux impact sur le déroulement de ces séries. Nous devons les respecter et s’assurer qu’ils soient bien couverts.»

Comme on peut le voir, les deux jeunes joueurs sont très respectés de la part des Flyers.
leurs qualités sont reconnues et ils sont devenus des rouages importants du Canadien de Montréal.

Un Jesperi Kotkananiemi complètement transformé

En effet, il est vrai que Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi offrent un excellent rendement pour leurs premières séries éliminatoires en carrière. KK est particulièrement impressionnant. En ce moment. il est au 5e rang de la LNH pour les buts avec quatre réussites en sept matchs. Kotkaniemi est aussi au 2e rang des pointeurs du Canadien en séries à égalité avec Paul Byron. Seul son capitaine, Shea Weber le devance avec une production de 5 points. Cependant, le point le plus surprenant est le jeu physique du numéro 15 du Tricolore. Kotkaniemi se retrouve aussi au 7e rang de la ligue présentement pour les mises en échec avec 28. Le finlandais utilise de plus en plus son corps et cela en fait un joueur difficile à affronter. Son coéquipier Jake Evans a remarqué sa transformation et l’a louangé lui aussi.

«Kotkaniemi a pris beaucoup de confiance et il est présentement l’un des meilleurs joueurs de l’équipe. Il s’amuse sur la patinoire. Il a aussi ajouté une intéressante dimension physique à son jeu. Il aime frapper l’adversaire. Les joueurs adverses n’aiment pas affronter Kotkaniemi.»

Bref, Le 1er choix au repêchage de 2018 du CH joue de plus en plus comme le joueur que le Canadien voyait lorsqu’ils l’ont sélectionné avec la 3e sélection au total. Sa progression est belle à voir. Le Canadien peut probablement dire un gros merci à l’entraîneur de son club-école, Joël Bouchard, pour cette transformation spectaculaire. Bouchard excelle avec les jeunes et ses conseils ont assurément beaucoup aidé Kotkaniemi à reprendre confiance en lui. Ce n’est plus du tout le même joueur que Montréal avait rétrogradé à Laval février dernier.

Nick Suzuki va aussi très bien

De son côté, Nick Suzuki joue aussi très bien. C’est moins une surprise que Jesperi Kotkaniemi dans son cas, puisqu’il a connu une très bonne 1re saison avec le Tricolore. Il continue simplement son excellent travail, mais cela vaut quand même la peine de le mentionner. Suzuki a un but et 2 passes pour 3 points en 7 matchs. Cela le positionne au 4e rang de l’équipe à égalité avec 5 autres joueurs qui sont Brendan Gallagher, Jeff Petry, Artturi Lehkonen, Max Domi et Jonathan Drouin.

Ce qu’il faut aussi constater dans le cas de Nick Suzuki c’est qu’il s’implique de plus en plus dans d’autres facettes du jeu. Il excelle aussi en défensive et est toujours un des premiers attaquants à se replier. C’est sans doute pourquoi il est l’attaquant le plus utilisé à 5 contre 5 avec 11:31 de temps de jeu. Il excelle en possession de rondelle comme le prouve son Corsi de 61.54 CF% De plus, il a rappelé Derek Grant à l’ordre lorsque ce dernier est entré violemment en contact avec Carey Price. Nick Suzuki l’a frappé. C’est un geste qui prouve son esprit d’équipe et que Carey Pruice a sûrement apprécié. On peut le voir la fin de la séquence ici :

Le CH devient l’équipe de Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi

Les Canadiens de Montréal ont donc décidé de donner des rôles importants à leurs deux jeunes joueurs de centre et cela s’avère la bonne décision. Cette belle marque de confiance leur est repayée amplement par les excellentes performances de ces deux jeunes joueurs prometteurs.C’est seulement le début avec eux. Ils n’ont pas fini de nous épater.
S’ils continuent de performer aussi bien, qui sait ce qui pourra se passer au cours de ces séries éliminatoires bien particulières et dans les prochaines saisons à venir.

Les 2 plus grands leaders de l’équipe démeurent Shea Weber et Carey Price. Cependant, de plus en plus Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi démontrent du leadership. Ils prennent confiance et du même coup de plus en plus de place au sein de cette équipe. S’ils continuent comme cela, le Canadien de Montréal deviendra dans un avenir pas si lointain, l’équipe de Nick Suzuki et de Jesperi Kotkaniemi.

Partisans du Canadien de Montréal, vous pouvez être souriants. L’avenir de votre équipe favorite est très prometteur !
Crédit photo : A Winning habit

À lire aussi sur le 7e match:

Ce commentaire est loin d’être professionnel et est extrêmement choquant et mériterait une sanction !

Si vous l’avez raté : l’ancien défenseur des Flyers, Chris Therrien, propose carrément de blesser Carey Price

Évoluant dans un petit marché, Devin Booker n’est pas évalué à sa juste valeur :

Devin Booker: la définition même d’une superstar sous-estimée

Voici quelques raisons expliquant la pauvre fiche des Leafs en séries éliminatoires :

Les déboires des Maple Leafs en séries sont parmi les pires de la LNH

Mots clés: , , , , , ,