Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Le Tricolore est en panne sèche et près de l’élimination


Par Gabriel Asselin

Après avoir été tenu au silence lors de la troisième rencontre de la série dimanche, le Canadien retrouvait les Flyers de Philadelphie pour le quatrième volet de la série au meilleur des sept matchs. Pour l’occasion, Kirk Muller employait les mêmes effectifs, mais Phillip Danault retrouvait Tomas Tatar et Brendan Gallagher, tandis que Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi étaient rétrogradés d’un trio chacun, en tout de moins en début de rencontre.

Malheureusement pour le Tricolore, le match s’est amorcé similaire à celui de dimanche alors que les Flyers ont rapidement ouvert le pointage. Lors de la septième minute de jeu, Shea Weber s’est compromis près du banc des siens, ce qui ouvert la porte aux hommes d’Alain Vigneault sur l’aile droite. Quelques secondes plus tard, Sean Couturier a remis le disque en retrait pour Michael Raffl et ce dernier a eu tout le temps du monde pour décocher un tir des poignets des ligues majeures, ne laissant que peu de chances à Carey Price de réaliser l’arrêt.

Dans l’ensemble, les Flyers ont dominé ce premier engagement, alors que le Tricolore a éprouvé quelques ennuis en territoire défensif. Sean Couturier est d’ailleurs venu bien près de doubler l’avance des siens lors d’une infraction à Jesperi Kotkaniemi, mais il a raté son tir devant une cage déserte. Par contre, a obtenu deux chances en or de niveler le pointage. Tout d’abord, Paul Byron a été suffisamment embêté par Ivan Provorov pour rater son tir devant une cage béante.

Puis, parfaitement alimenté par Jake Evans, Alex Belzile a complètement raté son lancer sans aucune nuisance alors qu’il avait son premier but dans le circuit Bettman au bout de son bâton.

Tout comme lors du dernier match, les Flyers ont fermé le centre de la glace, tandis que le Tricolore a été malmené le long des bandes, ce qui fait en sorte que les hommes de Kirk Muller ont généré peu d’occasions de marquer. Par contre, lorsque ces occasions venaient, le Canadien ratait la cible plus souvent qu’autrement, ratant son devoir de mettre à l’épreuve Carter Hart. Sinon, la passe est de mauvaise qualité ou le poteau a le dernier mot, comme sur cette séquence.

Éventuellement, les Flyers ont profité d’une rare faiblesse de Carey Price afin de doubler leur avance. Après avoir pénétré en territoire du Tricolore par le centre de la patinoire, Philippe Myers a bifurqué sur l’aile droite avant de décocher un tir des poignets inoffensif. L’ancien des Huskies de Rouyn-Noranda a vu son lancer dévier sur le bâton de Brett Kulak, puis sur la jambière droite et le bouclier de Price avant de terminer sa course dans le fond du filet.

Le scénario a été sensiblement identique en troisième période et les Flyers ont allongé la panne sèche du Tricolore à 129 minutes et 25 secondes afin de prendre les devants 3 à 1 dans la série suite à un gain de 2 à 0.

Les hommes d’Alain Vigneault auront l’opportunité d’envoyer le Canadien en vacances dès mercredi, alors que le cinquième match sera présenté à 20h.

Crédit photo : NHL.com

À lire aussi sur le 7e match:

Ce n’est pas pour rien que les 2 jeunes aatquants du CH ont reçu les éloges des joueurs des Flyers :

Le Canadien de Montréal devient de plus en plus l’équipe de Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki

Évoluant dans un petit marché, Devin Booker n’est pas évalué à sa juste valeur :

Devin Booker: la définition même d’une superstar sous-estimée

Voici quelques raisons expliquant la pauvre fiche des Leafs en séries éliminatoires :

Les déboires des Maple Leafs en séries sont parmi les pires de la LNH

Mots clés: , ,