Aller à…

Le 7e Matchsur Google+RSS Feed

Ben Chiarot qualifié du point faible des Canadiens



Par Daniel Vanier

Lorsqu’une équipe est éliminée et que sa saison est terminée, il y a un grand nombre d’analyses qui sont effectuées par des experts et des gens, avec, disons une moins grande expertise, mais qui s’intéresse beaucoup au hockey et qui veulent apporter leur point de vue eux aussi.
Évidemment,les Canadiens de Montréal n’échappent pas au jeu et c’est maintenant à leur tour suite à leur élimination contre les Flyers de Philadelphie.
Nous avons droit alors à toutes sortes d’analyses. Récemment, l’une d’entre elles touchait le défenseur Ben Chiarot et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle n’apparaît pas très avantageuse à primes abords.

Analyse avec le Corsi

Tout d’abord l’analyse du jeu de Chiarot et la critique de celui-ci vient d’un statisticien appelé Mathieu Brosseau qui est entre autres un des analystes dans le Podcast portant sur la LNH Dans l’Slot. Il s’est servi de la statistique avancée le Corsi, pour évaluer le travail du défenseur du Tricolore. Rappelons que Le Corsi consiste à calculer toutes les tentatives de tirs prises lors d’une partie. Que le tir soit bloqué, manque la cible, touche le poteau ou le gardien importe peu.On soustrait ensuite de ce nombre obtenu tous les tirs et tentatives de tirs de l’adversaire au cours d’un match. Cette statistique nous permet ainsi d’évaluer le temps de possession d’une équipe. On peut évidemment aussi le faire pour un joueur en particulier. Le Corsi sert souvent de remplacement pour la statistique +/- chez les joueurs afin de mieux calculer l’impact d’un joueur. La logique étant que si un(e) équipe/joueur prend plus de tirs que son opposant. Elle a plus de chance de marquer, et donc, de gagner.

Mathieu Brosseau a donc utilisé cette statistique pour évaluer le travail du défenseur Ben Chiarot. Il a comparé le Corsi de certains autres joueurs du CH alors qu’ils évoluent avec et sans Chiarot. Selon Brosseau, cela est suffisant pour qualifier Chiarot de «point faible de l’équipe» et ajouter « qu’il a vraiment tiré l’ensemble vers le bas».
Voici les statistiques en question :

Des statistiques trompeuses, car Chiarot est loin de traîner le CH par le bas

toutefois, l’analyse de Mathieu Brosseau comprend quelques lacunes. Prenons exemple le Corsi de Shea Weber sans la présence de Ben Chiarot. Premièrement, c’est assez rare que cela se produit. Mathieu Brosseau avoue d’ailleurs que dans le cas de Weber il a calculé le Corsi sur un échantillon de …30 minutes. C’est un euphémisme de dire que cela est loin d’être suffisant pour avoir une statistique valable. Ensuite, si on regarde le Corsi de 48 % de Weber avec la présence de Chiarot, c’est tout ;a fait normal qu’il ne soit pas élevé. Ce duo de défenseur est utilisé contre les meilleurs attaquants adverses et lors des mises au jeu dans le territoire du CH. C’est donc fort compréhensible qu’ils reçoivent plus de tirs au but que d’autres duos de défenseurs du Tricolore.C’est le même cas pour Philip Danault et Artturi Lehkonen qui sont utilisés de la même façon. Pour ce qui est de Jonathan Drouin, il a sensiblement le même Corsi avec et sans Ben Chiarot.C’est surtout Brendan Gallagher, Tomas Tatar, Nick Suzuki et Joel Armia qui ont un meilleur Corsi alors qu’ils n’évoluent pas avec Chiarot. Cependant, cela peut être expliqué de bien des façons. C’est un peu trop facile de tirer à boulets rouges sur le numéro 8 du Tricolore avec aussi peu d’échantillons pour une faire une analyse digne de ce nom.
Chiarot est qualifié de point faible. Il tire le CH vers le bas…Vraiment? Comme le fait remarquer un intervenant, le Tricolore a donné seulement 11 buts en 6 matchs et Chiarot termine cette série avec une fiche de +2. Chiarot est membre du Big 3 de cette défensive en s’implique constamment autour du but. Il appuie aussi l’attaque. On est donc loin ici du maillon le plus faible d’une chaîne.

L’effet Weber et le temps de jeu

Certains détracteurs disent que les bonnes statistiques de Ben Chiarot sont surtout dues au fait qu’il est utilisé avec l’excellent Shea Weber.Il est vrai que cela ne peut pas nuire. Toutefois, Chiarot a continué de jouer du hockey très solide lorsque le capitaine du tricolore a dû s’absenter. Le défenseur de 6 pieds et 3 pouces et 225 livres fut le joueur le plus utilisé par Julien lors de ces moments avec un temps de jeu de 28 minutes et 58 secondes. Lorsque Weber était en uniforme, l’ancien des Jets de Winnipeg était régulièrement le 2e joueur le plus utilisé derrière le «Man Mountain».

C’est beaucoup plus ce grand nombre de minutes de jeu et le fait de sentir la grande confiance de son entraîneurs qui a donné comme résultat que Chiarot a pu s’épanouir et connaître la meilleure saison de sa carrière au niveau des buts (9)et des points (21) à sa première saison dans l’uniforme des Canadiens de Montréal. Cette belle prestation au niveau offensif fut une belle surprise. Pour le reste, il a offert ce que Marc Bergevin s’attendait de lui lorsqu’il lui a offert un contrat alors qu’il était agent libre, c’est-à-dire, du jeu robuste et efficace en défensive. Chiarot fut une nette amélioration à la défensive de l’équipe si on le compare à Jordie Benn qui avait tout de même effectué du très bon boulot avec le CH. Le 7e Match vous avait d’ailleurs entretenu sur ce point. Voici le texte publié le sujet:

Ben Chiarot : le nouveau numéro 8 du CH est beaucoup plus efficace que l’ancien!

Bref, nous n’avons rien contre Mathieu Brosseau, mais nous croyons que le point qu’il apporte est complètement erroné. Ben Chiarot n’est pas le point faible du Canadien de Montréal. C’est pour le moins inexact.

Bien au contraire, il est une nette amélioration à la défensive de l’équipe et un élément essentiel au succès de cette formation.

Crédit photo : David Kirouac/Icon Sportswire via Getty Images

À lire aussi sur le 7e match:

Voici une première transaction dans la LNH entre 2 équipes éliminées des séries 2020 :

Les Maple Leafs échangent Kasperi Kapanen aux Penguins

Le message d’Allan Walsh est percutant :

À VOIR : l’agent de Marc-André Fleury, publie un message fracassant sur les médias sociaux !

Dire qu’il y a un suspense pour le futur premier choix de la LNH est un faux débat :

Lafrenière VS Stutzle et Byfield: un réel débat?

Mots clés: , , , ,